Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: LANCÉE LA VEILLE DU MOIS SACRÉ DE RAMADHAN - Vaste opérati...
Zone Membre
Publicités

Annaba: LANCÉE LA VEILLE DU MOIS SACRÉ DE RAMADHAN - Vaste opération de ratissage à El-Azla

Publié le 28/06/2015
Lancée à la veille du mois sacré de Ramadhan, qui a coïncidé avec l’ouverture de la saison estivale, une vaste opération de ratissage menée par des djounoud de l’armée nationale populaire, est toujours en cours dans le  mont séparant la commune de Treat dans la daïra de Berrahal, au village agricole « El-Azla », dans la daïra de Chétaïbi. Cette action a pour objectif, selon certaines estimations, de faire échouer toute tentative des groupes terroristes, de joindre les monts de l’Edough du côté d’Ain-Barbar et Seraidi, surtout lorsqu’en sait que les sanguinaires cherchent toujours à faire des dégâts à travers des attentats spectaculaires, principalement durant le mois de jeûne. D’une longueur d’une vingtaine de kilomètres et située au prolongement des monts de l’Edough à la limite des wilayas d’Annaba et de Skikda, la zone ciblée pour la circonstance,  est considérée comme étant l’unique passage des groupes sanguinaires dans les deux sens. Parallèlement et pour le même motif, une pression soutenue est également signalée du côté du mont de Filfila et de la zone humide Sanhaja-Guerbes dans la daïra de Benazouz, à l’Est  de Skikda.  Selon des usagers de la route reliant Treat à Chétaïbi en passant par Aïn-Abdellah, Ain-Bouziane et Aïn-Sebsi, l’on assiste actuellement à un va et vient nocturne et inhabituel des forces de l’ANP, stationnés à Treat et à Bouchachia, tout au long de cette région.  D’ailleurs, un impressionnant dispositif des forces de l’ANP est signalé chaque nuit surtout sur la route reliant Berrahal à la Marsa en passant par la commune de Treat, ainsi que tout au long du versant Est du mont de Filfila. Et c’est précisément à partir de cette région, longtemps meurtries par les actes terroristes que les terroristes en provenance du massif de Collo et Jijel, tentent, estime une source sécuritaire, de regagner la région boisée et réputée pour son relief accidenté, située entre Chétaïbi et Aïn-Barbar. Celle-ci est qualifiée de « »zone interdite », et dont l’unique route  reliant les deux villages est fermée à la circulation depuis plus d’une décennie.  Il semblerai que l’alerte sur d’éventuelles incursions terroristes semble être bel et bien donnée, dans les zones éparses d’Annaba, puisqu’on relève également l’installation des barrages de police, plus précisément des éléments des brigades mobiles de la police judiciaire (BMPJ) de Berrahal spécialisée dans la lutte anti-terroriste, ainsi que de la gendarmerie, qui s’est renforcée dans le cadre de l’opération Delphine, au niveau de tous les accès des régions citées.

lestrepublicain -
28 juin 2015 - B.Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: USM An - Le club croule sous les dettes
Actualité suivante »
Annaba : APRÈS LES RESTAURANTS «RAHMA» - Des laboratoires d’analyses gratuits

Les Commentaires

La bête immonde, le monstre barbare est l'affaire de tous. Son anéantissement doit être notre but. Il n'y a pas d'autres issues que de le réduire à rien.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires