Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: PROJET DE LA GMA - Le meilleur exemple de la léthargie qui...
Zone Membre
Publicités

Annaba: PROJET DE LA GMA - Le meilleur exemple de la léthargie qui affecte la Coquette

Publié le 28/06/2015
Le meilleur exemple de la léthargie qui affecte la Coquette  Alors que la Grande Mosquée d’Oran a été inaugurée, celle d’Alger, la capitale, véritable ville de culte, avec toutes les commodités nécessaires, en voie d’achèvement des travaux, la Grande Mosquée de Annaba (GMA), demeure, quant à elle, à l’état de projet. Malgré le fait qu’il a été revu à la baisse initialement le projet qui  prévoyait une salle de prière de 30.000 places pour descendre à 10.400 places, n’a pas été encore lancé. La GMA qui devrait être érigée sur les hauteurs de  la localité de Boukhadra (El Bouni) a changé de site à quelques centaines de mètres du premier. Le directeur des Affaires religieuses et Waqfs  de wilaya a annoncé que les études techniques d’architecture  ont été achevées et les travaux de réalisation du projet de la GMA  seront lancés au plus tard fin de 2015 ou début 2016 juste après l’aboutissement de l’appel d’offres. On craint cependant que l’enveloppe financière mobilisée jusqu’à présent qui est de l’ordre de 180 milliards de centimes, ne soit pas suffisante pour la couverture des frais pour la réalisation de ce projet qui permettra à la région de Annaba de disposer d’un lieu de culte grandiose susceptible d’apporter un plus dans la modernisation de la vie spirituelle et culturelle et de contribuer à la dynamisation de certaines activités telles que le tourisme.  Lors de sa  récente visite à Annaba, le ministre des Affaires religieuses et Waqfs, Mohamed Aissa, avait déclaré que le projet de la GMA sera lancé  à la fin de l’année 2016 . Certains observateurs estiment que le cas du projet de la GMA représente le meilleur exemple de la léthargie qui frappe tous les secteurs d’activités sans exception et affecte le développement local  dans tous ses aspects.

lestrepublicain - 28 juin 2015 - Hocine Akli

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : APRÈS LES RESTAURANTS «RAHMA» - Des laboratoires d’analyses gratuits
Actualité suivante »
Annaba: La nouvelle arnaque des vendeurs de poulet - Où sont passés les contrôleurs des prix ?

Les Commentaires

Comme tous les autres projets, nous sommes toujours à la traîne. Nous sommes toujours des derniers servi. Toujours en décalage par rapport à ce qui se fait ailleurs dans le pays. Sans compter si on rajouter à cela les inévitables retads, comme si une malédiction nous frappait plus particulièrement. On trouve en l'occurrence, également le moyen de réduire, comme bon leur semble, le projet prévu initialement pour 30 000 places afin de le ramener à une dimension 3 fois moindre pour une ville qui en demande plutôt davantage.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires