Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Les clubs annabis dans l’embarras
Zone Membre
Publicités

Annaba. Les clubs annabis dans l’embarras

Publié le 15/07/2007

LES STADES DANS UN ÉTAT DÉPLORABLE - La ville de Annaba fut souvent considérée la plus gâtée en matières d’infrastructures sportives, mais la réalité remet complètement en cause cette vérité. La croissance démesurée du nombre de clubs sportifs révéla des insuffisances dans ce sens puisque l’office communal des sports, organisme qui gère la majorité de ces infrastructures, éprouve d’énormes difficultés dans la programmation des créneaux d’entraînements et des compétitions officielles, plus particulièrement dans la discipline football. Et c’est dans la logique des choses que nous axons notre constat sur le sport-roi dans la mesure où il attire le plus grand nombre de pratiquants avec une multitude de challenges et de compétitions.
Si le complexe du 19 mai 56 et le stade mythique Chabbou Abdelkader offrent plutôt des dispositions assez convenables sur le plan compétitif, ce n’est vraiment pas le cas pour les autres stades à commencer par l’énigmatique duo Bouzered Hocine, Safsaf.
 Ces deux terrains aménagés il y a quelques années en tartan synthétique avec une surface de jeu aux normes nonconformes au règlement et qui fut réceptionnée sans déterminer les responsables d’une telle débâcle, sont actuellement fermés à cause de la dégradation de leurs pelouses, et on ne sait pas encore quand débuteront les travaux de réfections.
Pour sa part le stade Didouche Mourad qui fut par le passé le fief de l’émergence de plusieurs générations de footballeurs annabis est loin de répondre aux sollicitations d’une dizaine d’équipes avec leurs différentes catégories d’âges et mérite au moins de bénéficier de quelques travaux de réaménagements au niveau des vestiaires, la douche et l’aire de jeu (amélioration de la qualité du tuf ou la pose d’une pelouse synthétique).
Celle-ci sera vraisemblablement dégradée davantage à l’issue des journées du cirque qui y a été implanté ces jours-ci. Alors que la nouvelle saison footballistique va débuter et les clubs vont entamer leur cycle préparatoire dans deux ou trois semaines, on se demande ou va-t-on programmer toutes ces équipes. A savoir que plus d’une dizaine évoluent en divisions régionales et en championnat de wilaya.
Tous ces clubs sont appelés à unifier leurs efforts dans le sens en collaboration avec la LRF et la LFW pour interpeller les autorités concernées dans le but d’améliorer la situation sinon il leur sera difficile de poursuivre leurs activités sportives, dans des conditions aussi déplorables en l’absence d’un élément de base représentant la lois, une des dix-sept lois du jeu, à savoir le terrain ou l’aire de jeu.
L(est républicain > 15/07/07 > Mounir N.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Kouba: « Le marché des agressions »
Actualité suivante »
Annaba. Pêche: au détriment de la faune et flore

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires