Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. La fête à Badji Mokhtar
Zone Membre
Publicités

Annaba. La fête à Badji Mokhtar

Publié le 04/07/2007

C’était la fête hier au sein de la famille de l’université Badji Mokhtar. Une fête et une ambiance que caractérisaient de grands moments d’émotion. On la sentait dans les regards des invités entre autorités locales, diplomates des 3 consulats généraux de Tunisie, de Russie et de France, des étudiants et de leurs parents.

On la sentait aussi dans la fébrilité de ceux chargés de présider à l’organisation de la cérémonie de remise des diplômes, des prix et hommages rendus aux enseignants et cadres gestionnaires de l’université Badji Mokhtar. Mohamed Tayeb Laskri, le recteur de l’université Badji Mokhtar, ses proches collaborateurs du rectorat et les 7 doyens des facultés, supervisaient tout le monde. C’était la fête aussi parce que le pôle universitaire d’El Bouni ouvrait pour la première fois ses portes au public. Nombreux étaient les étudiants major de promotion des 2 sexes habillés de la toge avec bande bleue sur fond noir et écharpe blanche. Les deux meilleurs d’entre eux ont eu droit chacun à un billet de voyage dont un à destination de Dubaï qui leur a été offert gracieusement par Air Algérie. Dans son discours, M. Laskri s’est attardé sur les performances réalisées par son institution dans la prise en charge pédagogique et administrative de plus de 41 000 étudiants. Il a également abordé la mise en route du nouveau système licence mastère doctorat (LMD) dont il a présidé la sortie de la première promotion. Grandiose avec sa multitude de structures pédagogiques implantées principalement à Sidi Amar, El Bouni et Annaba, l’université Badji Mokhtar l’est également en matière de projets de recherches, de partenariat, en échanges et coopération et en conventions de collaboration. Chacune de ses facultés s’est employée tout au long de l’année à consolider les connaissances de ses collaborateurs avec pour objectif le développement économique et social du pays. Les séminaires, conférences, colloques, symposiums régionaux, nationaux et internationaux se sont, en effet, succédé à un rythme régulier. Toutes les manifestations avaient été rehaussées par la présence de sommités et de personnalités d’ici et d’ailleurs.

El Watan > 04/07/07 > Leïla Azzouz


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Multiples manifestations scientifiques
Actualité suivante »
Annaba. Derradj quitte l’ESS pour l’USMAn

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires