Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: COMME CI, COMME ÇA - Haro sur les transporteurs privés !
Zone Membre
Publicités

Annaba: COMME CI, COMME ÇA - Haro sur les transporteurs privés !

Publié le 28/08/2014
Non, ce n’est pas un circuit de course. Non, non, ce n’est pas non plus un rallye. Mais ça y ressemble en tout cas. Que ce soit au niveau du boulevard Mohamed-Seddik-Benyahia, ou bien du boulevard de l’Afrique ou de l’avenue Bouali-Saïd, ils sont là à se faire la course au grand mépris des règles élémentaires du code de la route. « Ils » ce sont ces autobus, parfois asiatiques, parfois d’un autre âge, parfois censés être occupés par des passagers maigrichons et de petite taille, tous gérés par des sociétés de transport privées. Beaucoup d’entre vous ont dû monter à bord de ces engins qui défient toutes les lois censées régner dans ce pays et en particulier ici à Annaba. Beaucoup ont dû observer comment les receveurs s’y prenaient pour remplir ces bus, à tel point que les passagers se retrouvent plus serrées encore que des sardines –bonjour la promiscuité au passage, avec les odeurs et tous les désagréments possibles et imaginables. Mais là où le bât blesse, c’est le comportement de ces chauffeurs – on devrait plutôt dire chauffards – qui se permettent de faire de la vitesse alors que, comme chacun le sait, la limitation est de 50 kilomètres à l’heure en agglomération. J’ai parfois l’impression qu’ils se croient au volant d’une Lamborghini ou d’une Ferrari, alors qu’ils roulent soit dans des Tata, soit dans des Isuzu, soit dans des Renault ou Sonacome des années 80. Il serait peut-être grand temps de mettre le holà sur ces chauffards de bus et leurs receveurs qui méprisent et la vie de leurs passagers et le bien-être à bord. Il serait grand temps également de leur faire respecter le code de la route. Il serait peut-être grand temps de songer à retirer toute licence d’exploitation à ces sociétés privées qui ne sont là que pour se faire de l’argent et de redonner le monopole du transport urbain et suburbain au public, à l’ETA  justement, qui, elle, ne chôme pas en matière de respect du code de la route. Et de plus en plus nombreux sont les Bônoises et les Bônois à exprimer leur ras-le-bol de ces transporteurs privés qui, visiblement, ne servent pas à grand-chose…

lestrepublicain - 28 août 2014 - Lakhdar Habib

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: ATTEINTE À L’ESPACE PUBLIC - Y aurait-il des autorisations ?
Actualité suivante »
Annaba: Faits divers

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires