Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: TRANSPORT URBAIN - Les usagers de l’ETUSA exaspérés
Zone Membre
Publicités

Annaba: TRANSPORT URBAIN - Les usagers de l’ETUSA exaspérés

Publié le 17/08/2015
Les usagers de l’ETUSA exaspérés Augmenter la taille de policeEn cette période de grande chaleur, les nerfs sont à fleur de peau. Poireauter sous un soleil de plomb en attendant un bus ou un taxi, il faut avoir des nerfs d’acier. En effet, tout le monde aura remarqué la longue et ennuyeuse attente devant la station de bus du C.A.M.Renseignement pris : les bus de l’ETUSA ex-ETA commencent à ternir l’image de marque de leur entreprise connue pour sa ponctualité et sa qualité de service. Exaspérés, exacerbés, nombre d’usagers ne savent plus où donner de la tête et à quel saint se vouer. « Cela fait plus d’un quart d’heure que j’attends le bus de Sidi Achour et je ne vois arriver que celui qui dessert la cité du 5 juillet. C’est inadmissible ! », s’est exclamée une dame qui attend ses invitées arriver chez elle dans moins d’une heure avant de s’interroger : « Où sont passés les responsables de cet établissement public ? ». Selon nos premières informations non encore confirmées, plusieurs bus seraient en panne ou en mauvais état. Et, c’est la raison pour laquelle l’entreprise n’est plus en mesure de satisfaire tous ses usagers. Autres points noirs, les salaires des conducteurs et receveurs contrôleurs sont dérisoires malgré leur ancienneté. « Nous avons débrayé maintes fois pour réclamer une hausse des salaires et l’amélioration de notre situation socioprofessionnelle mais nos responsables semblent avoir fait la sourde oreille à nos revendications que nous leur avons portées », nous a révélé un receveur contrôleur qui a requis l’anonymat au cours d’une discussion à bâtons rompus. Dans la foulée, il nous dira que les mécaniciens qui ont été envoyés à VanHool en Belgique pour une formation ont été presque tous convertis en responsables. « C’est pourquoi les bus tombent souvent en panne et ne trouvent pas de dépanneurs, ce qui pénalise en fin de compte les usagers », a-t-il ajouté. Pour ce qui est de la cité Oued Forcha, un seul et unique autobus dessert actuellement cette importante agglomération alors que dans un passé récent, deux bus étaient mis à la disposition des riverains de ce quartier résidentiel.« Où est passé ce deuxième bus pour venir à bout de notre problème de transport ?», s’est interrogé un quinquagénaire qui semblerait saisir un député de cette situation dans laquelle se débat la population de cette cité. A vrai dire, la cité Oued Forcha nécessite au moins trois bus ETUSA qui font quotidiennement la navette et ce, pour régler une fois pour toutes le problème de transport auquel sont confrontés ses habitants

lestrepublicain - 15 août 2015

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : SALUBRITÉ PUBLIQUE - Des mesures draconiennes vont être prises
Actualité suivante »
Annaba : EL HADJAR - Télescopage entre deux bus, de nombreux blessés

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires