Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: CITÉ GENI SIDER - Une circulation de boulevard !
Zone Membre
Publicités

Annaba: CITÉ GENI SIDER - Une circulation de boulevard !

Publié le 27/02/2016
On ne peut qu’être étonné en regardant les bouchons de la circulation automobile à l’entrée du grand ensemble de cités dit Geni Sider, à Val Mascort. En effet les files vers l’intérieur ou de l’intérieur vers la sortie sont continuelles dans un goulot d’étranglement sciemment entretenu par un stationnement quotidien de véhicules, là ou l’espace devrait être justement dégagé. Actuellement les trottoirs de part et d’autre de l’entrée de cet ensemble résidentiel sont en train d’être aménagés et cela aurait pu permettre de fluidifier la circulation. Il n’en est rien ! Du côté droit de l’entrée le trottoir terminé est plus large qu’il n’aurait du être d’au moins 1 demi-mètre et du côté gauche cela allait être la même chose plus importante si ce n’était l’entrepreneur en charge des travaux qui s’était rendu compte qu’il empiétait trop sur la chaussée en suivant le tracé qu’on lui avait confié et a pu convaincre la DUC de le revoir. Mais ces trottoirs une fois finis vont être encombrés de véhicules en stationnement de chaque côté, ce qui va réduire la partie roulante de la chaussée à un espace suffisant pour un seul véhicule alors que c’est une voie de circulation à deux voies. Plus loin, toujours en entrant ou en voulant sortir les véhicules sont contraints de passer un par un, d’où les files interminables et quotidiennes, et plus encore le vacarme des moteurs et des klaxons. Les résidents ont l’impression de vivre dans la rue et ce sont les malades de la clinique qui se trouve là qui en souffrent le plus. Les plaques ont disparu depuis longtemps parce que personne ne les respectaient alors que devant chaque hôpital il y en avait une pour interdire les coups de klaxon. La clinique de Geni Sider est quotidiennement au centre d’un charivari d’avertisseurs. On peut comprendre jusqu’à un certain point que les artères et les rues de la ville soient congestionnées mais c’est étonnant pour une cité et nouvelle en plus, d’à peine plus d’une décennie.

lestrepublicain - 27 fevrier 2016 - Ammar Nadir

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: DANS TOUS LES COINS ET RECOINS DE LA VILLE - Toilettage tous azimuts
Actualité suivante »
Annaba : CHANGE PARALLÈLE - Baisse conséquente de l'euro en cinq jours

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires