Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: La nouvelle aérogare livrée en octobre
Zone Membre
Publicités

Annaba: La nouvelle aérogare livrée en octobre

Publié le 26/06/2015
La nouvelle aérogare livrée en octobreC’est un très grand retard qu’accusent les travaux de la nouvelle aérogare qui a été entamée en 2003 et qui n’est qu’à 87% d’avancement des travaux. Le constat est établi par le ministre des Transports  M Boudjema Talai, lors de sa visite hier dans la wilaya de Annaba. Il a particulièrement insisté sur la livraison dans les plus brefs délais  de cette structure qui doit en principe accueillir pas moins de 2 millions de passagers par an.  Octobre sera donc,  la date de la réception officielle, accordant ainsi un mois supplémentaire à la proposition faite par le wali par intérim. Il a déploré, dans ce sillage, l’absence de chantiers performants. Il a indiqué qu’un apport en entreprises locales est à souhaiter pour accélérer l’avancement des travaux. Qualifiant encore une fois l’ancienne aérogare de « poulailler » le ministre n’a pas mâché ses mots en réitérant cette remarque. Une jonction avec l’ancien aéroport et la route nationale est recommandée  pour permettre une accessibilité aisée. La deuxième étape a été  celle   de la gare routière, programmée pour être fonctionnelle ce 5 Juillet, lors de la dernière visite de Amar Ghoul, son prédécesseur, le 4 mai dernier. M. Talaï a insisté pour hâter la mise en place des équipements  pour cette gare qui comptera 70 postes de stationnement. Toutefois, il n’a pas été fait mention de la manière dont les voyageurs qui viendront de l’Ouest pourraient accéder à  cette gare. Il leur faudra se rendre jusqu’à l’échangeur de  Sidi Achour et refaire le chemin  arrière pour cela. La visite du port d’Annaba où le ministre a entendu un rapport détaillé sur le dragage du port (Petite darse, grande darse, chenal d’accès et avant-port), tout comme il a été  fait mention de l’enlèvement de 1 million 200 mille m3 de matériaux et déchets qui ont été immergés à 6 kilomètres de la côte à une profondeur variant entre 45 et 55 mètres. Le PDG de l’entreprise portuaire  a ensuite dressé un tableau sur les activités et les perspectives d’avenir du port, notamment avec son extension prochaine sur la cité Seybouse et l’apport de nouveaux matériels dont des grues de grande capacités, des chariots élévateurs en sus de  l’existence de 15 stackers pour la manipulation des conteneurs qui sont fonctionnels.

lestrepublicain -
24 juin 2015 - Ahmed Chabi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : PROLIFÉRATION DES MOTOS - Des panneaux d’interdiction installés
Actualité suivante »
Annaba: 7e édition du cinéma sous les étoiles - Le rire en ligne de mire

Les Commentaires

"M.I.R.A.C.L.E"

On progresse.
"Le Monde Afrique"

A lire, retour ou immigration?, diaspora.
"Que le Bon Dieu"

Leur donne la force pour terminer les 13% qui reste...Amine ya Rabi el àlamine.
"Infoot"

Brahimi nominé pour le titre du meilleur joueur du Portugal.
Le ministre a raison de s'indigner contre cet immense retard. Il a raison également de qualifier l'actuelle aérogare de poulailler. Mais je pense qu'il a tort de vouloir précipiter les choses. Rattraper un retad de plusieurs années en quelques mois, même s'il ne s'agit que des 13% des travaux restant, est une erreur. Parce qu'en intimant l'ordre d'achever à tout prix les travaux pour le mois d'octobre, alors que malheureusement ils demanderaient peut être une années de plus, vu le rhytme de la culture du travail chez nous, il inciterait ces retardataires, en leur mettent la pression, d'effectuer dans la hâte un travail qui risque d'être bâclé, plein d'imperfections et de défauts. Résultat, on obtiendra une aérogare qui ne sera ni à la hauteur des normes ni à celle des espérances.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires