Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/"Annaba : Le chef de la BRI arrêté en flagrant délit de corruption"
Zone Membre
Publicités

"Annaba : Le chef de la BRI arrêté en flagrant délit de corruption"

Publié le 10/10/2019
"SUD HORION"Annaba : Le chef de la BRI arrêté en flagrant délit de corruption, Publication : 3 octobre 2019 Le chef de la Brigade de recherches et d'investigation (BRI) du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya d'Annaba a été interpellé, dans la nuit de mercredi à jeudi, en flagrant délit de corruption, a indiqué jeudi à l'APS le parquet général près la Cour d'Annaba. L'arrestation a eu lieu vers 22h00 au Cours de la Révolution, au centre-ville, a indiqué la même source, précisant que le mis en cause (N. Loucif) se trouve actuellement en garde à vue à la sûreté de wilaya, en attendant sa présentation devant les instances judiciaires dans les prochains jours.Le parquet général a ajouté qu'en sa qualité d'officier de la police judiciaire, de commissaire de police occupant le poste de chef de la brigade de recherche et d'investigation de la sûreté de wilaya de Annaba, l'instance judiciaire devant laquelle il comparaitra sera désignée par le président de la cour de justice.Conformément à ces procédures, il sera présenté soit devant le tribunal d'El Hadjar soit devant celui de Berrahal, est-il indiqué".
« Actualité précédente
"Tliba prépare une demande d’asile au Royaume-Uni"
Actualité suivante »
"Algérie-Colombie, en amical Mardi soir (20h00) à Lille :Un test grandeur nature pour les Verts"

Les Commentaires

"La Catastrophe DZ en triple XL...ay bouzah...ba ba ba ba ba ba...qui dit mieux"

Arrêté en flagrant délit de corruption par les éléments de la police judiciaire, mercredi, en fin de journée, le chef de la Brigade de recherche et d’investigations de la sûreté de wilaya d’Annaba était encore gardé en geôle hier, au commissariat central, pour une enquête plus approfondie sur d’autres exactions.

Des sources policières indiquent, en effet, que les inspecteurs de la police judiciaire qui ont procédé à son arrestation ont découvert une quantité importante de corail soigneusement dissimulée dans le bureau du commissaire indélicat, qui n’a pas pu en expliquer l’origine.

Les mêmes sources soulignent que le chef de la BRI en question était déjà suspecté par ses collègues de pratiquer ce type de racket au détriment des gérants de commerce ayant pignon sur rue et même dans le milieu des trafiquants de drogue, lesquels étaient soumis à son diktat. Nos sources affirment également à ce propos que toutes les plaintes déposées au fil des deux dernières années par des citoyens à l’encontre de celui qui s’était taillé la peu glorieuse réputation de “racketteur en uniforme” ont été déterrées à la demande du nouveau chef de sûreté de wilaya d’Annaba.

Le traitement de ces plaintes serait actuellement en cours, alors que les langues se délient pour accabler encore plus le policier corrompu maintenant que le pot aux roses a été dévoilé. À rappeler que la tourmente judiciaire et la descente aux enfers de ce dernier a commencé au début de la semaine écoulée, lorsqu’il a contacté le propriétaire d’un magasin spécialisé dans la vente de parfums et de produits de beauté de marque pour exiger de lui la somme de 50 000 DA et un costume en contrepartie d’une protection rapprochée, assurent nos sources.

Alertés par le négociant en parfums sur le chantage que tentait d’exercer sur lui ce fonctionnaire véreux, les éléments du service de la police judiciaire ont tendu une souricière dans laquelle celui-ci ne tarda pas à tomber, mercredi à 20h. Il y a lieu de signaler que les coupures de billets de banque avaient été préalablement photocopiées et que le chef de la BRI a été filmé au moment où il empochait le produit du racket.
Quelqu'un peut donner les nouvelles de l'ami ricrac...nous sommes inquiet de son absence!.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires