Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Xavier Driencourt a inauguré l'Institut Français de Annaba
Zone Membre
Publicités

Annaba. Xavier Driencourt a inauguré l'Institut Français de Annaba

Publié le 22/04/2018

Présent à Annaba, mercredi dernier, l'ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, accompagné, du consul général de Annaba et Constantine, Patrick Poinsot, du conseiller culturel et directeur de l'Institut français d'Algérie, Grégor Trumel, et du directeur de l'IF de Annaba, Bertrand Furic, a procédé dans une ambiance conviviale à l'inauguration de l'Institut français de Annaba après l'achèvement des travaux lancés en 2017.

L'évènement a eu lieu en présence des autorités locales et des partenaires de l'établissement ravis de voir cet espace culturel reprendre ses activités. En la circonstance, le haut représentant diplomatique de la République française ne manquera pas de prononcer une allocution dans laquelle il s'est exprimé avec beaucoup de discernement. D'abord, se féliciter des travaux d'envergure qui ont permis de rénover, d'optimiser et de moderniser l'Institut français de Annaba, afin que cet espace culturel soit judicieusement utilisé, pour le bonheur de tous, ensuite parler de l'importance de cet évènement soulignant que «l'institut Français de Annaba est le plus beau institut d'Algérie».

Le diplomate, surtout convaincu, a attesté: «Je disais il y a quelques jours devant les professeurs et les enseignants du lycée français d'Alger et de la petite école de Hydra, je le redis aujourd'hui, qu'il se trouve que dans mes fonctions passées à Paris de directeur général de l'administration et d'inspecteur général ces dernières années, je crois que j'ai parcouru le monde entier, visité et inspecté une centaine d'ambassades, une centaine de conseillers culturels dans le monde entier. Je reviens en Algérie en étant convaincu que le meilleur investissement que la France peut faire, c'est certainement dans les industries, les investissements économiques industriels, mais je crois que ce que la République peut faire de meilleur en matière d'investissement, c'est dans le domaine éducatif, dans le domaine de la culture et dans le domaine de l'enseignement.»

L'ambassadeur convaincu de cette idée ajoute que «ce sont nos lycées français à l'étranger, avec le réseau qui couvre l'ensemble des pays du monde et continents et c'est ce vaste réseau d'instituts français répartis dans le monde entier, qui ont chacun leurs caractéristiques, chaque institut a sa culture d'entreprise, a ses gènes, son ADN», expliquant par exemple «qu'un Institut français en Algérie ne peut pas être comparé à l'Institut français de la Nouvelle Orléans, ce dernier ne peut pas être comparé a celui d'Athènes ou de Tokyo, chaque institut a son ADN, mais c'est vraiment le meilleur investissement que la France peut faire dans le monde entier», car insistera encore le diplomate: «C'est vraiment le vecteur de la culture, de la connaissance et du débat d'idées. Et partout où j'ai pu aller ces dernières années, j'ai été frappé par le dynamisme des instituts, le professionnalisme des équipes et les 190 agents auxquels je rends hommage aujourd'hui qui se mobilisent de jour comme de nuit de manière exceptionnelle».

Il ne manquera pas en la circonstance d'annoncer que «des activités vont être lancées à Guelma et Souk Ahras, pour sortir des murs, dès le mois de juin, car il faut que ça soit un institut qui ray


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Projet de sidérurgie algéro-émirati : Le feu vert du CPE
Actualité suivante »
Annaba. Salon international du tourisme SIAHA 2018 : 99 participants pour échanger les expériences

Les Commentaires

Pour parfaire l'action de cette admirable engagement culturel, oh! combien important et indispensable à nos jeunes étudiants et tous les passionnés de culture et de savoir, l'institut francais d'Annaba avec l'aide des autorités francaises peut étendre les efforts de cette louable entreprise jusqu'à instaurer, établir le lycée francais d'Annaba tout aussi primordial que l'institut francais. Ce qui serait la suite logique de cette remarquable action afin de ne pas s'arrêter à mi-chemin, mais d'aller jusqu'au bout des choses.
En adéquation avec toute l'action de l'institut francais, le futur lycée d'Annaba accompagnera celui-ci. Les deux institutions dépenderons réciproquement l'une de l'autre travaillerons de concert puisqu'elles se complètent et s'unissent pour parvenir en coordination sinergique à leur but. Et ainsi elles accomplirons avec grande satisfaction le rôle qui leur ait assigné en donnant le meilleur d'elles-mêmes.
Bonjour Malek!

Cher ami, que se passe-t-il ? Le renouvellement de l'actualité sur Annabacity tarde souvent. Le site ne doit pas faiblir encore moins mourir. Même s'il y a faute de soutien actif de la part des internautes qui le visite et n'agissent pas. La petite poignée de ceux qui essayent de le maintenir vivant, sont prêt aussi longtemps que Dieu leur prête vie de l'animer du mieux qu'ils peuvent de leur commentaires parfois réussi, parfois moins, afin qu'il demeure toujours dynamique, énergique.
Voulez-vous, cher ami, avoir l'obligeance dans la mesure du possible de réactualiser régulièrement la page. Car il y va de l'intérêt de notre ville et de tout ce qui évoque sa présence, sa place, son énergie pour qu'elle reste debout, pour qu'elle reste vaillante, pour la mettre en vue, en valeur et qu'elle ne se sente ni abandonner ni oublier.

Malek, merci d'avance de ton essentiel appui qui représente un grand intérêt.

À bientôt.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires