Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: SOUIDANI BOUDJEMAA - Dans l’attente d’un relookage
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: SOUIDANI BOUDJEMAA - Dans l’attente d’un relookage

Publié le 24/10/2016
Dans l’attente d’un relookage Avec le nettoiement de quartier « mercis », il apparait clairement maintenant que cette partie du centre ville, d’El Hattab à l’intersection des boulevards Souidani Boudjemaa et Bouzered Hocine, doit changer elle aussi et quitter cet air de faux misérabilisme qui arrange certains, une minorité, au détriment des intérêts de la majorité des annabis. En effet, on ne peut plus se permettre d’avoir un espace aussi vaste occupé par quelques stands et de l’autre côté une station de bus complètement obsolète selon les normes actuelles et c’est peu dire. En 2000, le maire de l’époque, Allel Bouchami, voulait construire un immense parking à étages avec une station pour les taxis de Pont Blanc et de la Plaine Ouest, là ou une espèce de souk a été construite de bric et de broc. Qu’est-ce qui empêche de le faire maintenant avec un niveau commercial ou seront installés les actuels occupants de cet immense terrain qui, il faut le rappeler est communal à l’origine. Ce sera au moins un centre commercial avec des locaux bien agencé et des commerces qui ne manqueront pas d’être très courus puisque outre le parking en étage, le niveau du sol serait occupé par une station de bus et même de taxis, tellement c’est vaste. Quoi qu’il en soit, Annaba n’est plus dans les années 1960, il est temps qu’elle prenne l’aspect d’une ville du 21ème  siècle, et un marché tel qu’agencé actuellement celui d’El Hattab, avec encore des cases fermées avec des sacs de jute, est encore plus dépassé que la station de bus parce que son agencement actuel qui n’a pas beaucoup changé, remonte aux années 1950. Là aussi, les commerçants doivent comprendre que l’intérêt de la majorité des annabis passe avant le  leur et qu’ils doivent accepter que cet espace commercial soit mis aux normes parce que sinon il devrait à un moment disparaitre complètement, pour salubrité publique, si l’on persiste à le maintenir dans son état actuel. Pour ces changements, les pouvoirs publics doivent sensibiliser tous ceux qui ont un lien direct avec ces espaces, les recenser et leur donner des garanties sur leur devenir. Développer cette partie de Souidani Boudjemaa ne manquera pas de bénéficier à la ville et aux citadins, n’importe qui peut le voir et le comprendre.

lestrepublicain -  20 octobre 2016  - Ammar Nadir
« Actualité précédente
Annaba: GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES - La prévention du risque requiert plus d’intérêt
Actualité suivante »
Annaba: Sonelgaz:une employée limogée pour avoir porté plainte contre un harceleur sexuel-le syndicat dénonce

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires