Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: SOLIDARITÉ - Des repas chauds offerts aux S.D.F, nécessiteu...
Zone Membre
Publicités

Annaba: SOLIDARITÉ - Des repas chauds offerts aux S.D.F, nécessiteux et voyageurs

Publié le 10/07/2014
Qui a dit que l’Algérien est égoïste et ne pense qu’à lui-même? Cela est démenti par les nombreuses associations caritatives qui ont décidé d’offrir chaque soir un repas chaud aux personnes démunies  ou aux S.D.F en ce mois de piété et de charité. Les repas offerts sont parfois plus riches que ceux d’une famille aux revenus modestes.  Ainsi, les membres de ces associations qui agissent dans l’anonymat et qui se donnent totalement à leur tâche, occupent leurs temps uniquement à la quête de produits alimentaires ou à la préparation des repas pour ensuite les servir à ceux qui se présentent chaque soir au moment du ftour, charité musulmane oblige. Ils ne mangeront que lorsque leurs « invités » auront rompu le jeûne. Les activités de ces bénévoles ne se confinent pas uniquement aux dons de repas mais également à organiser des cérémonies de circoncision des garçons, particulièrement à l’occasion de «  Leïlat El Kadr ». En effet au cours de cette nuit, des milliers d’enfants nécessiteux ou pas sont circoncis au cours de fêtes  familiales dans les  salles spécialisés. L’argent servant aux droits d’entrée servira pour l’achat de «trousseaux de l’Aïd ». D’autres part, les tenues de l’Aïd sont également le souci des animateurs des associations caritatives, tout comme le don du mouton de l’Aïd El Kébir ainsi que le matériel pour paraplégiques tels que des chaises roulantes, des béquilles et la pose de prothèses pour les personnes handicapées. Nous pouvons citer Djezaïr El Kheïr, le Croissant Rouge Algérien, Ness El Kheïr, Dar El Mostapha qui s’occupe des orphelins, de petites associations telles qu’El Anouar qui collectent des vêtements pour les offrir aux familles démunies ou les tentes dressées par la Sûreté nationale près des barrages fixes où le voyageur peut rompre le jeûne et éviter l’excès de vitesse qui précède toujours le moment du f’tour.

lestrepublicain - 10 juillet 2014 - Ounissi Manel

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: LA DAS ET LE CROISSANT ROUGE SONT CONCERNÉS - Les subsahariens inclus dans l’action de solidarité
Actualité suivante »
Annaba: RESSOURCES EN EAU - La SEATA en quête d’assistance technique

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires