Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: ACCIDENTS DE LA ROUTE - La part de la pièce de rechange con...
Zone Membre
Publicités

Annaba: ACCIDENTS DE LA ROUTE - La part de la pièce de rechange contrefaite

Publié le 17/02/2015
Un grand risque  pour  la sécurité des  automobilistes que les pièces détachées  vendues  par certains concessionnaires automobiles, mais provenant de la contrefaçon chinoise.» à  l’évidence le problème ne date pas d’aujourd’hui, mais le problème prend des proportions dangereuses avec le boom qu’a connu ces dernières années le marché de l’automobile. Les usagers de la routes  s’accorent à dire le danger qu’ils encourent et mettent en évidence la part de la contrefaçon dans le phénomène des accidents de la route qui tuent autant sinon plus que les maladies et autres épidémies. « J’ai acheté dernièrement  des   plaquettes de freins qui n’ont pas résisté plus de deux mois avant de s’user, bien que je les aie achetées chez le concessionnaires auto où j’avais acquis mon véhicule il  a quelques années, en toute confiance», révèle B. Youcef, un fonctionnaire, avant de s’apercevoir qu’il s’agit là d’un problème «courant». Dans un précédent article, il était question de la revente  à part, dans des boutiques « spécialisées, d’accessoires auto par des concessionnaires, alors que ces articles  étaient offerts gratuitement par les constructeurs lors de l’achat d’un véhicule neuf. Une autre arnaque, mais à petite échelle, comparée  au commerce de pièces détachées contrefaites,  loin des normes établies, sujettes à une usure rapide et imprévisible. Parmi les causes d’accidents de la route (dont le nombre ne cesse de grimper), les bilans effectués par les services compétents placent les pièces de rechange contrefaites  en bonne place. Rappelons que  des lots  usagés ou défectueux destinés à la revente sont souvent interceptés par les services des douanes, mais que beaucoup d’autres sont introduits par les réseaux de contrebande, (surtout à l’ouest) et  finissent généralement  dans les garages de réparation, où elles seront vendues à prix réduit et installées sur les véhicules d’automobilistes contents d’avoir fait une « bonne affaire ».

lestrepublicain - 17 février 2015 - Farida H.

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: HÔPITAL IBN ROCHD - Violences aux urgences
Actualité suivante »
Annaba: AMÉLIORATION URBAINE - Pour l’exécution des travaux la nuit

Les Commentaires

ils sont pire que les vendeurs de drogues, et ils vont a la mosquée tout, le vendredi. ils faut faire payer très cher ses concessionnaires voleurs et arnaqueurs. ce n est pas les chinois qu il faut blâmer, mais ceux qui sont allez chez eux acheter ses horreurs de pieces. c est une honte pour notre pays. et ils ne méritent pas d être des algériens, un vrai algérien ne fait pas ca. que dieu les maudissent. si c est au japon le vendeur, le mécanicien , le fabricant tous sont cuits le jour même, ils n auront pas de attend demain.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires