Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba : STATUT DE L’ARTISTE - Des professionnels reçoivent leurs c...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba : STATUT DE L’ARTISTE - Des professionnels reçoivent leurs cartes

Publié le 28/02/2016
Pour la sixième fois consécutive depuis sa création, le syndicat des artistes de la wilaya de Annaba a organisé à nouveau dans l’après-midi d’hier à la salle des fêtes «Bennani» située en face de la plage Fellah Rachid ex-Saint Cloud, une cérémonie de remise des cartes aux artistes. Présidée par l’infatigable Warda Boutaghane, secrétaire générale dudit syndicat, auteure, compositeur et interprète de Malouf, cette rencontre à laquelle ont pris part plusieurs artistes -toutes catégories confondues- connus sur la place et au cours de laquelle quelque 44 nouvelles cartes d’artistes et 6 autres rectifiées qui ont été remises à leurs titulaires, a vu en ouverture la participation du clown Rafik qui a, non seulement chanté des chansonnettes mais exécuté quelques tours de magie qui ont émerveillé l’assistance surtout les enfants accompagnés par leurs parents. C’est au cours de la remise de ces cartes que les présents ont vu pour la première fois en chair et en os Rabah Bouzebda doyen du folklore algérien. Ce dernier a déclaré qu’il célébrait du temps de l’occupation coloniale les mariages pour un cachet de 3 francs. Puis vint le tour du célèbre chateur Allaoua El Far qui n’a pas caché sa joie et son bonheur d’avoir sa carte. Le chanteur se disait être fier parmi ses pairs. « Les jeunes artistes d’aujourd’hui ont un bon avenir devant eux. Ils pourront aller plus que possible », s’est-il adressé sous les applaudissements de l’assistance. Par ailleurs, le chanteur Azzedine Bechna et aussi membre du bureau de ce syndicat est intervenu pour mettre en exergue le rôle primordial de cette organisation qui défend les droits des artistes et celui de l’artiste qui devra désormais faire preuve de son militantisme grâce à cette carte qui lui ouvre la voie vers les droits que lui confère la sécurité sociale.  Il y a lieu aussi de noter la présence du chanteur et batteur Jamel Zemouli auquel notre journal a accordé une interview. Cet ancien membre de l’orchestre « Les Anden’s » et fondateur « des Dalton’s » qui a joué dans le film « Les vacances de l’inspecteur Tahar », est toujours sollicité aussi bien à Annaba qu’à Alger. Sans oublier aussi Mourad Bounamous amputé du pied qui a donné et qui continue de donner à la ville des jujubes dans le domaine de la musique, se dit étonné de l’ingratitude de certains musiciens qu’il a aidés et encouragés. « On rend visite aux morts, mais les vivants sont oubliés », a-t-il dit. Lui emboîtant le pas Morsli Ali Messaoud ancien membre de l’orchestre Les ‘‘Anden’s’’ et de celui de la RTA (Radio t Télévision Algérienne), a tenu à remercier l’ex-ministre de la Culture Khalida Messaoudi et Abdelkader Bendaâmache président du Conseil des Arts et des Lettres. Du côté des femmes artistes, on a noté également la présence d’une plasticienne, de célèbres « fkirettes » en l’occurrence Sacia, Z’hor accompagnant son frère Nacer connu sur la place annabie, etc. Enfin, la cérémonie s’est terminée sur un air de musique Malouf.

lestrepublicain - 28 février 2016 - Nejmedine Zéroug
« Actualité précédente
Annaba : CHANTIERS URBAINS - La réglementation foulée aux pieds
Actualité suivante »
Annaba : FONTAINE AÏN EL-ACIRLes choses bougent enfin

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires