Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. 30 locaux détruits par le feu à El-Hattab
Zone Membre
Publicités

Annaba. 30 locaux détruits par le feu à El-Hattab

Publié le 14/07/2007

Un important incendie s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi, aux environs de 23 heures dans le marché d'El-Hattab, de Annaba, où sont implantés 192 locaux commerciaux de fortune.

L'incendie est dû, selon le colonel Ferroukhi, directeur de wilaya de la Protection civile, à une surcharge électrique générée par des installations anarchiques d'électricité.

Le feu qui s'est déclaré à la suite d'un court-circuit a été alimenté par les importantes quantités de bois et autres produits inflammables constituant notamment les toitures et cloisons des locaux. Le gardien des lieux qui ne disposait pas de moyens de communication n'a pas pu alerter à temps les éléments de la Protection civile.

 Ce n'est qu'une demi-heure après le déclenchement du sinistre que la première équipe, alertée par un citoyen dépêché par le gardien, était sur les lieux. Entre temps, 20 locaux avaient été déjà détruits. Quelque temps après, elle fût rejointe par un renfort constitué de 05 camions pompes, 2 camions de haute pression d'une contenance de 12000 litres, 02 camions-citernes de 6000 litres en plus d'autres engins, représentant les deux tiers des équipements dont dispose la wilaya.

Le directeur de wilaya de la Protection civile, le colonel Ferroukhi, dirigeait lui-même les opérations en présence des éléments de la Sûreté du 9ème arrondissement et des agents de la police de l'urbanisme, plus de 85 éléments entre officiers et sapeurs-pompiers. Deux heures ont été nécessaires pour circonscrire le feu et limiter les dégâts. Les choses n'ont pas été faciles, du fait des difficultés d'accès et de l'anarchie des baraques construites sans aucune norme de sécurité. «Les flammes ont atteint à un moment donné les trois mètres de hauteur. Ma famille et moi avions peur de la propagation du feu qui avait atteint des câbles électriques «, nous a déclaré un voisin des lieux, témoin de l'incendie. Ces dires ont été confirmés par le colonel Ferroukhi qui nous a dit que «le feu a atteint des câbles électriques à l'extérieur du marché. C'était un grand feu, alimenté par beaucoup de caisses en bois, des cageots...».

Pour l'un des propriétaires, l'inquiétude était constamment présente. «Nous appréhendions ce genre d'accident. Heureusement que cela s'est passé de nuit. Le jour, les dégâts auraient été importants. Car ces lieux sont fréquentés quotidiennement par des milliers de personnes», nous a-t-il dit. Sur les lieux, proches de la station de bus Souidani Boudjemaa, les traces de l'incendie sont apparentes. Les deux entrées ont été fermées hier. «J'ai tout perdu», nous a déclaré un autre propriétaire, dont il ne restait de son local qu'un tas de cendres. Les voisins ont eu peur, car en ces mêmes lieux, à 400 mètres seulement, un incendie similaire s'était déclaré il y a deux années et les dégâts étaient plus importants. Tout un marché de friperie avait été détruit par le feu. Cette fois-ci, malgré le retard de l'alerte, 162 stands ont été sauvés sur les 192 existants. 30 seulement ont été détruits par le feu. Pour la Protection civile, les incidents sont dus à des négligences dans la prise en charge des actions de maintenance et du respect des mesures de sécurité. Une enquête est ouverte par la police.

Le quotidien d'ORan > 14/07/07 >  Hocine Kedadria


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Touristes algériens se rendant en Tunisie
Actualité suivante »
Annaba. Le lauréat Meskine Abdeldjalil honoré

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires