Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Distribution des 500 logements (LPA) de Sidi Aissa - Le dép...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Distribution des 500 logements (LPA) de Sidi Aissa - Le député d’El-Adala tente d’apaiser les esprits

Publié le 11/10/2015
Problème des 500 logements LPADans la matinée d’hier, à la placette Alexis Lambert, les souscripteurs des 500 logements Participatifs Aidés de Sidi Aïssa, se sont réunis pour s’organiser dans le but de déclencher éventuellement une manifestation de revendication, relative à la double liste établie, à la fois par la commune et les promoteurs immobiliers. Pour ces citoyens qui voient leurs futurs logements leurs échapper des mains, pas question de lâcher prise ou d’arrêter les manifestations. Du moins pas avant qu’ils aient récupéré ce qu’ils estiment être leur droit. « C’est grâce à nous (les souscripteurs du programme LPA de la commune auprès de la commune d’Annaba Ndlr) que ces promoteurs ont eu le terrain, les agréments nécessaires et le projet. Maintenant ils veulent nous en priver pour les revendre aux plus offrants. Nous n’allons pas baisser les bras et nous continuerons à lutter jusqu’à ce que justice soit rendue. » Déclare un des souscripteurs présent sur les lieux.
Vers les environs de 11h20, Hamdi, le représentant désigné par les souscripteurs dont il fait partie, pour s’exprimer en leurs noms, en compagnie du député du parti El-Adala, le docteur Mohamed Seghir Hamani. Ce dernier s’était entretenu, ce Mardi, avec le wali pour aborder certains problèmes que rencontrent les citoyens. Parmi les préoccupations posées par le docteur Hamani figure, le problème des logements LPA de Sidi Aïssa.
Le député du parti El Adala, a rassuré les souscripteurs en leur déclarant que monsieur Youcef Cherfa lui avait promis qu’une liste constituée de 500 personnes choisis parmi les souscripteurs ayant déposé leurs dossiers auprès de la commune. Le docteur Mohamed Seghir les a invités à reprendre une vie normale, leur assurant qu’ils n’avaient plus à manifester pour que leurs voix soient entendues, et qu’ils auraient ce qui leur revient de droit.
Les forces de police qui étaient présentes sur les lieux, les ont quittés après que les manifestants soient partis sans qu’aucun incident n’ait été signalé.

Le provencial - 11 octobre 2015 - B.Mustapha

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: La Vieille Ville - Vers une réhabilitation progressive et salutaire
Actualité suivante »
Annaba : CHANTIERS URBAINS - Une garantie de remise en état exigée

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires