Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. MARCHÉ DE BETAIL - Flambée du prix du mouton; les citoyens ...
Zone Membre
Publicités

Annaba. MARCHÉ DE BETAIL - Flambée du prix du mouton; les citoyens en colère !

Publié le 20/09/2015

Moutons AnnabaMoins d'une semaine qui nous sépare de l’Aid El Adha et le traditionnel mouton suscite les passions et alimente les discussions quotidiennes. La spéculation continue son petit bonhomme de chemin, et le déséquilibre entre l'offre et la demande reste la caractéristique première du marché.

Comme chaque année à l'approche de ce rituel, l'ordre du jour chez les citoyens d’Annaba est bel et bien le cout d’achat du mouton et l'endroit où en trouver à un prix raisonnable. Un petit mouton de 12 à 14 kg et parfois beaucoup moins coûte jusqu’à 30.000,00 DA. En vérité, le prix maximum n'a pas changé considérablement, à peine 5 000 DA et plus, soit 40 000 DA pour un mouton bien portant.

Par contre, ceux qui étaient proposés 25 000 DA sont à environ 4000 DA de plus, voire 5 500 DA. La fourchette devient donc très serrée, entre 25.000 et 45.000 DA. Un minimum très souple, en fait puisqu'on peut toujours trouver des bêtes entre 20.000 et 25.000 DA, mais elles sont encore plus chétives qu'il y a quatre jours. Leur poids ne dépasse guère les 10 ou 15 kg de viande, il faut dire que la même situation prévaut au niveau des autres points de vente Ain El Berda

«Du jamais-vu», s'indigne un citoyens «Les prix fixés par les maquignons, les éleveurs et les revendeurs surtout n'ont rien à voir avec la loi du marché» récrimine-t-on un peu partout. «Ils défient la loi concernant les prix», s'écrie un autre père de famille, qui a fini par se lasser de contempler les moutons. Partagé entre le désir de satisfaire sa progéniture et le désir de faire abstraction de ce rite, il choisit la deuxième option.

Comme lui, ils seront encore plus nombreux à se passer du sacrifice rituel de l'Aïd. Mais comme le marché algérien ne répond à aucun critère ni à aucune règle, tout reste possible, tant que les spéculateurs s'affichent encore à ciel ouvert et n'hésitent pas à défier l'Etat et tout le monde. Toujours est-il qu'un léger espoir existe pour les modestes bourses d'accomplir le rituel de l'Aïd El Adha, sans trop de sacrifices!

Sihem F [SEYBOUSE TIMES - 19-09-2015]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Groupe Sider Annaba : Le comptable voleur de câbles écroué
Actualité suivante »
Annaba. PÉNURIE DE SUCRE - Confirmée par l'union des commerçants et artisans algériens

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires