Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: PREMIER JOUR DE RAMADHAN - Une ville qui se réveille lentem...
Zone Membre
Publicités

Annaba: PREMIER JOUR DE RAMADHAN - Une ville qui se réveille lentement

Publié le 08/06/2016
Une ville qui se réveille lentementC’était un jour ouvrable et pourtant… La foule, la circulation et la congestion propre aux débuts de semaine à Annaba n’étaient pas au rendez-vous, hier. Le premier jour du mois sacré était quasiment sans vie. La population locale a pris tout son temps, pour se réveiller et se trouver dans les rues et les postes de travail. D’abord les commerces. Les rideaux baissés étaient légion et les rares boutiques ouvertes à l’heure ne recevaient pas de clientèle de sitôt. Les habitudes ont la peau dure et une bonne partie des annabis n’est pas particulièrement pressée pour se réveiller, tôt le matin, du premier jour du Ramadhan. « On est resté éveillés jusqu’à l’aube. C’est la raison pour laquelle j’ai fait la grasse matinée », explique Sami, étudiant. « C’est toujours comme ça, le premier jour du Ramadhan. La veille, la soirée s’allonge du fait de l’attente de la décision des autorités religieuses, lors de la Nuit du doute », ajoute notre interlocuteur. Contrairement à l’habitude, les artères du chef-lieu étaient quasi désertes, hier matin, ce qui n’a pas manqué d’en dérouter certains. « En sortant de mon domicile le matin, j’ai cru que ma montre était à l’avance tellement le quartier était sans vie. C’est en me rappelant que c’était le premier jour du mois sacré que j’ai compris », raconte Salim, fonctionnaire. Cette règle a cependant des exceptions. « Ramadhan ou pas, je me lève toujours tôt le matin même si je n’ai rien à faire. Je crois que le mois sacré doit être l’occasion d’acquérir les bonnes habitudes et non le contraire », estime Abdelhamid, retraité de l’enseignement. Ce n’est qu’aux environs de dix heures, que la ville a commencé à reprendre vie. « J’espère que le reste du mois ne soit pas aussi engourdi », ajoute Abdelhmid, sur le point de faire ses achats, dans le marché couvert. 

Lestrepublicain - 
07 juin 2016 - Zarrougui Abdelhak   


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: SAISON ESTIVALE - Pas de location de parasols et autres
Actualité suivante »
Annaba: LA STATION NAFTAL DE BERRAHAL EN RÉNOVATION - La demande en gaz butane en hausse

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires