Vous êtes ici >> Accueil/le livre d'or
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Zone Membre
Publicités
Chargement en cours...
Aller à la page 1 | 2 | 3 | 4 | »

le livre d'or

Merci à tous ceux qui ont laissé une trace de leur passage...
- Ajouter un message -

Babour

- 07/07/2017
t es parti ou le port
la route bouffe de rue le poulet deviens boeuf
l aeroport rebah bitat hihi
la belle femme a l etranger
la jeune dans la grande guerre greco-romaine hihahahahahahahahahahahahahaha
le patron perdu dans la foule
la music perdu ailleurs cest tres bon hihihahahihi
la sciences medecine la guerre est perdu au debut
bye Pirate et Annaba



Bernard de bone

- 16/02/2017
La porte de lumière

À l’appel du maître des prières,
La douce lumière s’est levée,
Pour éclairer la cité de pierres,
Puis chasser brume de la jetée.

Sous les ombres des figuiers géants,
Glissa la silhouette paresseuse.
Sur le cours, les passants nonchalants
Voilèrent sa figure gracieuse.

Délaissant les charmes du couchant,
Sur les côtes d’azur et d’argent,
Poussé par les tumultes du vent,
J’ai trouvé la porte de l’orient.

Dans le jardin, un chardonneret
S\'est mis à chanter sur son passage,
Mais les marchands l’ont vu se cacher,
Derrière le silence du sage.

Évitant les embûches et les pièges,
Elle fuit comme font les fées mutines,
Au fond des forêts de chênes-lièges,
Jusqu\'à la cime des sept collines.

Plus loin, vers le pays du levant,
Longeant le rivage bleu et blanc,
Porté par les méandres du temps,
J’ai poussé la porte de l’orient.

Suivant l’odeur des fleurs d’orangers,
J’ai sondé la mémoire de l\'arbre,
Des palmiers dattiers, des jujubiers,
Interrogeant le tréfonds de l\'ambre.

Le geste sûr de l’Auguste Saint,
Prédominant les ruines en colonne,
Indiquait bien le juste chemin,
Qui vient de Carthage vers Hippone.

Sur notre mer, depuis l\'occident,
Au reflet marine scintillant,
Jaillit la lumière par dedans,
À travers la porte de l’orient.

Une fois la corniche passée,
Les pêcheurs sans crabe ni patelle,
Au pied des caroubiers de la baie,
M’ont parlé de cette immortelle.

Elle se devine au fond des iris,
Derrière un voile, comme asservie,
Dans le sourire des Annabis,
La petite étincelle de vie.


bernarddebone.com

Annabi

- 22/01/2016
Bonne année 2016 !

Pirate

- 21/02/2015
Mon vieux d'annaba port a vue la MeR mais est chagriner
j'ai nager avec le requin au mexique
je l'es pas vue juste un sentiment de loin le coN
il m'a dit ces toi qui a fais ca un cercle dans le PoRT annaba.
je lui dis non haha (je reflechie pour le ReQuIn:::)
le cercle dans le port hooo quel gaffe
qu'est ce qu'il a fais un cerle dans le port
QuEllE HoNtE du ViNgTiEmE sIEcLes QuEl ..DoMMAGE
CoNd

pirate

- 21/02/2015
Mon port a vue tous
Mon port est dans ma ville.
Mange et apres attrape
mon port tu rentre tu sors pas hah
mais un deuxieme a cote de l'aeroport
ca va couter l'oiseau et le chant
pourquoi un autre qui existe en algerie
un concurrent redoutable ces trop trop
a l'interieur de la ville tu trouvera
un milliard et 2 milliards pour le construire
j'ai finis
merci beaucoup port et aeroport ces du suicide
ces comme tu dis vivre a l'etranger
haha ces cuit le poisson merci beaucoup
ces de la poesie du vingtieme siecle haga

Pirate

- 21/02/2015
El chi3r3e la poesie du port de 3annaba
j'ai passer toute mon enfance a nager a annaba au large
avec ca cote rochoseuse je pense
apres des annees passer je suis allez tres loin
le plus loin possible et j'ai demander au requin
pourquoi tu ma pas manger a annaba
il m'a dit ces toi le port
il est fort mon port de 3annaba
et je suis partie on pensant un deuxieme port se sera un fète
mais j'ai oublier pourquoi a dis ca
l'autre ces une gargotte le port hahaha le cubain tu paye pour ca (la reponse)
bye les Copains
Tres beaux le port d'annaba hihi excuse pour..

Pirate

- 21/02/2015
Au port un jours au Port toujours.
tu sais ces biens mais comment j'ai rigoler
en voyant les autres port d'algerie
un deuxieme dommage comme le chant d'oiseau
J'Ai EnTeNdU ces un port GaRgOte D'aNNaBa. tu sais moi non
UN Bateaux en bois 20 metres faur 3 cylindre tu sais ?
tu le fais comment fais attention tu le fais seul.
hum encore un autre poete qui dis
reste tranquille mon petit un jour
tu comprendra que ces rien tous ca
juste dors et fais attention a toi
un port ces comme une femme
une femme pour le vieux maintenant pour toujour
et un port avec tes copain aujourd'hui pour rien
Mon poRT ma ville annaba ma vie
bye.

pirate

- 21/02/2015
toute Annaba comprenez que tu peux
la poesie mais en faite ou est la Poesie
elle est partie Mais mon port est la avec toi
le poisson est toujours avec le Port
comme les copains reviennent toujours au port
il existe encore les copains ces justes des crevette
haha si je savais je resterai toujours et pour toujours
comme avant avec tous les decouvertes et aventure
annaba restera toujours annaba
le deuxieme port est pres .. je crois encore a tous ca..!
ces finis tous est parties pour toujours
les copines comme un oiseaux rare de chant existe
HAha ou ca le chant la bas haha hihi quel Poesie de poisson
hihi

pirate

- 21/02/2015
Sur mon bateaux au large
je vois mon port de Annaba
j'ai vue tous les ports de la cote algerienne
je suis content ces le plus beaux
peut etre Un a jouer avec toute la demension
la profondeur et l'efficacité toute entier
mais je voulais un deuxieme port caché
ma maison elle ou ma belle demeure
mon port mon chateaux de luxe ma demeure
la tous a finis

bouhedli

- 12/07/2014
Excellent merci et bonne continuation

CHENARD DANIEL

- 22/03/2014
Instituteur de 1963 à 1968 à Ecole Bouzered Hocine.
Ai gardé un trés bon souvenir de Bône - Annaba aprés être venu de Guelma où habitais depuis 1954;
Peut-être que danciens élèves se souvendront de moi.

Espére que que tous ont à réussi dans la vie...

annaba 23

- 25/02/2014
de quel race son venus les membres de la commission d'invalidité qui se moque des gents qui leur donne des % imaginaire dite moi ci tu perd un œil ou bien un pied es que tu restera heureux dans ta vie rend moi mon œil et garde ton pourriture de % heureusement qui y a un DIEU le tout puissant qui fait justice et vous allez payer tout ce que vous avez commis pour ses invalides qui on versez leur sans pour ce pays et qui non rien gagner vous avez des femmes et des enfants poncer a eux

zerguini mourad (PIRICH) et saifi mohamed

- 15/02/2014
j'ai le regret de vous annoncez le décé de monsieur
ferhati mohamed dis SAMSON le 13 fevrier au soir
monsieur ferhati etais et restera le grand homme de grand courage et vaillance qui à commbatu l'ennemi pendant la guerre d'algerie et il arrivé meme au couloir de la mort,etant etais comdanné a la peine capital.
nous demandons a tous ceux qui l'ont connu de lui lire la fatiha du sainte couran et disons
ALLAH YARHAMOU.
IL HABITAIS AU 717 DIDOUCHE MOURAD 23000 ANNABA
CONNU SUR LE SURNOM DE LAURIE ROSE.

Annabi

- 21/10/2013
Un seul mot, merci.

rouani djamel

- 14/07/2013
Il fut l’un des intellectuels de la Base de l’est
Salah Mechentel n’est plus
Par : Mohamed-Chérif LACHICHI
Inhumé samedi dernier à Annaba, Salah Mechentel fut notamment l’enseignant de Houari Boumediene et d’Ali Kafi… Né le 6 décembre 1928 à Tiffech, dans la wilaya de Souk-Ahras, Salah Mechentel est issu de la tribu berbère des Hanenchas à laquelle appartiendrait, dit-on, le grand philosophe algérien, Saint-Augustin. Après des études prestigieuses en Tunisie, à l’école Seddikia où il obtient son baccalauréat, à El-Khaldounia et à la célèbre université d’El-Zitouna, dont il sort diplômé, Salah Mechentel se vouera, dans un premier temps, à l’enseignement de la langue arabe. Salah Mechentel commencera à enseigner dès 1949 à l’école d’El-Kettania à Constantnine où il avait eu pour “illustres” élèves, deux futurs chefs de l’État algérien en l’occurrence Houari Boumediene et Ali Kafi. Mechentel terminera ensuite son cursus à la faculté des lettres d’Alger qu’il quitte en 1952. Au déclenchement de la Révolution qu’il rejoint en 1955, il sera affublé du nom de guerre de Baba Salah.
Mechentel prendra part, ainsi, à plusieurs batailles dont la plus importante celle de Oued Chouk, près de Souk-Ahras où le 4e bataillon de l’ALN fut quasiment décimé.
À la base de l’Est, Salah Mechentel sera un intellectuel respecté par ses compagnons d’armes à l’instar des colonels Aouachria, Tahar Z’biri ou encore Amara Bouglez Laskri. En 1957, il lance dans le maquis une publication clandestine, un bulletin d’information au nom évocateur d’El-Djebel.
Il réussira à sortir quatre numéros dont l’un s’en fera écho la BBC, la célèbre radio britannique qui en citera même quelques extraits. Une véritable gageure à l’époque.
À l’Indépendance, Salah Mechentel sera enseignant pendant quelque temps au lycée Saint-Augustin de Annaba avant d’occuper enfin plusieurs postes de responsabilité dont notamment celui de directeur général du musée national d’El Moudjahid et de président de la commission nationale pour l’écriture de l’histoire. Il exercera notamment les fonctions de chef de daïra durant une vingtaine d’années avant d’être “débarqué” en 1984 de son dernier poste qui fut à Bordj Menaïel. Il y a lieu de noter que la famille Mechentel a donné à la Révolution plusieurs martyrs tombés parfois bien loin de la région natale de Souk-Ahras comme dans les massifs du Ouarsenis, de la Kabylie, des Aurès, et ce, jusqu’au mont Chenoua dans la wilaya de Tipasa où, à ce jour, une rue et un stade portent à Bou-Ismaïl le nom de la famille Mechentel (Ali et Boubakeur). De même qu’il y a lieu de rappeler qu’à la suite des évènements du 8 Mai 1945 auxquels le défunt avait participé à Souk-Ahras, à l’âge de 17 ans, plusieurs membres de sa famille furent déportés et emprisonnés notamment à M’sila, à Djenane Bourezg, à Oran ou encore à Serkadji. Dans les années 1970, Mechentel avait écrit un roman À l'ombre des fusils que des éditeurs égyptiens voulaient publier mais que l’auteur a finalement refusé son édition. Salah Mechentel était père de dix enfants dont notamment la journaliste et écrivaine, Leïla Marouane. Il repose aujourd’hui, à jamais, au cimetière de Sidi-Harb, à Annaba, aux côtés de son épouse, la moudjahida Mechentel Abla, surnommée au maquis Jeanne d'Arc, pour son jeune âge.

andré

- 07/06/2013
merci

bouhedli mohamed nassim

- 07/06/2013
merci pour votre agreable site

Suzy d'Annaba

- 19/04/2013
Je suis née à Annaba et ai vécu dans un village non loin d'Annaba.J'ai le grand bonheur d'y retourner 2 fois par an.J'ai adopté dans mon cœur,une famille Algérienne composée du mari de l'épouse et un garçon de 13 ans aujourd'hui(il en avait 6 quand j'ai connu la famille)
Annaba a toujours été dans mon cœur et aujourd'hui plus que jamais.mes amis algériens sont chaleureux et oh combien accueillants.Je les aime et ils me le rendent au centuple. Merci pour votre site que je consulte le plus souvent que je le peux. Merci, merci mille fois

Basketball

- 03/02/2013
Je salut tous mes anciens amis (les enfants) des anciens directeurs de Annaba (années 80-90) pour un bon travailleurs et de bons vivants.

Ait-Tighzir omar

- 01/02/2013
Merci Shoukran

Histoireannaba

- 01/02/2013
La ville d’Annaba est fière de compter parmi les siens, les premiers fondateurs d’une presse autochtone d’expression bilingue dès le 19 e siècle. Ses premières élites intellectuelles formées par les madersa et l’école coloniale prendront l’initiative de la reprise de l’histoire algérienne, en se servant des éléments contradictoires contenus dans la culture enseignée (liberté, égalité). Ainsi, ces intellectuels annabis ont contribué à la diffusion des savoirs et à la prise de conscience nationale.


C’est bien à Annaba qu’est né le 30 juillet 1893 « El Hack » Hack », premier journal autochtone, dont Slimane Bingui fut le fondateur. Cette publication historique, a été initiée et dirigée par un groupe de jeunes musulmans (c’est ainsi qu’étaient appelés les algériens autochtones à cette époque), épris de justice. Khelil Caïd La’youn assurait sa direction et le comité de rédaction était constitué d’Omar Samar, Sif el Yazel, Baba Osman, Abou Derbala, Dalil Ben Abdellah. Cet hebdomadaire bilingue, dont le siège était au 14 de l’ex rue Bugeaud, rebaptisée rue Emir Abdelkader, a publié 26 numéros.

Annaba à l’origine de la presse musulmane

bouhedli

- 01/02/2013
Bravo pour votre site, bonne continuation

BONO DE BONE

- 12/08/2012
O hippone, Bouna, Bone , Annaba, TU ME MANQUES
De la place d'Armes ou je suis né, d'Armandy puis Victor Hugo j'ai étudié; St augustin et Moubarek j'ai terminé mes études.

tu connais le VI ? le rocher Blanc et le petit-mousse, el KATTARA .

Amidou

- 31/07/2012
J'ai jamais mis les pieds à Annaba, mais je la visiterai avant la fin de cette année, c\'est certain. Votre site est superbe, il nous renseigne bien sur la vie à annaba et cela donne le gout d\'y aller.
Amidou
pressealgerienne.org

momo

- 11/07/2012
-Bonjour tous le monde
je suis Momo le prince(Algérien).
-Je vous écrie pour vous aider à suivre un bon raisonnement.
1-C\'est Dieu le tous puissant qui a tous créé.
\"DIEU NOUS A CRÉÉ POUR QUE NOUS L’ADORIONS\"
2-Souvenez-vous toujours que : \"LES CROYANTS SONT TOUJOURS SUPERIEUR AU MECREANTS PARCE QUE LES MECREANTS ON UNE MALADIE DANS LEUR CŒURS\".
Merci, bonne continuation et VIVE LES ALGERIENS.

merzoug

- 14/05/2012
objet/ Jubilé MERZOUG Moussa

Mobil : 0798 42 32 53

merzoug

- 14/05/2012
Je suis un ancien bonois natif de ghardaia. Mon defunt père Monsieur MERZOUG Moussa présidait le red star annaba (RSA) avec feu belkheir abdessalem comme entraineur.

avec des amis nous prevoyons organiser un jubilé de ce grand dirigeant et educateur entre le 26 et 29 juin 2012 a ghardaia.

toute informations sportives - photos - documents officiels ayant traits au RSA - joueurs et dirigeants seront les bienvenues.

nous souhaitons aussi avoir les coordonnées des amis ou personnes ayant connues feu Merzoug Moussa durant ces belles années.

merci au bônois


BEZAZ

- 07/01/2012
JE SUIS BIEN HEUREUX, c est moi le premier qui poste un message en 2012.
Alors pour la nouvelle année 2012, pour toute l équipe de ANNABACITY, pour tous les annabis et pour tous les algeriens,
je vous souhaite le meilleur de la vie, la joie, le bonheur, la santé, la prospérité et le succès.
brevo pour la rédaction de ce site.
hacene BEZAZ weld m'haffer, a nice cote d azur depuis 1979.

Francois MERCIER

- 16/12/2011
Bonjour,

merci pour votre site j'ai passé plus de trois ans à Annaba, de 2007 à 2010 je n'y ai que de très bons souvenirs et y ai gardé de bons amis, certes tout n'est pas parfait, mais Annaba à la chance d'être dans une très belle région et pour moi ses habitants ont toujours été très chaleureux.

Le vieux Bônois

- 18/09/2011
en, 62, j ai été obligé de quitter hélas, cette merveilleuse ville qui m a vu naitre.
en quittant ce sol que je considére être le mien, car mes racines sont là; j'y ai laissé mes amis zt tous mes souvenirs.
Mais, je suis revenu a 5 reprises pour embrasser ces rues, ces quartiers et ces plages merveilleuses et je voudrais encore y revenir si Allah me le permettra

un vieux bônois

- 17/09/2011
né a Annaba en 1931, je prend un immense plaisir chaque jour a consulter votre site.

Par ce fait, je me sent replonger dans la vie Bônoise ou Annabie comme il vous plaura de le lire
mais qui pour moi,ne fait aucune difference.

pirate

- 07/08/2011
je sais merci pour tous
je connais bien depuis mon enfance
je connais tous les coins de ma ville
je sais que l'amour etais pur
pourquoi dans les place les plus riches
toute la ville et riche avec cette ressource
je sais vous etes tristes a cause de qui
je pense notre richesse et la richesse de tous notre pays aime cette richesse
j ai toujours pensee, etre bon au voisin de la richesse, tu pense c'est elle
elle en va la proteger et notre richesse et
nos voisins, mais wow,,,

pirate

- 05/08/2011
je me souviens bien de annaba
annaba etais la suisse
annaba avait un temps qui defie les president
annaba meme avec son maillot ne changera
annaba ou les batailles des quartiers
annaba ou la femme avait une place
ou l'egypte nous chanter de loin svp
les etrangers etais des trophers fille et garcon
annaba existe mais le temps est comme une montre
bye je dois trouver mieux...

pirate

- 25/07/2011
sur mon bateau fecctif bien sur
je regarde la ville de lautre cote
aussi bizarre et loin de ici
je me place direct au port
je regarde et je vois de loin de pres
presque tous et tous apres je prend position
je prend presque tous dans la ville
rien mechappe je grandi jusqua lage pub
apres la force prend ca place est la
la force en fin de compte et partout
janalyse bien le paysage je metablis bien
je voix lessentiel avec excactitude
le prix du bon travail est bien calculer
et je prend le large,
Je reviens juste le temps d une soupe et je
repars pour le large toujours avec ma bouteille
hahah ces beau la vie,,,

pirate

- 25/07/2011
on dis que la poesie est un art
je me souviens au lycee la poesie
etais en arabe, j'ecouté chaque poete
avec tous les histoires et melodie
le chant est different a chaque poete
les regions sont aussi loin de mon lycee
aussi pres de ma classe au lycee
je sais pas si vous vous souvenez des cours arabes
avec la diffeculter de comprendre chaque mots
et chaque mots a sa qualiter qui doit etre vivant
la phrase est vivante donc tous est parfait
dans la classe le cours d arabe etais completement
detruit par les ceux qui doivent refaire le bac
moi j'ai rien compris, mais j'ai compris une chose
j'ai compris avant mes poesies et mon arabe.
ah mon centre culturel francais a annaba
j'allais chaque apres midi
apres mes cours de primaire et cem
a l'ecole je me souviens tous est deja decider
on me donner 4 ou 5 eme de la classe en francais
alors j'ai lu tous les livres des bd et les livres des grands tous sont exceptions, on ma vue
chaque jours au centre culturel mais pourquoi
parceque ces moi qui decide, je decide il faut decider , tu me dis pourquoi parce que je veux voir la confiance confiance de quoi, ces simple
il faut bien parler au centre culturel, seul bien sur, ce temps et vivant et le travail est recompenser par qui, par tous les vivants de la terre.
excuser moi on dis le silence et mieux que parler ces vrai! centre culturel francais, car je voulais lire ma poesie en arabe au lycee, n'oublie jamais la poesie cest un chant libre et que tous le monde l'ecoute avec libertè et je dis tous le monde ecoute mais a ne pas le modifier
car chacun a sa propre poesie a lui
ces comme tu dis la poesie
alors tu es un poete et tu es poete.

AYADI JOSETTE

- 24/05/2011
le pays est si beau annaba aussi pour la ville de tout la beauté que chaque jours les habitants et tout les algériens porte avec beaucoup de respect et réalisme pour travailler et vivre dans une richesse culturelle social politique economique juridique et beaucoup de métiers artistiques , on est dans un mode ou tout doit être le participe présent , comme regarder le passé pour voir l'avenir bestand good luck;;;;;

pirate

- 05/05/2011
annaba la ville cotiere
a annaba le beau est bien fait
il faut etre bonois a annaba
penser avant de manger
manger ces vivre la nuit
la nuit ces bien respirer
bien sur la mer et la terre
donne un odeur de fruit
bon a consommer et le poisson
est deja au port le matin
le matin tu vois le dinars
apres la fin de la journee
tous le monde est la et pres
oui tous le monde participe
au bien etre de la ville
millinaires de son temps
exacte pour son passer
le present que du bonheur
entree a annaba juste sur des routes
tu veux sortir pense pas beaucoup
annaba t'aimera pour toujours
avec tous ces anciens habitants
annaba la mer

kamikas23

- 05/03/2011
VIVE ANNABA ET LES BONOIT J.AIM annaba Un bel hommage à la famille des abdelli sirtou mosaab mimo

JOe

- 22/02/2011
Bcp de courage Malek!!!!
bravo pour annabcity qui nous tient au courant de ce qui se passe dans la coquette!!!
a +

soulaf de dra el mieane

- 21/02/2011
je souheterais connaitre les nouvelle de la troupe musicle (FIRKATE EL HILAL d Annaba ) en particulier Wafaa lotfi merci a tous ce qui pourais m imformée

LE PENSEUR ANNABI

- 12/02/2011
Merci à tous ceux qui ont contribué à étoffer ce site et à enrichir le cours annabi d'infos de culture et de pensées innovantes et progressiste, une bonne critique ne fait jamais de mal mais enrichie beaucoup, alors à vous les annabis, soyez nombreux pour améliorer cette ville dans la paix et le calme qu'elle a toujours connue.

neilelich

- 07/02/2011
bonsoir je suis d'annaba je voulé juste donner une remarque on a un theatre non !! mé com si on n'en a pa c pourri c nul ni affichage ni rien du tout habin nezhaw on a marre de la routine degoutage et svp mr malek si tu pe ns affiché le programme de chak mois wech kayen wech makanech com ca on sra pas deconnecté merci !

felix lekalois

- 20/11/2010
Bonjour mr MALEK.
après une longue absence,je suis heureux de retrouver votre livre d'or et je vois qu'il a fait du chemin,comme dirait l'autre tout baigne. je tiens à vous remercier pour l'aide. que vous m'avez apportée.j'ai monté les deux cols et croyez moi j'ai pris du plaisir mais j'ai souffert(mais on a rien sans peine!).
j'éspère remettre ça en 2011 mais cette fois çi filmé si dieu le permet,in challah.
très cordialement.
félix lekalois

la blanda

- 13/11/2010
bjr j'aime annaba tre fort c'est une belle ville

mon amour annaba

- 20/10/2010
bonjour annaba je suis le regardeur du ville ah
je suis vatique du arrier arveste.
je t aime annaba
je t aime annaba.encore une fois je t aime annaba.

souver du temps

- 20/10/2010
voila les arevesit de cote de sidi brahim sont toujours les premer dans la ville au cote de annaba.
san oublier les vier annaba sont cache leur visage aupres de notre cote car ce son les annabie
on vare les ariveste.ah c est ete moi le vres annabie c est pas moi c est lui.
bonjour annaba.

Marc Bugeya

- 14/10/2010
Bonjour, j'apprécie bien votre site internet qui présente bien Annaba et tous ses aspects.

Je vous félicite, continuez!
Marc

patrick(badreddine)

- 11/10/2010
un grand bonjour a mme la directrice de l'ecole hassla hocine ex:marché au blé.
ma ville natale ou je suis né et je l'aime toujours.
je reviendrais fin octobre 2010 pour la 2e fois.
les odeurs de cette ville me manque terriblement;vous ne pouvez pas imaginé combien je suis heureux de revenir et aider les annabis.
a bientot.un annabi

jazairi

- 29/08/2010
eh ben voila je reviens toujours,
annaba est très sale,une question es qu'il y a des responsables dans la ville? je ne pense pas..!
saletée,vol,agression,anarchie sur les trottoirs
de la ville,on dirait que sauf la rue ibn-khaldoun est la préoccupation des autoritées,regarder les autres rues c'est du tout agréable à voir, et sans oublier la places-d'armes
qui reste sans commentaire,voir l'est-républicain du 28/08/2010 et lire ce que omar touati à vécu,
lors d'un passage à la places-d'armes.
réveillez -vous autoritée.........!

jazairi

- 24/08/2010
bonjour la bonoise el annabia,
j'ai travailler à skikda au complexe de L'ENIP,j'ai connus un responsable des moyens généraux et qui s'appeler BOULMAIZ,vous pouver le contacter en cherchant sur le web le tél du complexe -ENIP-SKIKDA,en outre il me semble que le nom BOULMAIZ est originaire de la région,jijel,skikda,collo,constantine.
salut et saha ftorkom
Aller à la page 1 | 2 | 3 | 4 | »

Articles similaires