Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: DORBAN - Un bus pour desservir la cité SVP
Zone Membre
Publicités

Annaba: DORBAN - Un bus pour desservir la cité SVP

Publié le 06/01/2015
Nouvellement construits sur les hauteurs de la cité éponyme, les 300 logements EPLF  « Dorban » et ceux des villas et des maisons individuelles sont difficiles d’accès. Les riverains de ces habitations se plaignent de l’absence total de transport en commun. « Toutes les fins de journées en revenant du boulot, je dois monter cette pente raide pour pouvoir rentrer chez moi.
 C’est une trotte de 15mn et je n’ai plus la force pour effectuer cette marche jusqu’à l’immeuble où j’habite», nous dira A.B, un nouvel occupant au niveau de la cité EPLF. Lui emboîtant le pas, son voisin justifie cette difficulté d’accès par la gravité de cette côte en déclarant en substance que « Même une bête de somme ne peut résister et finira par abandonner au moment où elle est sur le point de monter cette pente ».
Pour toutes ces raisons, les habitants de cet ensemble de logements toutes formules confondues demandent d’urgence la mise en service d’une ligne de transport en commun qui allègera sans doute leur calvaire. « La mise en service d’un bus desservant notre quartier isolé est fort indispensable. Ainsi, le futur point de départ de l’itinéraire devra commencer de la station CAM (Centre d’Affaires Méditerranéen ) jusqu’à notre nouvelle cité considérée comme étant le terminus.
Aussi, plusieurs enseignants qui travaillent dans un établissement scolaire baptisé au nom de « Dorban » et qui souffrent le martyre aussi bien en hiver qu’en période chaleur pour regagner leur poste de travail se réjouiront de l’ouverture d’une ligne de transport ». De ce fait et pour remédier à la situation, la direction du Transport est plus que jamais interpellée pour mettre en service des bus afin de desservir ce nouveau quartier qui va s’aggradir davantage avec de nouvelles attributions de logements OPGI dans les semaines qui viennent. « Il fort regrettable de voir des personnes tous sexe et âge confondus descendre des bus privés ou publics et effectuer une marche à pied pour rentrer chez elles en montant une côte très difficile », a conclu un autre locataire dépité. Cette pensée laisse donc plus d’un à donner une idée précise sur les conditions de vie du citoyen lambda.        

lestrepublicain - 06 janvier 2015 - Nejmedine Zéroug

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: 3,2 milliards de dinars pour réhabiliter les stades de Annaba
Actualité suivante »
Annaba: DROGUE DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES - L’association de lutte contre la toxicomanie dénonce

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires