Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: COMMERCE INFORMEL - Les vendeurs à la sauvette d’Aïn-Berda ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: COMMERCE INFORMEL - Les vendeurs à la sauvette d’Aïn-Berda délogés

Publié le 16/06/2016
Une vaste opération d’assainissement a ciblé, avant-hier, les étalages du commerce informel et des camionnettes, qui écument la route principale du chef lieu de la commune d’Ain-Berda, à environ 40 km au Sud d’Annaba. Les habitants n’arrivent pas à croire leurs yeux que, les bordures de la route reliant la commune au chef lieu de la wilaya d’Annaba d’un côté et Guelma de l’autre,  qui étaient infestées des années durant par  le commerce illicite, relèvent en cette seconde semaine du mois de ramadhan d’un vieux souvenir.  Ces commerces informels,  proposaient autrefois, a-t-on constaté sur place, différents produits qui échappaient à tout contrôle,  entre autres, des viandes rouges et blanches, fruits et légumes, produits alimentaires. Une situation qui a fini par envenimer les habitants et les usagers de cette voie de circulation, et ses environs immédiats, qui croulait, depuis des mois, sous les ordures de ces commerces. Nous apprenons du côté de la wilaya d’Annaba, que cette large opération d’assainissement, a nécessité la mobilisation d’importants moyens, humains et matériels. Nous apprenons à cet effet, entre autres, que sur réquisition du chef de l’exécutif de la wilaya d’Annaba, les gendarmes des brigades de la compagnie territoriale d’El-Hadjar, renforcés par trois  Sections de Sécurité et d’Intervention du groupement territorial, se sont déplacés à la commune d’Ain El Berda,  pour assister les autorités administratives locales dans cette opération d’évacuation des vendeurs à la sauvette qui étalaient n’importe ou et n’importe comment leurs marchandises de fruits et légumes parfois à bord de leurs camionnettes ou sur des étalages de fortunes dressés  en bordure de la route, reliant Annaba à Guelma, entravant outrageusement ainsi la circulation routière. Il est vrai, cependant, que l’image qu’Ain-Berda  renvoie en général, est celle d’une ville qui se laisse aller et que ses élus ont négligée et abandonnée. 

lestrepublicain - 
15 juin 2016 - B. Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: RÉAMÉNAGEMENT DE LA ZONE D’EL-HATTAB - Le quartier se projette dans le futur
Actualité suivante »
Annaba: PRIX INTERNATIONAL NAÂMANE NADJI - Le Dr Boufalaka Mohamed Seif Eddine de Badji Mokhtar lauréat

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires