Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! Placeholder HAKIM LAÂLAM PUBLIÉ 19-06...
Zone Membre
Publicités

ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! Placeholder HAKIM LAÂLAM PUBLIÉ 19-06-2024, 11:00 Combien de canadairs pour étei

Publié le 20/06/2024
ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! Placeholder HAKIM LAÂLAM PUBLIÉ 19-06-2024, 11:00 Combien de canadairs pour éteindre… … un livre qui brûle ? Ceux-là mêmes qui, en France, poussent des cris d’orfraie à l’arrivée probable-wala-roubama du Rassemblement national aux affaires, à Matignon — en attendant l’Élysée — sont les mêmes qui nous ordonnaient d’ «ESSAYER» le terrorisme dans les années 80-90. Ils ne nous demandaient pas d’«ESSAYER» un parti politique, le FIS, seulement, non ! Ils voulaient que le laboratoire dézédien d’«ESSAYAGE» enfile le terrorisme et la violence, parce que je rappelle tout de même que les attentats commandités par le FIS n’ont pas commencé à l’entre-deux tours avorté des «élections» dézédiennes. Dès les années 80, avant même que des apprentis-sorciers locaux s’«ESSAIENT» à un scrutin mortifère avec les assassins, des femmes et des hommes, des civils et des policiers et des gendarmes et des militaires tombaient sous les lames et les balles intégristes. Y a-t-il besoin de rappeler Bouali, Meliani et tous les autres qui n’ont pas attendu que la Dézédie vote dans la terreur pour passer à l’acte et aux assassinats ciblés ? Non, bien évidemment, même si l’évidence a besoin de rappels incessants. Donc, que ce soit bien clair. Les «Amis Français», je pense plus particulièrement aux socialos ne nous suggéraient-ils pas avec forces pressions sur l’avant-bras de feu Chadli d’«ESSAYER» un parti politique islamiste, un courant de pensée, mais bien un courant — que dis-je ? — un torrent de terrorisme et des fleuves de sang. De goûter au poison pour voir si on en réchappe. De nous injecter la peste, et de la guérir ensuite avec le choléra. Ou pas ! Alors, que les temps actuels, présents, nous permettent à nous tous, ici, les survivants à ces «Conseils avisés», de leur faire parvenir gentiment, amicalement, sans pression sur l’avant-bras de la 5e République, prise à son propre piège du démocratisme, ces quelques conseils non avisés parce qu’au fond non sincères, nous les Dézédiennes et Dézédiens ne souhaitant l’horreur à personne, même pas à ceux qui nous la prescrivaient comme médication dans les années 80 : ouvrez grandes les portes aux chemises brunes dissimulées sous les costumes noirs de bonne taille et sortant à peine des pressing 7à7 de la dédiabolisation. Il faut laisser les processus aller jusqu’au bout. Au bout du bout de la chair meurtrie. Au bout de la Régression fécondée par le ventre de la bête fasciste. Ne criez pas au «Loup de Ferré» du fin fond douillet du siège, rue Solférino, les bergeries bêlent déjà en chœur leur nausée que le plafond et l’œil de verre des Le Pen a sauté, s’est brisé ! Et vous y êtes pour quelque chose. Au moins un peu. Beaucoup ! À la folie ! Il vous faut «ESSAYER» à votre tour. Toutes les fioles de cet été, et celles encore plus nombreuses, à venir, mais déjà disposées sur l’étagère. L’Antidote ? Je vous l’aurai bien refilé. Mais nous le gardons bien jalousement au fond de nos sépultures glorieuses et jamais complètement refermées. Juste ce conseil non avisé répété encore et encore. ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! Et entre les deux tours du Cirque de l’Enfer, fumez du thé pour rester éveillés à ce cauchemar qui continue. H. L.
« Actualité précédente
La détresse environnementale d’Annaba : Ali Mouilhi lance un signal d’alarme ! mehdi amarouayach by mehdi amar
Actualité suivante »
Macron et les garçons Placeholder NAOUFEL BRAHIMI EL MILI PUBLIÉ 15-06-2024, 11:00 Ils se prénomment, Jordan,

Les Commentaires

ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! ESSAYEZ !
Placeholder
HAKIM LAÂLAM
PUBLIÉ 19-06-2024, 11:00
Combien de canadairs pour éteindre…

… un livre qui brûle ?

Ceux-là mêmes qui, en France, poussent des cris d’orfraie à l’arrivée probable-wala-roubama du Rassemblement national aux affaires, à Matignon — en attendant l’Élysée — sont les mêmes qui nous ordonnaient d’ «ESSAYER» le terrorisme dans les années 80-90. Ils ne nous demandaient pas d’«ESSAYER» un parti politique, le FIS, seulement, non ! Ils voulaient que le laboratoire dézédien d’«ESSAYAGE» enfile le terrorisme et la violence, parce que je rappelle tout de même que les attentats commandités par le FIS n’ont pas commencé à l’entre-deux tours avorté des «élections» dézédiennes. Dès les années 80, avant même que des apprentis-sorciers locaux s’«ESSAIENT» à un scrutin mortifère avec les assassins, des femmes et des hommes, des civils et des policiers et des gendarmes et des militaires tombaient sous les lames et les balles intégristes. Y a-t-il besoin de rappeler Bouali, Meliani et tous les autres qui n’ont pas attendu que la Dézédie vote dans la terreur pour passer à l’acte et aux assassinats ciblés ? Non, bien évidemment, même si l’évidence a besoin de rappels incessants. Donc, que ce soit bien clair. Les «Amis Français», je pense plus particulièrement aux socialos ne nous suggéraient-ils pas avec forces pressions sur l’avant-bras de feu Chadli d’«ESSAYER» un parti politique islamiste, un courant de pensée, mais bien un courant — que dis-je ? — un torrent de terrorisme et des fleuves de sang. De goûter au poison pour voir si on en réchappe. De nous injecter la peste, et de la guérir ensuite avec le choléra. Ou pas ! Alors, que les temps actuels, présents, nous permettent à nous tous, ici, les survivants à ces «Conseils avisés», de leur faire parvenir gentiment, amicalement, sans pression sur l’avant-bras de la 5e République, prise à son propre piège du démocratisme, ces quelques conseils non avisés parce qu’au fond non sincères, nous les Dézédiennes et Dézédiens ne souhaitant l’horreur à personne, même pas à ceux qui nous la prescrivaient comme médication dans les années 80 : ouvrez grandes les portes aux chemises brunes dissimulées sous les costumes noirs de bonne taille et sortant à peine des pressing 7à7 de la dédiabolisation. Il faut laisser les processus aller jusqu’au bout. Au bout du bout de la chair meurtrie. Au bout de la Régression fécondée par le ventre de la bête fasciste. Ne criez pas au «Loup de Ferré» du fin fond douillet du siège, rue Solférino, les bergeries bêlent déjà en chœur leur nausée que le plafond et l’œil de verre des Le Pen a sauté, s’est brisé ! Et vous y êtes pour quelque chose. Au moins un peu. Beaucoup ! À la folie ! Il vous faut «ESSAYER» à votre tour. Toutes les fioles de cet été, et celles encore plus nombreuses, à venir, mais déjà disposées sur l’étagère. L’Antidote ? Je vous l’aurai bien refilé. Mais nous le gardons bien jalousement au fond de nos sépultures glorieuses et jamais complètement refermées. Juste ce conseil non avisé répété encore et encore. ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! ESSAYEZ ! Et entre les deux tours du Cirque de l’Enfer, fumez du thé pour rester éveillés à ce cauchemar qui continue.
H. L.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires