Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/": le dossier qui déroute les juges du tribunal Sidi M’hamed"
Zone Membre
Publicités

": le dossier qui déroute les juges du tribunal Sidi M’hamed"

Publié le 18/09/2019
"Algérie part" 18/09/2019 A.S": Exclusif. Le lieutenant colonel Okbi, ses voitures de luxe et sa villa à la frontière franco-suisse : le dossier qui déroute les juges du tribunal Sidi M’Hamed, C’est un incroyable dossier qui doit être traité et jugé à partir du 29 septembre prochain au tribunal de Sidi M’hamed à Alger. Et les juges sont totalement déroutés par cette affaire aux rebondissements inédits. Et pour cause, des investigations menées par les services de sécurité ont abouti à l’arrestation d’un lieutenant colonel de la direction générale de la Sécurité et de la Protection présidentielle (DGSPP), une unité de la protection rapprochée rattaché administrativement à la Garde républicaine algérienne, un corps sécuritaire chargé de veiller sur la sécurité du Président de la République. Selon nos investigations, il s’agit du lieutenant-colonel Okbi qui se retrouve en ce moment incarcéré et emprisonné à la suite d’une enquête menée par la direction centrale de la sécurité de l’Armée (DCSA) sur l’entourage proche et collaborateurs de Said Bouteflika, homme fort du Palais présidentiel d’El-Mouradia. Les recherches et les interrogatoires des enquêteurs de la DCSA ont mené vers une incroyable découverte : l’ordinaire lieutenant-colonel Okbi possède une fortune qui fait rêver les généraux les plus influents de l’armée algérienne. Et pour cause, le nom de ce lieutenant-colonel est lié à une prestigieuse villa située à Vétraz-Monthoux, très chic zone résidentielle située tout près d’Annemasse, une très charmante ville française située à la frontière franco-suisse, au sud-ouest du lac Léman, dans l’aire urbaine de Genève-Annemasse et l’agglomération du Grand Genève. Le lieutenant-colonel algérien possède une villa de prestige dans un quartier très huppé et avec un garage plein à craquer par des voitures luxueuses comme des BMW dernier cri et d’autres marques qui font rêver le commun des mortels. Comment un simple lieutenant-colonel à la Présidence de la République peux amasser une telle fortune de la manière la plus discrète possible ? La question intrigue et le dossier est transféré au tribunal d’Abane Ramdane de Sidi M’hamed au lieu qu’il soit traité par le tribunal militaire de Blida. Une anomalie qu’aucune de nos sources n’arrive à expliquer de manière sensée et logique. Les juges du tribunal d’Abane Ramdane se saisissent de cet étranger dossier et adresse une première convocation à un homme âgé qui habite en ce moment dans cette villa à Annemasse car il est officiellement le gardien qui doit veiller sur les lieux. Il s’agit d’un algérien établi en France depuis de très nombreuses années. Selon nos sources, l’homme n’a pas encore répondu à cette convocation laissant planer ainsi le suspens sur cette affaire. D’autres sources avancent des informations très controversées laissant entendre que le lieutenant-colonel a fini par avouer qu’il n’était qu’un simple prête-nom utilisé par le puissant Said Bouteflika pour acquérir des biens immobiliers et voitures de luxe à la frontière franco-suisse. Il est difficile de confirmer définitivement ces informations, mais Algérie Part poursuit son enquête et reviendra bientôt sur ce sujet".
« Actualité précédente
"Confidentiel. L’ex-Inspecteur général du ministère de la Justice, Benhachem Tayeb, en fuite depuis plusieurs
Actualité suivante »
"L’incroyable destin de Mohamed Djemai : de la « chitta » à la prison d’El-Harrach"

Les Commentaires

"Ils sont fort"

ILS ONT TOUT NIQUER!...aucune limite!!!!!!!!!!!!!
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires