Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Pour offense au président sur la toile : Deux personnes pla...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba. Pour offense au président sur la toile : Deux personnes placées sous contrôle judiciaire

Publié le 01/04/2017

Deux hommes de la wilaya de Annaba, B. N., 50 ans, et B. T., 28 ans, qui ont publié sur la Toile un photomontage brocardant le président Bouteflika et l’emblème national ont été placés, jeudi, sous contrôle judiciaire par le magistrat instructeur de la 3e chambre près le tribunal correctionnel de Annaba. Selon des sources sécuritaires, ils sont poursuivis pour «outrage à corps constitués, atteinte à la personne du président de la République et aux symboles de l’état».

Il est reproché aux deux mis en cause d’avoir publié et partagé sur les réseaux sociaux des photos brocardant le président de la République Abdelaziz Bouteflika et l’emblème national. Cette affaire remonte à plusieurs semaines lorsque les éléments de la brigade de lutte contre la cybercriminalité, relevant de la sûreté de wilaya de Annaba, ont pris en «filature» les deux internautes, signalés pour leur publications «offensives». Saisi, le procureur de la République a ordonné leur identification, de les auditionner et de les présenter devant la justice, d’autant plus qu’il s’agit d’atteinte aux symboles de l’Etat. Identifiés, les deux accusés ont été arrêtés par les éléments de la brigade de recherche et d’investigations (BRI) de Annaba, auditionnés et présentés devant le parquet près le tribunal local.

L’affaire est actuellement en cours d’instruction avant qu’elle passe à l’appréciation de la chambre d’accusation près la cour de justice de Annaba qui, elle, statuera prochainement sur la nature des accusations pour lesquelles sont poursuivis les deux mis en cause.

Gaidi Mohamed Faouzi [EL WATAN - 01-04-2017]
« Actualité précédente
Annaba. Émigration clandestine : 29 harraga arrêtés au large de Annaba
Actualité suivante »
Annaba. Plus de 557 000 poches de sang collectées en 2016

Les Commentaires

L'emblême national, c'est évidemment quelque chose à laquelle il ne faut pas toucher. C'est sacré.
Quant aux personnes publiques, aux personnes notoires, aux célébrités qu'elles soient nationales ou internationales, il faut qu'elles se préparent à être critiquées, à être caricaturées, à être moquées. Chose à laquelle on n'y peut rien. C'est en quelque sorte le prix à payer de cette notoriété. Puisque de part le fait d'être exposé à un grand nombre, on ne peut pas être aimé de tout le monde. Il est impossible d'être encensé par la totalité des gens. Il y aura toujours quelqu'un qui pensera, qui dira, ou qui aura une opinion différente de la majorité. Ca a été toujours ainsi depuis la nuit des temps. Les exemples il y en a plein.
Reste maintenant à déterminer le degré de l'insulte et surtout l'état d'esprit dans lequel se trouvaient ces deux personnes accusées d'offense au président de la république. Est-ce par étourderie, par désinvolture, ou tout simplement par comportement irréfléchi.
bonjour,

est ce que vraiment il existe un président de la république en Algérie. si l'on veut que l'on parle pas de lui!!!!!!!!il lui reste qu'une chose démissionner. qui a vu le président depuis des mois?
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires