Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. RUE GAMBETTA : Tentative d'enlèvement d'un enfant de cinq ans
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba. RUE GAMBETTA : Tentative d'enlèvement d'un enfant de cinq ans

Publié le 18/02/2017

Un petit garçon de cinq ans et demi a failli être enlevé hier matin vers onze heures trente dans la rue Ibn Khaldoun par deux femmes en hidjeb, selon des témoins oculaires.

La maman de l’enfant, qui s’est attardée devant une vitrine, n’avait pas vu les deux femmes s’approcher de l’enfant qui n’était qu’à deux mètres d’elle, le prendre par la main et continuer leur chemin. Elles étaient en train de traverser rapidement la rue, profitant de la cohue lorsque le petit s’est mis à se débattre et à crier, attirant l’attention de quelques passants et surtout de sa mère qui se précipita au secours de son enfant, hurlant de toutes ses forces. Les deux criminelles, abandonnant leur proie, ne demandèrent pas leur reste et prirent la fuite en disparaissant, chacune de son coté, pour se fondre dans la foule.

Ajoutons que les choses se sont passées si vite que personne ne prit l’initiative de poursuivre l’une de ces femmes, lesquelles pourraient très bien recommencer leur forfait ailleurs. Le fait n’avait pas duré plus de deux minutes.La mère, son fils dans ses bras, s’engouffra dans le premier taxi venu. Cette tentative d’enlèvement d’un enfant en plein jour dans une rue très fréquentée révèle une fois de plus, s’il le faut, le fait que la vigilance des parents ne doit pas baisser quelles que soient les circonstances. « Ces gens-là profitent de la cohue et de la foule pour accomplir leur forfait» déclarera un témoin oculaire. Heureusement, et c’est grâce à l’omniprésence des policiers et à leur lutte sans relâche contre la délinquance, que les cas d’agressions monnaie courante autrefois, sont devenus très rares. Rappelons qu’un fait similairelui aussi heureusement avorté, a eu lieu il y a quatre ans à quelques dizaines de mètres de la rue Ibn Khaldoun devant un local commercial du rond point du Champ de Mars, quand un photographe de presse, qui s’était baissé un moment pour arranger ses achats dans un sachet, a vu deux femmes s’emparer carrément de la poussette dans laquelle dormait son bébé avant de s’éloigner rapidement, suivies par deux hommes, probablement leurs complices. Le père, un homme athlétique, arracha son bébé à l’emprise des deux femmes et s’enfuit, craignant pour la sécurité de son enfant en cas de bagarre, regrettant de ce fait de n’avoir pu avertir la police, très présente dans le secteur du centre -ville.

Farida H. [L'EST REPUBLICAIN - 14-02-2017]
« Actualité précédente
Annaba. La traque aux faux investisseurs se poursuit : Le très controversé Calpiref dissous
Actualité suivante »
Annaba. 36 harragas devant la justice

Les Commentaires

Ces abominables personnes sont les plus horribles et les plus terrifiantes de tous les autres criminels(lles): Parce qu'elles s'attaquent à des enfants en bas âge, des innocents sans défense et apparemment n'épargnent aucun d'entre eux.
Ces excécrables créatures avec leur cruel manque de remords sont le mal à l'état pur. Car elles sont capables de tout. Leurs sinistres forfaits les faire ressembler plus à des monstres qu'à des être humains.
Comment une femme, qui elle-même a peut-être des enfants, ne peut pas comprendre la douleur d'une mère à qui on arrache son enfant ? Comment peut-on être dépourvu d'humanité à ce point ? Donc ce genre de crime extrême n'a déquivalent pour réponse que la potence. C'est le seul moyen de mettre fin à cette pire des pègres qui apparemment n'a pas de limites, ne recule devant rien puisqu'elle est capable de l'impensable.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires