Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Economie/Atlaswiss s’installe en Algérie
Zone Membre
Publicités
Chargement en cours...

Atlaswiss s’installe en Algérie

08/04/2007 - Lu 4961 fois
Construction et promotion immobilière

Outre l’Algérie, Atlaswiss a pour vocation de rayonner sur l’ensemble des pays de l’Afrique du Nord, notamment ceux du Maghreb. «Atlaswiss est une capitalisation de compétences en architecture, urbanisme, génie civil, sociologues et promoteurs immobiliers», indique Adel Amirat, patron de cette société établie à Genève.

La promotion immobilière en Algérie intéresse les Suisses. Plusieurs opérateurs économiques spécialisés dans la construction ont, en effet, effectué des opérations de prospection du marché algérien. Inscrite sur leur agenda des visites en Algérie, la wilaya de Annaba a accueilli récemment, durant trois jours, une délégation composée de représentants de la société Atlas Suisse, dont le président-directeur général est un Suisse d’origine algérienne.

Des projets de développement dans divers secteurs industriels, agroalimentaires, touristiques et de l’habitat, Annaba en a beaucoup. Tant et si bien que de nombreux investisseurs se bousculent auprès de l’Andi, Calpi et autres structures étatiques. Via des agences immobilières, ces investisseurs prennent également contact avec des propriétaires terriens privés pour disposer de terrains d’assiette nécessaires au lancement de leurs projets. C’est ce que vient de réaliser Atlaswiss en finalisant un projet de création de sa succursale en Algérie. Les ambitions de cette société de droit Suisse ne s’arrête pas à ce niveau. Elle a effectué de nombreuses démarches auprès des entreprises algériennes implantées à Annaba dans le cadre de sa recherche d’un partenaire. Elle l’a trouvé en la personne morale que représente l’entreprise publique économique algérienne URBAN. Comme son sigle l’indique, celle-ci est spécialisée dans la gestion des sites urbains et interurbains ainsi que dans la promotion immobilière.


Une mission que lui facilite une importante et vaste propriété foncière. Urban dispose, en effet, d’un important portefeuille foncier. Il s’étend sur plusieurs wilayas de l’Est du pays, dont Annaba et Skikda.

C’est ce qui a intéressé la société helvétique que dirige Adel Amirat établi à Genève. Cet architecte titulaire du troisième cycle en sauvegarde du patrimoine a fixé son choix sur l’Algérie pour la réalisation de plusieurs projets socioéconomiques dans le cadre du partenariat. Outre l’Algérie, Atlaswiss comme son sigle l’indique a pour vocation de rayonner sur l’ensemble des pays de l’Afrique du Nord, ceux du Maghreb notamment. «Atlaswiss est une capitalisation de compétences en architecture, urbanisme, génie civil, de sociologues et promoteurs immobiliers. L’ouverture d’une succursale à Annaba devrait permettre des échanges de savoir-faire entre les cadres algériens et leurs homologues suisses dans le domaine de la construction et de la promotion immobilière», a affirmé M. Amirat. Tout en estimant que l’organisation du secteur de l’immobilier en Algérie est encore à l’état embryonnaire, il a estimé que ce sont les besoins du marché algérien qui, actuellement, dicte les règles.

Stratégie de base, d’intégration et d’adaptation serait le principe fer de lance de Atlaswiss qui compte l’appliquer en Algérie. Le boom immobilier, que connaît ces dernières années notre pays, aurait motivé les gestionnaires suisses de cette société à opter pour l’Algérie.

D’où, en partenariat avec Urban et plusieurs autres opérateurs, les nombreux projets de réalisation de logements et résidences haut standing, immeubles essentiellement composés de bureaux, centres d’affaires et commerciaux, industries de loisirs et hôtelleries que Atlaswiss envisage lancer dans les prochains mois.

«Le développement de mon pays d’origine m’interpelle. Tout autant que les 1,5 milliard de dollars de recettes touristiques engrangés par la Tunisie en 2006 principalement en provenance des touristes algériens, les 4 millions de binationaux et nationaux résidents en Europe. L’ambition de ma société est de créer en Algérie même et en partenariat avec des sociétés algériennes, l’environnement et les conditions d’accueil adéquats à même de les intéresser et de passer leurs vacances chez eux», avoue le directeur général de Atlaswiss. Son avis est partagé par d’autres membres de sa délégation. «Nous ne sommes pas les seuls de cet avis.

Les 100 000 Algériens établis en Suisse le pensent aussi. Dans sa stratégie d’adaptation, Atlaswiss ambitionne de participer à la promotion des activités ayant trait à la régie immobilière. Pour ce faire, elle a élaboré un projet de création de sociétés algéro-suisses pour la gestion et la surveillance du parc immobilier.

Très satisfaits du résultats de leurs contacts, les représentants de Atlaswiss se sont engagés à sensibiliser les opérateurs économiques helvétiques à venir prospecter le marché algérien et à y investir.

«Les Suisses sont actuellement frileux en matière d’investissement en Algérie. Nous sommes certains que beaucoup d’entre eux changeront d’avis à la vision de ce que nous leur ramenons comme éléments d’informations sur l’Algérie », a affirmé M. Amirat.

N. B. [EL WATAN - 08-04-2007]

Articles similaires