Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: SUITE À L’INTRUSION ARMÉE AU PAVILLON DES URGENCES - Sit-i...
Zone Membre
Publicités

Annaba: SUITE À L’INTRUSION ARMÉE AU PAVILLON DES URGENCES - Sit-in du personnel soignant à l’hôpital Ibn Roc

Publié le 22/09/2015
Des dizaines de médecins, infirmiers et aides soignants ont observé, hier matin, un sit in en réponse à l’énième incident dont était victime l’équipe de garde au Pavillon des urgences chirurgicales de l’hôpital Ibn Rochd au chef-lieu. L’agression, a été perpétrée dans la nuit du vendredi à samedi, où un groupe de jeunes habitants de la commune de Dréan a envahi le service des urgences armé de sabres, de couteaux et d’un chien. Les protagonistes étaient en effet interdits d’accéder à la structure hors des heures de la visite. Furieux, les assaillants ont mis les salles de soins sens dessus -dessous en proférant des grossièretés à l’encontre du personnel présent. Un agent de sécurité a été gravement blessé par une arme blanche au niveau des bras et des cuisses. Ce n’est que difficilement que les forces de l’ordre ont pu maîtriser la situation en mettant la main sur quatre des assaillants après la fuite des autres. Les protestations du personnel ont commencé à la fin de l’incident en refusant de regagner leurs postes. Une réunion avec la direction de l’hôpital a débouché sur des promesses de renforcement du dispositif sécuritaire de l’établissement. « Que des paroles !», ont estimé des médecins stagiaires observant le sit in hier matin. « Les agressions de ce genre ne sont pas un phénomène nouveau. Notre galère s’éternise devant l’incompétence des responsables de l’hôpital. Malgré la récurrence de ce problème, l’on se trouve toujours sous la menace des attaques et des agressions», ont-ils martelé. Les protestataires ont précisé que la plupart des actes de violence sont l’œuvre « de familles de patients ou de leurs accompagnateurs. Une situation de plus en plus inadmissible et intolérable tant par le personnel médical que par les citoyens. « La notion même d’urgence doit être clarifiée auprès des usagers de la santé. Un grand nombre des cas se présentant aux urgences sont plutôt des consultations. Ce ne sont pas du ressort de notre service », a expliqué un assistant. Il faut donc sensibiliser les patients pour savoir ce qu’est une urgence afin d’éviter une perte de temps au malade et à l’équipe médicale. «Il faut également sensibiliser les citoyens à l’encombrement provoqué par la présence des accompagnateurs», a fait remarquer Samia, H, infirmière aux urgences. A ce titre, le personnel soignant du Pavillon d’urgences chirurgicales (PUC) d’Ibn Rochd a appelé les responsables à tenir leurs promesses en ce qui concerne la sécurisation des lieux de travail et de l’amélioration des conditions d’accueil des malades et de leurs accompagnateurs.

lestrepublicain -
22 septembre 2015 - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CITÉ AUZAS - Le calvaire des mal-logés
Actualité suivante »
Annaba : SÉCURITÉ URBAINE - Un dispositif spécial Aïd El Adha

Les Commentaires

"Pour éviter ce genre intrusion"

Je pense que la solution est assez simple et appartient au Wali, de mettre des caméras de vidéosurveillances H24 7/7 reliées à un poste de police. La deuxième serait de mettre en place la présence de deux policiers que de simple vigiles.
"Autres, sur ordre du Wali"

La direction de la jeuneuse et du sport d'Annaba (DJS)a lancé ce week-end une vaste campagne d'assainissement au niveau du complexe sportif du 19 Mai 1956 en collaboration avec l'APC une très bonne action a multiplier dans l'ensemble de la ville, là on peut dire que le Wali en entente avec les responsables de l'APC ont marqués des bons points avec bonne intelligence entre les deux parties. A lire absolument "Seybousetimes" n° 1326 page 11 de Merati Nacer.
"La réalisation des cinq CHU reportée"

A.Boudiaf accuse l'offre financière surélevée! a lire "LIBERTE" du 22/09/15, et de l'autre côté A.Ghoul veut investir dans le tourisme de masse, à travers la construction de plusieurs hôtels...c'est normal ça rapporte de l'argent pour les investisseurs ministres et haut gradés! alors que les hôpitaux ne rapportent walou, on prend le peuple pour des Ânes!.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires