Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: GESTION DES DÉCHETS MÉNAGERS - Le CET de Berka Zerga encore...
Zone Membre
Publicités

Annaba: GESTION DES DÉCHETS MÉNAGERS - Le CET de Berka Zerga encore fermé

Publié le 23/09/2014
La contrainte la plus pressante dans la gestion des déchets ménagers par la commune, est sans conteste la disponibilité du centre d’enfouissement technique (CET) de Berka Zerga, autrement dit la décharge principale de la wilaya, dont les services sont aussi utilisés par d’autres communes, El Bouni, El Hadjar, Sidi Amar. Et ce point a aussi été noté par l’expert attaché à l’agence allemande GTZ, lors de la journée d’évaluation et de diagnostic réservée à la gestion des déchets, il y a quelques jours. Actuellement, la commune d’Annaba est contrainte de transférer les déchets collectés à la décharge de Tacha, dans la commune de Berrahal et comme à chaque fois que se pose le problème de l’accès au CET. Ce qui rajoute aussi, dans un autre volet, à la contrainte sur le matériel roulant, les camions de collecte qui peinent avec la distance de 20 km jusqu’au CET ; une contrainte dont les conséquences sont des pannes fréquentes et un matériel qui s’use avant son temps parce que ce matériel n’est pas fait pour rouler sur de grandes distances. Et cette distance déjà contraignante est accrue quand il faut aller jusqu’à la décharge de Tacha. Et ce problème de fermeture récurrente de l’accès au CET, ne peut être résolu par la commune d’Annaba qui n’est qu’un client du CET et paye la forte somme de 7 milliards de centimes pour déposer le produit de la collecte des déchets ménagers de la commune. Et cela au moment où le CET lui-même fait l’objet de réserves soulevées par l’expertise de GTZ, notamment en matière de pesage des déchets collectés. Cette pesée qui fait actuellement défaut est nécessaire comme l’avait démontré l’expert, pour connaitre le volume exact des déchets collectés d’une part et d’autre part pour connaitre exactement le coût réel de chaque dépôt et en fin de compte pour que l’APC maitrise ses comptes et son budget réservé à ce volet de la gestion de la commune. Comme on le voit, il ne s’agit pas d’une simple décharge dans laquelle on dépose les déchets pour ensuite les oublier mais c’est une partie des équipements publics de la wilaya, dont l’importance n’est plus à démontrer et dont le fonctionnement a des conséquences sur la gestion des communes.

lestrepublicain - 23 septembre 2014 - Ammar Nadir

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: FORMATION - Regroupement des élèves consultants
Actualité suivante »
Annaba : Un nouveau directeur pour l'Education

Les Commentaires

Quand vous avez mille problèmes à résoudre en même temps, il faut que vous fassiez le choix des urgences. C'est-à-dire le choix de ce qui doit être prioritaire et ainsi doit passer avant tous les autres.
Si la mairie concentre tous ses efforts, tous ses moyens et toutes ses compétences sur seulement deux ou trois projets à la fois et qu'elle les achève en les menant jusqu'à leur terme, eh bien! nous aurons résolu définitivement pas mal d'ennuis sans perdre trop de temps. Au lieu qu'elle disperse ses efforts et son argent sur mille projets à la fois sans qu'aucun d'entre eux ne voit le jour.
Puisque le problème des ordures ménagères est un des plus grands soucis de la ville, pourquoi ne pas s'investir à fond sur la construction, par exemple d'un incinérateur, une station de tri, un espace d'enfouissement ainsi que toute la logistique qui va avec etc...?

À propos d'incinérateur, si ma mémoire est bonne, il me semble qu'il existe déjà un projet de construction d'une telle installation dans les environs d'Annaba. Qu'en est-il de ce projet? Dépend-il de la mairie? de la wilaya? Ou est-il comme le reste soumit à la bonne volonté d'un ministère à 600 kilomètres de nos difficultés.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires