Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: COOPÉRATION - L’Ambassadeur d’Afrique du Sud, hôte de la CCI
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: COOPÉRATION - L’Ambassadeur d’Afrique du Sud, hôte de la CCI

Publié le 12/03/2016
L’Ambassadeur d’Afrique du Sud, hôte de la CCILAugmenter la taille de police’accord de principe a été conclu entre  son excellence l’ambassadeur d’Afrique du Sud, M. Dennis T Dlomo et  M. Sahtouri Tayeb, président la Chambre de Commerce et d’Industrie «Seybouse» sur la tenue d’une semaine économique dédiée à l’Afrique du Sud, liée à Annaba par une  coopération en particulier dans les domaines de la chimie et des énergies renouvelables. Des experts dans ces deux domaines ainsi que des opérateurs nationaux et des investisseurs faisaient partie de l’assistance. L’Université Badji Mokhtar était représentée en force par des chercheurs, avec à leur tête M. Hayahem Amar, recteur de cette institution. Nous avons aussi remarqué la présence très intéressée de M. Stéphane, le PDG de Fertial qui serait prêt à soumettre le projet de coopératiion dans le domaine des produits de son usine, tels que l’amoniac et les engrais, ainsi qu’une nouvelle gamme de produits  transformés à base d’amoniac. L’unité de Annaba qui emploie plus de 1000 ouvriers ambitionne de traiter avec les pays africains à condition qu’il y ait de grands bateaux qui accosteraient au port de Annaba. Le Directeur d’ASMIDAL, celui  du Port de Annaba, celui de l’ANDI et particulièrement le maire de la ville ont tous été écoutés avec un grand intérêt par M Dlomo. Pour rappel, notre ville est jumelée à la Sud-africaine «Nelson Mandela Bay» depuis 2009.  «Il y a plein de choses à partager et on est prêt à saisir toutes les opportunités pour concrétiser notre coopération» a déclaré l’ambassadeur qui écoutait toutes les interventions avec une attention accrue et y répondait avec le sourire. «L’énergie renouvelable doit être une politique à exploiter  parmi tant d’autres. Nous pensons à  étendre notre action même vers d’autres villes telles qu’El Kala, Batna, Alger etc» a ajouté M. Dlomo. M. Sahtouri avait auparavant brossé un tableau très flatteur de la région de Annaba, qui jouit de plusieurs potentialités telles que la métallurgie, l’agro-alimentaire, les produits chimiques et surtout ses plages et ses forêts immenses. Tout cela peut amener à la concrétisation l’ambitieux projets.

lestrepublicain -
12 mars 2016 - Ahmed Chabi
« Actualité précédente
Annaba : UNE NOUVELLE GARE MARITIME - Futuriste et aux standards internationaux
Actualité suivante »
Annaba: CESSION ORDINAIRE DE L’APC - Retour des vieux reflexes

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires