Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Bidonville SidiHarb-Désarroi des familles
Zone Membre
Publicités

Annaba. Bidonville SidiHarb-Désarroi des familles

Publié le 28/05/2007

Bon nombre des 480 familles du bidonville de Sidi Harb IV avaient été heureuses de recevoir la convocation les invitant à se présenter au service compétent de l’OPGI pour procéder au versement du premier apport d’un montant de 150 000 DA sur une somme globale de 450 000 DA. Cet apport personnel doit être obligatoirement versé pour permettre à chacun de bénéficier d’un logement F3 dans le cadre du programme logement social locatif (lsl). Plusieurs de ces familles ont été contraintes de mettre au clou le peu de richesses en bijoux de famille qu’elles avaient pour se soumettre à cette obligation. Ces mêmes familles ont été rappelées pour le versement d’un même montant représentant la 2e tranche de leur apport. Beaucoup ont raclé les tiroirs de leurs meubles, sollicité l’aide des proches et des amis ou multiplié les heures supplémentaires pour ceux qui travaillent. Il y a ceux qui ont vainement tenté de décrocher un prêt bancaire ou une aide sociale auprès de leur employeur. Elles n’ont pas pu réunir le montant du 2e apport. Le découragement a gagné la plupart. Celles-là regardent avec des yeux tristes et larmoyants la 2e mise en demeure adressée par l’OPGI, faute de quoi… des désistements ont ainsi été enregistrés par l’OPGI. Plusieurs de ces familles sont dans le désarroi. Elles ont déjà vendu leur baraque et, harcelées par le nouveau propriétaire, doivent les libérer dans les meilleurs délais.

El Watan > 28/05/07 > Samy B.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Mobilisation pour le logement
Actualité suivante »
Annaba. CNAC - Des fraudeurs débusqués

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires