Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: RENTRÉE SCOLAIRE - L’école Kermadi restera fermée
Zone Membre
Publicités

Annaba: RENTRÉE SCOLAIRE - L’école Kermadi restera fermée

Publié le 01/09/2015
L’école Kermadi restera fermée Réduire la taille de la policeL’école Kermadi de Sidi Achour,  restera fermée pour la deuxième année consécutive, les travaux pour la remettre en état d’accueillir des élèves dureront encore deux mois au moins. Nul besoin de se pencher sur ces travaux et leur lenteur quand le seul fait de parler de cette école, équivaut à donner une image du mal qui ronge cette wilaya mais aussi le pays. Cette école est le moins qu’on puisse dire un cas…d’école, en matière de gaspillage flagrant d’argent public avec tout ce que cela suppose en parallèle. Elle a été inaugurée en 2009 par le ministre de l’Education de l’époque, Benbouzid qui n’a vu qu’une infrastructure neuve sous la peinture fraîche, un très sombre rouge bordeau, donnant l’illusion d’un établissement aux normes du 21ème siècle. La réalité a vite fait surface avec la déstabilisation de l’ensemble de l’infrastructure de par le nombre de malfaçons, touchant pour certaines, à la structure même de la construction. Un bloc neuf n’avait jamais pu être occupé, il s’était affaissé, enfoncé dans le sol par un de ses côtés ce qui a eu un impact sur l’ensemble de la construction avec fissures et sol implosant. La faute revenant à l’absence d’un voile ou mur de soutènement sur l’arrière de l’école où, la hauteur boisée le surplombant, est une pente naturelle d’écoulement d’eau de ruissellement. Une eau qui était allée directement dans le sol sous le bloc en question qui avait commencé par s’affaisser du fait de son seul poids. De l’autre côté les fissures sur la structure devenaient de plus en plus apparentes mais le plus gros problème était venu de l’étanchéité avec une seule question ; comment une toiture faite d’une dalle peut elle devenir aussi poreuse que si on y avait pratiqué des trous ? Outre le fait qu’il n’y jamais eu de clôture, au point que les chiens errant se partageaient la cour avec les élèves ; des élèves que l’on a fini par envoyer vers une autre école afin de procéder aux travaux nécessaires avant que l’école ne tombe en ruine, il y deux années de cela. Le défunt wali Sandid avait été très critique sur cette réalisation et ordonné que les travaux se fassent au plus vite, ce qui n’est encore pas le cas. Au-delà de ce retard, on se demande pourquoi personne n’a rendu de comptes sur l’état de cette infrastructure ? Si cela avait été une question de travaux d’entretiens de la commune comme pour toutes les écoles primaires dont elle a la charge, on aurait pu comprendre mais là il s’agit de la réalisation elle-même qu’un profane jugerait non conforme sauf ceux qui l’avaient acceptée telle quelle de la part du réalisateur. La seule chose qu’on peut comprendre, à voir l’état de cette école, c’est qu’une partie des milliards alloués pour sa réalisation, n’ont pas été dépensés pour cela. Et c’est là tout le drame que vit Annaba depuis des années.

lestrepublicain - 29 août 2015  - Ammar Nadir

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Argent public et dilapidations - Les annabis paient les inconséquences
Actualité suivante »
Annaba: CRISE DANS LE SECTEUR AVICOLE - Les éleveurs demandent des subventions

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires