Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Mafia du foncier : Même les espaces pour enfants et les cim...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba. Mafia du foncier : Même les espaces pour enfants et les cimetières ne sont pas épargnés

Publié le 10/04/2017

Inaugurée en novembre 2016, l’aire de jeu de la cité Levée de l’aurore, de la ville de Annaba, fait l’objet de convoitises. En effet, l’assiette de terrain sur laquelle est bâtie cette aire semble intéresser plus d’un élément de la mafia du foncier, très nombreuse à Annaba.

Et ce sont les habitants de cette cité qui tirent la sonnette d’alarme en menaçant haut et fort toute tentative de s’accaparer cet espace. En colère, les habitants, dont les enfants sont des habitués de cette aire de jeu, fulminent : «Cet espace est un lieu touristique par excellence pour les riverains et leurs enfants, qui viennent jouer sur les balançoires et les toboggans.

Nous avons entendu dire que le wali de Annaba a instruit le directeur de la DUC pour le libérer et le transformer en parking. Nous sortirons tous dans la rue pour dénoncer cette énième atteinte à l’environnement de Annaba et à ses habitants. Pis encore, personne ne va aller voter aux prochaines législatives, car les élus ne nous ont jamais défendus devant des abus pareils.»

Contacté à travers son chef de protocole, le wali de Annaba s’explique : «Les gros équipements de cette aire de jeu ont été implantés provisoirement avant d’être transférés au parc citadin de Aïn Achir, où ils sont destinés. Les petits équipements, quant à eux, seront maintenus sur place.» Or, initialement, il n’a jamais été question d’équipements provisoires ou permanents. Au contraire, le lieu a fait, l’an dernier, l’objet d’une extension, au grand bonheur des enfants de la ville, dont il est le point de chute.

«Cette aire de jeu a été étendue davantage pour accueillir un nombre important de familles et leurs enfants. Pour ne pas priver longtemps les enfants de leur espace de détente, ce projet a été achevé et réceptionné dans un délai record. Pour ce faire, une enveloppe de huit millions de dinars a été octroyée à l’entreprise en charge de la réalisation de ce nouvel espace», a expliqué Farid Merabet, le maire de Annaba.

Rappelons que ce site est aussi juché au milieu de plusieurs assiettes de terrains, très convoitées par la mafia locale du foncier. Des promoteurs n’ont pas hésité à soudoyer des walis pour s’en accaparer, à l’effet d’ériger des promotions immobilières qui donnent directement sur les tombes du cimetière Zeghouane.

C’est le cas aussi d’une mosquée, qui a été érigée par un Crésus, contre vents et marées, au prix d’un grand sacrilège dont les victimes sont les morts du cimetière de Zaghouane. La même situation est confirmée au niveau de la ZET de Annaba, où des villas, les pieds dans l’eau, sont construites au profit de ministres et hommes politiques avant même qu’un projet touristique ne soit implanté. Le Plan d’aménagement touristique (PAT) n’est pas encore validé, selon le directeur du tourisme. A suivre…

Mohamed Fawzi Gaïdi [EL WATAN - 04-04-2017]
« Actualité précédente
Annaba. Grève à l’OPGI : Le syndicat débouté par la justice
Actualité suivante »
Annaba. Saisie de boissons alcoolisées

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires