Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: ARCELORMITTAL FERME L’ACCÈS DU COMPLEXE AUX SALARIÉS D’AMPT...
Zone Membre
Publicités

Annaba: ARCELORMITTAL FERME L’ACCÈS DU COMPLEXE AUX SALARIÉS D’AMPTA - Radicalisation à El-Hadjar

Publié le 11/08/2015
Alors que le délai émis par le syndicat de ArcelorMittal Pipes & Tubes Algeria (AMPTA) devrait expirer dans quarante-huit heures (selon la déclaration faite ce dernier mercredi par le SG du syndicat Lotfi Farah), l’employeur est passé à la vitesse supérieure.
Au-delà de la mesure de licenciement qu’il a prononcée à l’encontre de ce dernier et du président du comité de participation, la DG a décidé d’interdire l’accès du complexe sidérurgique ArcelorMittal El Hadjar (lieu d’implantation d’AMPTA) aux 350 salariés de cette filiale. «Depuis dimanche matin, des agents de la société de gardiennage en faction devant les portails principaux d’accès interdisent à quiconque des salariés AMPTA de rejoindre le siège de leur filiale où la grève entamée le 29 avril dernier se poursuit toujours», la déclaration est du SG du syndicat. Cette radicalisation de la position de l’employeur a été interprétée par les observateurs comme étant une véritable déclaration de guerre faite aux travailleurs. Ce qui démontre que, contrairement à ce qu’affirme la DG d’ArcelorMittal Algérie (AMA), les syndicalistes AMPTA sont soutenus par la totalité des 350 salariés. Et que ceuxci sont déterminés à poursuivre leur mouvement jusqu’à la satisfaction de leurs revendications socioprofessionnelles. Au-delà des ornières que l’on cherche à mettre devant les yeux des représentants de la presse à travers une opération de désinformation, il y a d’autres aspects que la DG AMA tente de voiler. Parmi ces derniers : les difficultés financières auxquelles est confrontée la filiale AMPTA, l’accusation portant sur un groupuscule d’une cinquantaine de travailleurs comme étant les seuls meneurs de la grève, la fermeture des portails d’accès la semaine écoulée et le licenciement des deux syndicalistes. La correspondance adressée à celle-ci par le secrétaire général de la Centrale syndicale UGTA le 22 juillet dernier implique que la situation est tout ce qu’il y a d’anormal. D’autant que le syndicat AMA qui, normalement, chapeaute les syndicalistes de toutes les filiales du moins en termes de communication et de coordination des activités, n’a pas réagi ; il aurait dû le faire pour au moins appeler au dialogue, à la concertation et à la vigilance comme de tradition. Pourquoi donc cette sortie de Sidi Saïd à partir d’Alger alors qu’il aurait pu demander à son représentant à Annaba et non moins secrétaire chargé de l’organique à la Centrale UGTA, d’intervenir pour calmer le jeu ? Cette question amène beaucoup d’autres. Telle que celle portant sur un travail de coulisses qui s’opère en vue d’amener la fermeture définitive de AMPTA. Les conséquences seraient similaires à celles ayant concouru à la mise au rebut de la cokerie et le HF n° 1. Au titre de finalité, imposer à Sonatrach et Sonelgaz d’importer leurs besoins en pipes et en tubes avec tout ce que cela sous-entend en termes de dépenses en devises. C’est ce qui devrait arriver quand on sait qu’à l’échéance du délai, prévu pour demain mercredi, qu’il y est interdiction d’accès ou pas, les 350 salariés AMPTA prendront position au niveau du HF n°2 pour arrêter la production de l’acier liquide. C’est en tout cas la démarche à laquelle le SG AMPTA envisage recourir si les salariés qu’il représente n’obtiennent pas satisfaction. D’autres observateurs estiment qu’en sollicitant les professionnels du gardiennage pour empêcher l’accès au complexe des salariés AMPTA, l’employeur ferme toute possibilité de dialogue avec son partenaire social. Ce dernier est du reste inexistant puisque ses deux principaux représentants ont été… licenciés.

Le soir d'Algérie  - 11 Aout 2015 - A. Bouacha


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : Les gendarmes libèrent une mineure séquestrée
Actualité suivante »
Annaba: A L’OCCASION DE LA FÊTE DE LA VILLE RUSSE - Une délégation de Annaba en visite à Ekaterinbourg

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires