Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. 2017 des potentialités et des programmes pour transformer A...
Zone Membre
Publicités

Annaba. 2017 des potentialités et des programmes pour transformer Annaba en pôle d'attraction touristique

Publié le 03/01/2018

Le secteur du tourisme a connu en 2017 à Annaba une dynamique sans précédent avec plusieurs projets de relance et d’initiatives innovantes de valorisation des potentialités touristiques locales en associant tous les acteurs en vue de transformer la wilaya en région d’attraction touristique.

Les capacités actuelles d’accueil de la wilaya qui sont de 4.629 lits offerts par 45 établissements hôteliers dont 7 classés se renforceront à court terme de 2.500 lits grâce aux nouveaux projets et opérations de réhabilitation et extension en cours, assure-t-on à la direction du tourisme et de l’artisanat.

La majorité des projets affichant plus de 70 % de taux d’avancement des travaux est située dans la ville d’Annaba tandis que 18 projets d’hôtels, de résidences touristiques, de chalets et de complexes sont domiciliés dans les zones d’expansion touristique de Seraïdi et Chetaïbi, est-il indiqué de même source.

Cette stratégie de développement touristique commence à porter ses fruits avec la réouverture après restauration et réhabilitation de l’hôtel d’Orient donnant sur la place de la Révolution en plein cœur de la ville d’Annaba qui reconquiert ainsi un de ses joyaux architecturaux avec des services orientés vers la promotion du tourisme urbain et tourisme d’affaires.

Cette orientation est confirmée avec aussi la réouverture de l’hôtel El Hoggar sur la place saint George au terme d’une opération de réhabilitation.

Une opération similaire a été lancée à l’hôtel international Seybous qui est le premier établissement hôtelier moderne ouvert dans la Coquette en 1975 avec une capacité de 518 lits.

Lancée en septembre 2017, la requalification de cet hôtel relevant de l’Entreprise de gestion touristique d’Annaba permettra de l’élever au rang d’établissement 5 étoiles offrant des services de haut standing, d’espaces de détente, de loisirs, de shopping et d’affaires de haute classe, assurent des responsables locaux.

Il sera procédé dans la même optique à la réhabilitation de l’hôtel El Mountazah de Seraïdi construit en 1971 avec une capacité d’accueil de 202 lits.

L’établissement qui joint de vues magnifiques sur les forêts de l’Edough et sur la plage au sable doré d’oued Bagrat sera transformé en complexe touristique 4 étoiles avec des services ciblant en premier les familles et les sélections sportives.

La demande des équipes sportives devra croitre avec la perspective de réouverture du centre d’éducation physique de Seraïdi dans "les prochains mois", est-il indiqué.

Cinq nouvelles zones d’expansion touristique

Région côtière, Annaba s’oriente vers le développement du tourisme balnéaire avec la délimitation de cinq zones d’expansion touristique à Chetaïbi, la baie occidentale et la corniche d’Annaba, Oued Bagrat et Sidi Salem.

Le plus important projet lancé sur le littoral de Chetaïbi est le projet annoncé "ami de l’environnement" du camp familial (3 étoiles) dont la réception est prévu pour l’été 2018 avec des chalets de 880 lits, des services multiples incluant notamment des jeux aquatiques et des restaurants classés.

Dans ce cadre, les investisseurs porteurs de projets d’écotourisme sont encouragés à implanter à Séraïdi des villages touristiques qui favorisent la promotion de tourisme de montagne et attirent les amoureux de la nature.

Annaba s’oriente ainsi par des pas fermes vers les développements d’activités attractives de touristes avec l’apparition de plusieurs clubs dont celui des parapentises et ‘‘Seraïdi Adventures’’ qui attirent de nombreux jeunes du pays et de l’étranger par les meetings et tournois qu’ils organisent sur les monts de l’Edough.

Cette dynamique suscite l’intérêt des jeunes affiliés aux diverses associations sportives et culturelles qui multiplient les tournois et initiatives de randonnées et de circuits de tourisme culturel vers les vestiges de Bouna et de la ville romaine.

[APS - 26-12-2017]

« Actualité précédente
Journées du court-métrage d’Annaba: ‘’Ahadtek’’ décroche le 1er prix

Les Commentaires

"C'est une bonne nouvelle"

Le problème, c'est que chaque début d'année on nous parle de réhabilitation de l'hôtel El Mountazah, l'hôtel d'Orient et de l'hôtel Seybouse???.

Tout ca c'est bien beau. Mais il faut aller plus vite ! Les projets chez nous durent pour leur réalisation dix fois plus de temps qu'ailleurs. Dans les pays des travailleurs ce sont des villes entières qui poussent en un temps record. Avec tout le nécéssaire, l'indipensable, sans que rien ne soit omis. Il faudrait que nos entreprises, notre administration et tous ceux concernés autour d'un projet, d'une réalisation, prennent de la graine sur ces pays pour apprendre à être capables de produire les mêmes bons résultats. Nos projets, pour divers raisons prennent exagérément trop de temps pour voir le jour. Evidemment, l'incontournable incompétence est certainement pour quelque chose.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires