Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/"Affaire Condor : les enquêtes anti-corruption s’approchent de Houd...
Zone Membre
Publicités

"Affaire Condor : les enquêtes anti-corruption s’approchent de Houda Feraoun"

Publié le 09/08/2019
"Algérie part" Abdou Semmar 8/08/2019 "Affaire Condor : les enquêtes anti-corruption s’approchent de Houda Feraoun, On les disait protégés, on les croyait à l’abri de la « faucheuse », et finalement il n’en fut rien. Les frères Benhamadi, autres symboles de l’oligarchie algérienne made in Bouteflika, sont tombés dans la nuit du mercredi au jeudi. A la suite de leurs auditions par les juges du tribunal d’Abane Ramdane à Sidi M’hamed, trois frères Benhamadi ont été incarcérés à la prison d’El-Harrach. Omar, Abdelmalek et Abdelkerim, les trois cerveaux du groupe Condor, l’une des entreprises privées les plus prospères en Algérie réalisant un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars. Les smartphones Condor ont traversé les frontières de l’Algérie, mais derrière cette belle réussite se cachait un empire de pratiques de malversations financières et de privilèges illégaux ainsi que des marchés douteux. Selon nos informations, le dossier des Benhamadi implique plus de 45 hauts cadres de plusieurs ministères notamment l’industrie et les télécommunications et la poste, un secteur dont Moussa Benhamadi, l’autre membre influent de cette famille affairiste, a été pendant longtemps l’un de ses ministres. Dans ces secteurs, les Benhamadi ont engrangé des revenus conséquents qui chiffrent en plusieurs milliards de Da. La justice algérienne a passé au peigne fin de nombreux marchés publics octroyés aux entreprises des Benhamadi. Justement, d’après nos sources, les enquêteurs de la justice algérienne planchent en ce moment sur les marchés importants conclus avec le ministère des Télécommunications et de la Poste dirigé par Houda Feraoun, la jeune controversée ministre du gouvernement, l’un des symboles du régime Bouteflika. La justice va s’intéresser tout particulièrement aux relations sulfureuses entre Fouad Belkessam, le secrétaire général de ce ministère, et la famille Benhamadi. Fouad Belkessam est considéré comme le « cerveau » et le bras droit de Houda Feraoun. Et comme par hasard, le SG de Houda Feraoun est le frère de la famille Benhamadi. Smail Benhamadi, député et l’un des actionnaires du groupe Condor, est le mari de Farida Belkessam, la soeur de Fouad Belkesam. Grâce à cette alliance, les Benhamadi ont toujours dominé outrageusement le secteur des télécommunications en Algérie bénéficiant ainsi de toutes les autorisations et privilèges fiscaux ou parafiscaux nécessaires au renforcement de leur fortune. Pis encore, Houda Feraoun a fait du lobbying au profit de Condor afin de convaincre le gouvernement d’instaurer l’interdiction d’importer des smparthones depuis l’étranger pour favoriser uniquement la soi-disante activité de montage et assemblage des smparthones en Algérie. Un secteur dominé totalement par Condor alors que cette activité n’a aucune dimension industrielle puisque le taux d’intégration de ces smartphones assemblés en Algérie est quasi-nul. La chute des frères Benhamadi devrait donc annoncer celle de Fouad Belkessam et de Houda Feraoun, les deux hauts responsables qui ont permis à Condor d’amasser une fortune inédite en Algérie. Les enquêtes anti-corruption ont atteint la porte de la jeune ministre, la chouchou des Bouteflika ces trois dernières années. Quel sera son sort ?".
« Actualité précédente
"Benamor, Sahraoui, Tliba et les autres : ces oligarques qui attendent leur tour pour être jugés"
Actualité suivante »
"Exclusif. Khaled Nezzar va publier une vidéo où il répond à Gaid Salah et la justice algérienne"

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires