Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: PLACE GEORGES ISHAC - Un espace totalement dégradé
Zone Membre
Publicités

Annaba: PLACE GEORGES ISHAC - Un espace totalement dégradé

Publié le 28/07/2015
Un espace totalement dégradé  Augmenter la taille de policePlusieurs riverains de la Place Georges Ishac nous ont saisi pour signaler à l’autorité compétente et particulièrement avec la nomination d’un nouveau wali, la situation désastreuse dans laquelle baigne l’endroit, appelé affectueusement par eux « la Placette ».  En effet rien ne va plus dans cet espace sensé accueillir les familles et les enfants du quartier ou de passage pour y respirer un air sain à l’ombre des arbres séculaires.  En parlant d’arbres certains d’entre eux sont en train de dépérir en attendant que les autres suivent faute de soins et surtout d’arrosage. Les saletés qui  y jonchent sont pour la plupart issues des terrasses de cafés qui cernent la place. Au pied de ces arbres nous avons vu des cartons de jus, des paquets de cigarettes vides, des mégots à profusion et le marc de café qui y est abandonné en grande quantité.  Il y a lieu de penser d’ores et déjà à trouver une solution pour sauver cet espace  dont les plates-bandes sont totalement dégarnies, malgré le geste fait par certains habitants du quartier qui ont essayé de planter quelques arbustes décoratifs mais les actes de vandalisme y ont mis fin. L’histoire du petit rosier planté par un ancien du quartier et qui réside maintenant à  El Bouni est toujours présente dans les esprits car à chaque fois qu’un bouton de rose apparaissait, une main indélicate l’arrachait. Entouré d’un grillage et arrosé » quotidiennement, il n’a pas échappé à l’indélicatesse des passants. ? Alors la solution adoptée a été de repiquer le rosier dans son jardin afin qu’il échappe aux prédateurs. Pourquoi pas alors une grille de protection autour de la place et en interdire l’accès durant le temps requis pour son aménagement ? Les habitants du quartier promettent de la  protéger et de veiller à sa propreté. Cette solution avait été adoptée pour la place de la Cité du FLN et pour le Parc Boukheroufa et a donné des résultats appréciables.

lestrepublicain -
27 juillet 2015 - Ahmed Chabi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Plus de 10 000 poussins calcinés
Actualité suivante »
Annaba: UNIVERSITÉ BADJI MOKHTAR - Entre 8.000 et 9000 nouveaux étudiants attendus

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires