Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: EL-BOUNI / Route de Bouzaâroura - L’informel s’installe de ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: EL-BOUNI / Route de Bouzaâroura - L’informel s’installe de nouveau

Publié le 04/01/2015
marché informelLe problème du commerce informel continue à exister dans le chef-lieu de la commune d’El-Bouni. Si une partie du centre-ville, plus précisément la route vers Bouzaâroura, qui était jadis occupée par les marchands informels de fruits et légumes a été depuis presque une année complètement « libérée » au prix d’innombrables efforts, l’on assiste aujourd’hui à une autre invasion tout aussi rampante de ce genre de commerce de divers produits qui s’installe le long des trottoirs au centre névralgique de la ville! En effet, le trottoir des arcades du Cours de la révolution ainsi qu’une bonne partie de ceux de la route qui dessert l’agence d’Algérie-Poste sont totalement squattés par des étals d’objets hétéroclites de contrefaçon obligeant les passants à marcher carrément sur la chaussée. On y trouve de tout, depuis la sardine sur laquelle est déversée de temps à autres des seaux d’eau jusqu’au pain installé à

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Cité 450 logements à El-Bouni - Les habitants exigent l’aménagement du quartier
Actualité suivante »
Annaba: Des proches dénoncent une campagne outrancière - Rumeurs et démentis sur le décès du wali de Annaba

Les Commentaires

Je pense qu’il est temps de faire le ménage dans cette ville. La création d’une brigade canine de 50 personnes doit être mise en place pour la protection des lieux publics contre ces envahisseurs de l’informelle. Cette brigade doit être charger de faire ce ménage sur l’ensemble de la ville 24/24. Cette brigade doit être encadrée par des anciens policiers à la retraite et elle doit avoir les pouvoirs de police pour s’occuper du bien être des citoyens. Elle doit avoir le droit de différents ces gens devant la justice qui a son tour fera son travail. Je suis sans état d’âmes devant ce genres de déviances.
"différer ces gens "
ay si lille,

Les personnes qui vivent de l'informel, ils n'ont rien d'autre! ils essayent de gagner leur pain quotidien! ils ont comme nous tous une famille, des enfants a nourrir! que peux-tu, leur proposer d'autres?.
YA si MOF, je ne les condamne pas du tout. Je dis que le cour n’est pas un lieu de l’informel. Ils peuvent travailler en toute tranquillité dans des lieux adapter. Par contre, je suis à cheval sur l’ordre des choses. Il faut bien une bonne gestion de la ville.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires