Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: FUSTIGEANT TUTELLE ET UGTA, SMAÏN KOUADRIA :«Ils veulent fe...
Zone Membre
Publicités

Annaba: FUSTIGEANT TUTELLE ET UGTA, SMAÏN KOUADRIA :«Ils veulent fermer la tuberie !»

Publié le 02/09/2015
Réagissant aux événements survenus à l’entreprise ArcelorMittal pipes & tubes Algeria (AMPTA), ex-Tuberie Sans Soudure (TSS) du complexe sidérurgie d’El-Hadjar, le député PT, Kouadria Smaïn a considéré que la situation est pour le moins déconcertante. «4 mois de grève et personne ne réagit ! Ni le ministre de l’Industrie, ni la centrale UGTA. C’est grave», a lancé le parlementaire. Pour cet ancien syndicaliste et responsable au bureau ArcelorMittal, « la conclusion, on veut fermer la tuberie ». La lecture de Kouadria provient du constat de l’évolution des événements au sein de l’entreprise lieu du conflit. « La direction générale de l’Ampta  est en train de criminaliser les travailleurs et le syndicat pour les discréditer vis à vis des pouvoirs et l’opinion publics à des fins inavouées »... Quant à la centrale UGTA, « elle a fait jonction avec le patronat et le gouvernent. Ils ont signé un pacte social ». De son côté, Farah Lotfi, secrétaire général du syndicat, en grève depuis 4 mois, remet en question les « allégations de la direction en matière du nombre exact des grévistes ». Ainsi, « plus de 200 ouvriers, à la production et à l’expédition, sont grévistes. D’autres, notamment ceux occupant des postes administratifs, sont minoritaires », a précisé notre interlocuteur. Ce dernier va même jusqu’à défier la direction : «Si nous sommes minoritaires, qu’ils fassent marcher la tuberie ! ». Le syndicaliste nie avoir eu tout contact avec l’administration et estime que la DG a pour objectif de « casser le mouvement ouvrier et la production avec lui. Les accusations de subversion et de détention de molotov ne sont qu’une tentative désespérée de nous intimider ». L’UGTA ? « La centrale est solidaire avec nous mais la correspondance faite par Sidi Saïd au ministre de l’Industrie est loin d’être suffisante… », a-t-il estimé.  A rappeler que depuis le mois d’avril de l’année en cours, le dialogue social au sein de l’ex-Tuberie Sans Soudure butte sur la revalorisation des primes de panier et de la femme au foyer. Le syndicat a dû renoncer à 20 revendications pour ces deux primes. Alors que la direction générale proposait une revalorisation de 6 primes et indemnités en rapport avec le rendement et l’efficacité. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et la situation se complique de jour en l’autre.

lestrepublicain -
30 août 2015 - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : PÈLERINAGE AUX LIEUX SAINTS DE L’ISLAM - Départ du premier contingent
Actualité suivante »
Annaba: CHÉTAÏBI - Une saison estivale totalement ratée

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires