Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Éradication du marché informel de Souk Ellil
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba. Éradication du marché informel de Souk Ellil

Publié le 10/04/2017

Comme annoncé ce dernier jeudi par le wali de Annaba, Youcef Cherfa, lors de la session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya, pelleteuses, bulldozers et camions de gros tonnages étaient entrés en action samedi à la première heure à la cité du 11-Décembre à Oued Eddeheb, commune de Annaba.

Il s’agissait de procéder à l’éradication d’un des plus importants marchés informels de la région, connu sous l’appellation «Souk Ellil». Les principaux acteurs, tous des commerçants spécialistes de l’informel dans la vente au détail des fruits et légumes, viandes rouges et blanches et autres produits, s’y étaient installés depuis des années. Ils avaient pris possession d’autorité des voies et places publiques, ainsi que des aires de jeux. Même le Centre de formation et de sensibilisation de la direction agricole avait été squatté pour se transformer en un lieu de trafic et de consommation de boissons alcoolisées, de drogue et de psychotropes.

A l’aube de ce samedi donc, en présence du chef de daïra et du président de l’APC, Farid Merabet, les premiers déménagements des occupants des lieux ont commencé pour le grand bonheur des centaines de familles habitant les tours et les bâtiments à proximité. Ils étaient loin d’être gênés par les puanteurs véritablement insoutenables, conséquence de l’enlèvement des tas d’immondices auxquels ils paraissaient s’être habitués.

«Nous sommes heureux de voir notre calvaire prendre fin. Nous espérons que cela ne sera pas une opération de circonstance comme cela a été le cas il y a quelques années, avec le retour, un mois après des animateurs du marché informel», a indiqué un père de famille qui s’était présenté au nom de tous ses voisins devant le P/APC pour exprimer sa satisfaction. La même satisfaction était également exprimée par des bénéficiaires des 84 box mis en place la veille par la commune.

Dotés de toutes les commodités, ces box ont été remis conformément à une démarche mise en pratique par les autorités de la wilaya. «Que peut-on demander de plus après avoir bénéficié d’un box et de la décision de commercer dans la légalité avec des conditions de travail idoines, à l’abri de la chaleur et du mauvais temps?» Il faut dire que d’importants moyens de dissuasion, dont les effectifs de la Sûreté de wilaya, avaient été mis en place. Ce qui a permis un déménagement dans le calme. Même les jeunes sportifs de cette cité ont exprimé leur satisfaction.

Et pour cause, ils auront droit à un terrain de sport en matico dont les travaux ont été lancés en parallèle de cette opération d’éradication du marché informel.

A. Bouacha [LE SOIR D'ALGERIE - 09-04-2017]
« Actualité précédente
Annaba. Le nouvel institut français sera inauguré fin 2017 Mission accomplie pour le directeur David Queinnec
Actualité suivante »
Annaba: INCENDIE AU COMPLEXE SIDÉRURGIQUE D'EL HADJAR

Les Commentaires

On ne va revenir sur les raisons de l'informel. Sur le comment il est né ? Sur les raisons de son expansion ? De son enracinement ? etc... On peut tout simplement rappeler que l'une des raisons principales de son existence est la faible capacité de l'État depuis des décénnies à intégrer tout ce monde dans le marché du travail, ou autres occupations économiques légales. Conséquence première le chômage. À cela s'ajoute l'exode rural qui vient grossir cette activité, ainsi que les salaires peu élevés de ceux qui sont actifs. Tout cela conduit à l' installation de ce phénomène puis ensuite à son exacerbation. Donc les méfaits de cette économie clandestine, facile d'accés vers laquelle les gens se tournent et surtout peut coûteuse, sur l'économie réglée de notre pays sont connu. Ainsi tout le monde est d'accord pour faire quelque chose.

Maintenant, je ne peux pas m'empêcher d'aborder, concernant ce phénomène, son aspect réfractaire, son aspect de résistance. L'informel, il n'est pas assez de le rappeler qu'il a la peau dure. C'est un véritable dure à cuire. Puisqu'il réapparaît de ses cendres aussitôt que vous tourner le dos; aussitôt que vous baisser les bras.

Savez-vous que la lutte de l'homme contre les rats,ce rongeur intelligent qui survit à toutes les conditions imaginables et inimaginables, alors que d'autres espèces à sa place auraient purement et simplemt disparu depuis belle lurette. On a beau essayer de l'empoisonner, de l'éradiquer par tous les moyens possibles, rien n'y fait ! Il résiste! Il est toujours là. Il a même le culot d'être prêt à livrer bataille à l'homme et n'attend que ce dernier s'assoupisse pour prendre le dessus. L'informel, c'est à peu près ca! C'est une bataille sans relâche de tous les instants. Vous le renvoyez par la porte il revient par la fenêtre. Il a cette capacité à supporter les épreuves et ne semble pas être atteint par les effets des actions menées contre lui. Donc cela veut dire qu'il ne faut lui accorder aucun répit. La lutte doit être implacable est sans merci. Évidemment pour espérer son éradication totale, il faudrait en parallèle à cette lutte que des mesures de contrepartie soient mises en place. Et puis si ce qui a été déjà fait jusqu'ici n'a pas donné le résultat escompter, il va falloir reconsidérer les mesures prises afin de les réexaminer pour corriger le tir.

Il y a également un autre aspect de ce phénomène qu'il faudrait absolument prendre en considération si l'on veut vraiment en finir avec l'informel: Ce sont les clients eux mêmes. Il va falloir réeduquer cette clientèlle. Je sais que cela ne sera pas chose facile. Surtout avec certaines fortes têtes, en lui expliquant qu'elle est en grande partie résponsable de cet état de chose. Elle doit contribuer à remédier pour mettre de l'ordre dans la ville et cela dans son propre intérêt. Puisqu'elle est souvent, sans le savoir, indirectement la première victime de ce phénomène. Donc, elle doit absolument changer ses mauvaises habitudes, cesser avec cette accoutumance à vouloir faire, à tout prix, ses achats dans la rue ou sur les trottoirs. Il faudrait utiliser même s'il le faut des moyens coercitifs afin de rétablir chez elle l'usage d'un comportement civique et résponsable.
Le précédant commentaire est signé Ricrac.
"Cher ami bonjour"

Je comprend ta haine et tes sentiments d'hostilité très profonde d'éradiquer les marchés de l'informels, mais je peux te dire que j'étais fortement choqué par tes propos!; a comparait cette lute à celle des rats! car là mon ami il s'agit bien d'être humain qui cherche à se nourrir pour vivre.
Bonjour Mofannabi !

Dans mon esprit le mot rat n'est pas une insulte. Je l'ai qualifié aussi de rongeur, ce qui est également un autre mot pour désigner la même chose.
Si j'ai pris cet exemple, c'est pour mieux faire comprendre le problème de l'informel. Pour mieux attirer l'attention et frapper les esprits qu'il ne s'agit pas là d'un problème comme les autres. Mais de quelque chose de plus sournois qu'on le pense. C'est pour mieux expliquer la tenacité du phénomène, son caractère opiniâtre, son obstination auxquels nous ne sommes pas , tout à fait arriver à bout. Puisqu'il persiste toujours.
J'ai également, mentionné qu'en prennant les décisions indispensables pour éradiquer l'informel, il fallait aussi en parallèle prendre les mesures de contrepartie pour compenser, dédommager, selon les cas, les gens en leur offrant par exemple d'autres lieux plus adaptés, réglementés avec box, eau etc...
"Trait-Union avec l'Europe ça bouge"

Algérie-UE: une enveloppe de 20 millions d'euros pour le développement agricole. cette convention de financement a été signé entre l'Algérie et l'EU va se poursuivre jusqu'à l'entrée de l'Afrique en partenariat avec l'Europe, une très bonne chose pour l'humanité entière.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires