Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Développement urbano-économique : Les projets de Youcef Cho...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Développement urbano-économique : Les projets de Youcef Chorfa seraient-ils partis avec lui ?

Publié le 18/08/2017

Rien n’indique que l’extension, la réhabilitation et le réaménagement du Cours de la Révolution, projet phare, est pour demain.

La détermination des autorités locales à mener à leur terme tous les projets de développement urbain pour le financement desquels l’ex-Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait octroyé, lors de sa visite début mars passé à Annaba, une enveloppe d’un milliard de dinars, est-elle toujours d’actualité ?

Près de six mois après, rien n’indique que l’extension, la réhabilitation et le réaménagement du Cours de la Révolution, projet phare, annoncé en grande pompe en marge de la cérémonie d’ouverture, la fin du même mois, du Salon international du tourisme de Annaba par Youcef Chorfa, l’ex-chef de l’exécutif, est pour demain. Car à ce jour, pas l’ombre d’un chantier ne s’est encore ouvert aux fins, par exemple, du ravalement des vieux bâtiments et de la restauration des arcades pour quelque 500 MDA, déjà débloqués, à en croire M. Chorfa désormais à la tête du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

La célèbre imposante place publique annabie devrait attendre donc davantage avant de se soumettre à la délicate opération de lifting qui lui fut promise. Délicate, car il s’agit de remédier aux altérations du temps qu’elle a subies tout en respectant sa substance ancienne et son intégrité esthétique, avait insisté l’ex-wali de Annaba. Dans les propos de ce dernier se lisait la détermination «ferme» de marquer de son empreinte la «véritable révolution» qu’allait connaître la cité qu’il a dirigée presque deux années durant.

Annaba, réputée pour être le point de chute de tous les maux sociaux, de toutes les pratiques mafieuses, ainsi que de la petite et grande délinquance, était, toujours, selon lui, bien partie pour se hisser au rang de pôle d’excellence du point de vue économique et surtout touristique. Dans quatre à cinq ans, au maximum, Annaba va se voir propulsée au rang de ville moderne, économiquement prospère et attractive.

Plusieurs chantiers sont ouverts pour relever ce grand défi. Laborieux, il le sera et nous en sommes conscients.Mais, l’ensemble de l’exécutif est pleinement mobilisé pour le réussir», promettait M. Chorfa, surtout que «plus d’un facteur plaide en notre faveur, une nouvelle aérogare conforme aux standards internationaux, une nouvelle gare routière, une nouvelle gare maritime en perspective, l’extension du port, la modernisation du réseau ferroviaire, de prestigieuses chaînes hôtelières déjà installées, l’aménagement de la ZET, le renforcement des capacités d’accueil, la mise à niveau du parc hôtelier déjà existant, une smart city à Draâ Errich, l’extension du Cours de la Révolution, tout y est pour faire du challenge que nous nous sommes fixé une réalité», nous déclarait-il, fièrement, en présence des consuls de France et de Tunisie à Annaba et des représentants des pays présents à la première édition du Salon Siaha Annaba.

Tout cela pour, soi-disant, donner un coup de boost au tourisme local, en berne depuis bien des années : déficit en capacités d’hébergement, en marketing, en savoir-faire dans l’hôtellerie et la restauration, d’un côté, image séduisante et reluisante d’un potentiel touristique encore vierge, de l’autre, un paradoxe persistant et incompréhensible dont se distingue la quatrième ville d’Algérie.

Il en est de même pour l’autre projet, tout aussi important, que l’ex- wali, à l’instar de ses prédécesseurs, s’était engagé à mettre en route: Un palais des congrès de portée nationale et internationale, ainsi qu’un grand centre des expositions. À ce sujet, M. Chorfa se voulait, particulièrement, ferme et rassurant, à la fois : «Le projet (palais des expositions) sera concrétisé. D’une importance, voire d’une nécessité, absolue, il ne peut, néanmoins, être réalisé par l’Etat, autrement dit sur fonds publics uniquement. C’est pourquoi, c’est sous forme de SPA, associant des opérateurs économiques publics et privés qu’il sera réalisé.

A ce titre, nous mettons à disposition deux sites, le terrain qui abritait le chantier espagnol LIC, non loin du nouveau viaduc, ou bien les locaux de l’ex-SNLB, à l’entrée de la ville. Aussi, toutes les facilités administratives s’y rapportant seront accordées aux opérateurs économiques intéressés.» D’ailleurs, Laïd Benamor, PDG du Groupe agro-alimentaire des pâtes et sauces, éponyme et néanmoins président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) n’a pas tardé à faire part de sa volonté de mettre la main à la pâte. Malheureusement, aucun de ces engagements qui fusaient de part et d’autre n’a, depuis, été tenu.

Un centre des expositions à Annaba pourrait ne jamais voir le jour, à moins que le patron de la Société algérienne des foires et expositions (Safex) ne soit en mesure d’obtenir du nouveau wali, Mohamed Salamani, le feu vert lui permettant de disposer officiellement des locaux de l’ex-SNLB, où il projette d’implanter une antenne régionale Safex-Annaba : «Lors d’une récente visite sur les lieux, le DG de la Safex avait exprimé un vif intérêt pour doter sa société d’une antenne régionale à Annaba. Il avait opté pour le site de l’ex-SNLB. Il attend une autorisation écrite des autorités locales pour pouvoir entamer les travaux de réalisation. Le partenariat public/privé dont parlait M. Chorfa n’est plus d’actualité.

Le projet sera entièrement pris en charge par la Safex», nous a indiqué Azzeddine Djouadi, président de la Chambre de commerce et d’industrie Seybouse Annaba, exhortant au passage M. Salamani à prendre les mesures nécessaires aux fins de «faciliter, administrativement parlant, la mise sur rails du projet qui sera d’un apport économique incontestable pour la collectivité».

Naima Benouaret [EL WATAN - 09-08-2017]


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. 4 Présumés pyromanes placés sous contrôle judiciaire
Actualité suivante »
Annaba. Les plans d'aménagement touristiques des Baies Ouest et Centre de Chetaïbi seront révisés

Les Commentaires

"Pour qui ne savent pas"

Youcef Cherfa ancien wali d'Annaba qui était devenu ministre de l'habitat cause magouille: a savoir qu'il est resté seulement que deux mois à ce poste ministériel il vient d'être lmogé "cheh fik, cheh fik, cheh fik";
par le nouveau premier ministre Ahmed Ouyahia. Le nouveau ministre de l'habitat serait l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar (ALGER24).
Justice est faite par le tout puissant, nous welds Annaba nous l'avons dénoncé au président et à Saïd son frère de ce qu'il avait fait à Annaba derrière leur dos! d'avoir distribuer 200.000 m2 à Vivier Cap de Garde, pour la construction des boumkers les pieds dans l'eau à des élus véreux, car nous voulons coûte que coûte préserver notre patrimoine de la Caroube en passant par Oued Bakrat jusqu'à Chétaïbi pour la génération le futur des enfants de nos enfants et cette Zône devient une "ZÔNE PROTEGEE, interdite au béton" le nouveau wali Salamani tout comme les gens douteux sont mis en garde et qu'ils soit maudis par nos soulahs s'ils viennent d'y toucher jusqu'à la fin de leurs jours amine ay rabi el Al' Alamine.
Youcef Chorfa n'a rien fait à Annaba tout comme le maire non pas sut défendre le projet de notre tramway ils se sont focalisés seulement sur le Sheraton hôtel et pour la population walou, le plus gagnant dans l'histoire serait l'ancien premier ministre A.S ils a tout fait pour sa ville et rien pour la notre l'un des coupables et le maire actuel qui avait trahi notre confiance, que le tout puissant punissent cette mafia....chacun viendra son tour...Saïdani détournement terre agrogole...Ghoul Podevin 20%...Rawraw la chkara...Chorfa le partage du gâteau "castel" aux élus véreux, l'apc et Mérabed les suivants! le peuple aura votre peau!.
Les projets avenir ou ceux en cours de votre ville ou de notre pays, ne doivent normalement pas dépendre pour leur réalisation de la compétence ou du savoir-faire d'une seule et unique personne.
Personne ne doit être irremplacable. Le savoir, les connaissances, la volonté et toutes les autres aptitudes requises pour un poste de leader ou de quiconque à la tête d'une équipe ou d'un commandement, doivent être égaux et de même niveau partout indépendement de la personne.
C'est ce qui malheureusement fait énormément défaut à notre pays.
"Les cancéreux d'Annaba souffrent toujours"

L'absence de climatisation dans les chambres, d'autres souffrent quotidiennement attendant le bon vouloir de gérer leurs dossiers...et on parle du développement et réaménagement du cours et le projet du phare...Que faut-il penser de cette organisation? la santé des malades doit-elle passer en dernier?...il faut réparer le climatiseur!, mieux organiser l'accueil des malades ou bien réaménager votre ville et envoyer vos malades se soigné en Europe. lire "El Watan" du 21/08/17.
"La meilleur nouvelle de l'année"

Des jeunes ont lancé des initiatives citoyennes pour sauver l'environnement...trois jeunes amoureux du vélo, ont imaginé une caravane de sensibilisation qui fera l'Algérie d'Est en Ouest avec comme message d'espoir "main dans la main pour une Algérie propre" il faut révolutionner les mentalités, formidable action de la part de nos jeunes...lire absolument" Algérie 360" du 24/08/17 à 8h40.
"A voir replay PSG Toulouse"

le 2e but de Neymar tout y est feinte de corps petit et grand ponts roulette but en tir croisé après avoir driblé six joueurs que penses tu ricrac rire il a copié un peu sur nos verts il y a du Mehrez du Belloumi et Madjer...la FAF doit le faire payer son plagiat!.
Les caisses du club débordent y a bouzah et bientôt Mbappé transfert presque fait.
Franchement Neymar me plait beaucoup plus que le cheval de course de Vincennes que représente Messi. Quant à copier le jeu des autres sommités du football algérien ou mondial, faudrait-il encore avoir le talent pour le faire. C'est ce que justement Neymar possède. Car il incarne indiscutablement le génie du football d'aujourd'hui.
Mais incontestablement le dieu des dieux restera dans l'histoire toujours Diego Maradona.
franchement Neymar me plait beaucoup plus que le cheval de course de Vincennes que représente Messi. Quant à copier le jeu des autres sommités du football algérien ou mondial, faudrait-il encore avoir le talent pour le faire. C'est ce que justement Neymar possède. Car il incarne indiscutablement le génie du football d'aujourd'hui.
Mais incontestablement le dieu des dieux restera toujours dans l'histoire Diego Maradona.
MOF , j ai fais mon travail. tu dois prendre ton colis d'ici la fin de semaine. je te dirai le prix au téléphone.
"Joyeux Aid El Kébir à tous"

Je te remercie pour ton envoi, je suis en vacances, je récupère ton colis demain inch'Allah et j'envoi ton règlement aussitôt mon frère! no problemo.
Bonjour,

je vous souhaite a tous une agréable fête de l'aïd el kebir. et , que Dieu vous préserve des alea de la vie.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires