Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: SÉCURITÉ URBAINE - Climat assaini
Zone Membre
Publicités

Annaba: SÉCURITÉ URBAINE - Climat assaini

Publié le 16/07/2014
Les services de sécurité mènent à bon port le bateau dénommé « lutte contre le banditisme et la criminalité ». Les Arrondissements activent sans discontinuer que cela soit pour mettre hors d’état de nuire de petits malfrats et maraudeurs de tout acabit, mais également pour veiller à la protection des citoyens et de leurs biens. Nous le répèterons autant de fois qu’il le faudra que le climat sécuritaire s’assainit malgré les quelques délits et infractions commises par de jeunes écervelés, petits voleurs à la tire ou à l’arraché, porteurs de couteaux ou d’un morceau de cannabis. « La police veille » nous l’a-t-on affirmé à  la Cellule de la Communication et des résultats sont donnés pour confirme ses dires. Cependant les derniers élargissements de prisonniers par le biais des grâces accordées à l’occasion de la Fête de l’Indépendance démontrent que les vols de portables et autres petits larcins dignes de petits voyous refont surface. Le Cours lui-même n’est pas épargné malgré la présence constante d’un fourgon qui siège face au Théâtre Régional. Un bandit était encerclé dans un immeuble et il avait fallu une flopée de policiers pour l’amener à se rendre. Des fidèles qui rentraient de la mosquée Rue Belhmzaoui avaient été pris à partie par des voyous. La police  stationnée sur le Cours s’était lancée à leur poursuite sans résultats probants puisque les agresseurs s’étaient évanouis dans les ruelles de la Vieille ville. Se faire croiser par un motocycliste vous donne des sueurs froides et particulièrement lorsqu’il y a un passager qui n’est là que pour vous arracher le sac à main ou le portable dont vous êtes en train de vous servir. Les arrestations se font par dizaines et les couloirs des tribunaux peuvent en témoigner. 

lestrepublicain - 16 juillet 2014 - Ounissi Manel

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: SANS EAU DEPUIS 2 MOIS - La cité 5 juillet de Berrahal vit un véritable calvaire
Actualité suivante »
Annaba: SIDI AMAR - Maquam Echahid en proie à la dégradation

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires