Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/""Algérie : Un autre ancien Boudjamaa Talai ministre envoyé à la pr...
Zone Membre
Publicités

""Algérie : Un autre ancien Boudjamaa Talai ministre envoyé à la prison d’El Harrach"

Publié le 23/09/2019
"ObserAlgerie" 23/09/2019 Algérie : "Un autre ancien ministre envoyé à la prison d’El Harrach, Par Aylan Afir — 23 septembre 2019 à 15:21 Algérie – Boudjemaa Talaï, ancien ministre des Travaux publics et des Transports passera la nuit à la prison d’El Harrach. Auditionné par le juge instructeur de la Cour suprême, il a été mis sous mandat de dépôt pour au moins deux chefs d’accusation, selon une dépêche de l’agence officielle APS. L’ancien ministre est poursuivi pour « abus de fonction » et « dilapidation de deniers publics », selon la même source. L’agence publique ne donne pas de détails sur les dossiers dans lesquels Boudjemaa Talaï fait face à la justice. Mais des sources concordantes affirment qu’il s’agit encore une fois du dossier de Ali Haddad, milliardaire et ex-président du Forum des chefs d’entreprises. L’ancien ministre aurait octroyé un projet ferroviaire à l’ex-patron de l’ETRHB dans des conditions douteuses. Pour rappel, Boudjemaa Talaï est aussi député à l’Assemblée nationale. Il a renoncé en juin à son immunité parlementaire quand le ministre de la Justice a demandé à l’APN de l’en priver. C’est la levée de son immunité parlementaire qui a permis son audition à la Cour suprême et sa mise en détention préventive à la prison d’El Harrach. Pour rappel, depuis la démission en avril dernier de l’ex-président de la République Abdelaziz Bouteflika, plusieurs ministres ont été mis en détention à El Harrach. Les juges instructeurs de la Cour suprême ont même mis sous mandat de dépôt deux ex-Premiers ministres, en l’occurrence Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Parmi les ministres qui séjournent en prison, l’on peut citer entre autres Amar Ghoul, Tayeb Louh et Youcef Yousfi. La prison d’El Harrach accueille également plusieurs hommes d’affaires accusés de corruption avec la complicité des responsables susmentionnés, à l’instar de Mahieddine Tahkout, les frères Kouninef et Ali Haddad".
« Actualité précédente
"La justice militaire les avait inculpés d’« atteinte à l’autorité de l’armée » et de « complot contre l’auto
Actualité suivante »
"Levée de l’immunité parlementaire du député Tliba : Le bureau politique de l’APN se réunira mercredi"

Les Commentaires

"L'homme aux silos d'OR"

Alias Lee Van Cleef rejoint sa bande d'El Harrach...il ne manque plus que 2 truands (Illy Walach et Chewbacca).
"L'HOMME AUX SILOS D'OR"


Rattrapé par l’affaire des 39 silos de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), le député du parti du Front de libération nationale (FLN) et ex-ministre des Transports et des Travaux publics, Boudjemaâ Talaï, a renoncé à son immunité parlementaire. Le concerné avait déposé une déclaration écrite auprès du président par intérim du Conseil par laquelle il renonce volontairement à son immunité parlementaire.
Ainsi, Boudjemaâ Talaï devra bientôt répondre, devant la Cour suprême, du scandale des 39 silos, un projet mort-né lancé en 2013 pour un coût de plus de 2 200 milliards de centimes et dont les délais de livraison étaient prévus pour l’année en cours. Du reste, et contrairement au sénateur du tiers-présidentiel, Amar Ghoul, qui s’était résigné dès le départ à entamer la démarche auprès du Parlement pour la levée de son immunité parlementaire, Boudjemaâ Talaï avait refusé au départ d’enclencher la procédure au niveau de la Chambre haute. Mais, très vite, il s’est rendu à l’évidence, d’autant que le dossier avait déjà été évoqué, en 2018 dans un rapport, par l’Office central de répression de la corruption.


Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires