Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Émigration clandestine - 15 harraga portés disparus au larg...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: Émigration clandestine - 15 harraga portés disparus au large de Annaba

Publié le 25/05/2016

Le Centre national opérationnel de surveillance et de sauvetage (CNOSS) algérien a alerté, hier, son homologue italien sur la disparition d’une quinzaine de jeunes candidats à l’émigration clandestine, avons-nous appris de la famille de l’un des disparus.

 Selon les premières informations, les jeunes harraga, originaires de Annaba, ont appareillé, d'après la même source, dans la nuit de mercredi à jeudi, à bord d’une embarcation artisanale depuis de la plage de Sidi Salem (El Bouni) à destination de la botte italienne. Alertés par cette famille, les gardes-côtes de Annaba ont déclenché, immédiatement, des recherches au large des côtes, en vain. Vingt-quatre heures après, ils ont saisi leur hiérarchie à Jijel qui, à son tour, a informé le CNOSS, basé à Alger.

Repris par TSA, le quotidien britannique The Telegraph a confirmé l’information faisant état de la disparition d’un bateau transportant dix migrants au large de la petite île, la Sardaigne (Italie). «Des navires militaires italiens, aidés par des avions de la mission européenne Frontex, ont déclenché une opération de recherche. Les navires marchands sont également invités à rester vigilants», précise The Telegraph. Lors de leurs recherches, les gardes-côtes italiens ont repéré une embarcation renversée au large de la Sardaigne, sans pour autant confirmer qu’il s’agissait de celle transportant les 15 harraga, partis des côtes de Annaba, ajoute, par ailleurs, l’agence d’information Ansa. Ayant appris l’information, les familles des jeunes disparus sont, actuellement, dans l’expectative.

Elles scrutent le moindre renseignement ayant trait au sort réservé à leurs enfants. Depuis quelques semaines, une véritable baisse de vigilance caractérise les garde-côtes de Annaba. La disparition de cette embarcation, qui s'est ébranlée depuis l’une des plages de Annaba, en est la preuve irréfutable. Faut-il souligner qu’on annonce régulièrement à Annaba l’arrivée d'embarcations sur la rive italienne, ce qui encourage les jeunes à leur emboîter le pas !

El Watan - le 23.05.16 - Gaidi Mohamed Faouzi

« Actualité précédente
Annaba: L’Institut français d’Annaba concerné par des travaux de modernisation
Actualité suivante »
Annaba: Une journée presque ordinaire

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires