Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 201...
Zone Membre
Publicités

La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 2019 · MIS À JOUR 18 AOÛT 2019 Située sur la

Publié le 07/07/2024
La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 2019 · MIS À JOUR 18 AOÛT 2019 Située sur la plage de Chat El M’rassi actuellement Saint-Cloud, la villa Salvatore Colli fut construite autour de 1850, pour devenir une maison de vacances avec vue sur la mer. Son propriétaire, Salvatore Colli, était un tailleur de vêtements juif d’origine andalouse. La maison est d’un style architectural singulier au regard de celui des autres habitations d’Annaba. Elle disposait même d’un jardin s’étendant jusqu’à la plage de Saint-Cloud. Avant le début de la seconde guerre mondiale, la villa fut vendue à un notable des Chabias, un certain « Abdel Majid ZEMMOURI ». Puis, durant cette même guerre, elle fut réquisitionnée pour servir de maison de repos aux officiers anglais présents dans la région. Aujourd’hui elle appartient au descendants de M. Zemmouri. La façade donnant sur la mer s’inspire de la mosquée de Cordoue « جامع قرطبة », plus précisément de ses arcs à cinq lobes (appelés polylobés), au niveau de la « maksourah » (l’enceinte réservée au calife) qui précède le Mihrab. La maison est un exemple unique à Annaba : elle exprime la beauté du style mudejar andalous. Elle reflète aussi très bien le métier de son bâtisseur et son penchant pour la sculpture, avec sa corniche en arcs entrelacés à trois lobes, ses chapiteaux, ses étoiles, etc. arcade maison villa salvatore colli annaba Détail d’arcade de la villa Salvatore Colli mihrab mosquée cordoue polylobés Arcs polylobés de la mosquée de Cordoue La villa Salvatore Colli est orientée vers la mer. Sa terrasse est d’une échelle monumentale contrairement au reste de l’habitation dont l’échelle est plutôt conventionnelle et davantage utilitaire. Pendant les vacances, on ne vit qu’à l’extérieur : la terrasse, le jardin, la mer… villa salvatore colli annaba photo Photo ancienne de la villa Salvatore Colli Autrefois, le jardin arrivait presque jusqu’au sable, seule une rue étroite l’en séparait. La maison est aujourd’hui dépourvue de jardin, tout comme l’ensemble des maisons de ce front de mer, du fait de l’élargissement de cette rue étroite. C’est ce qui explique également le contraste flagrant entre la façade monumentale et les modestes clôtures. A l’intérieur de la maison, le salon est la seule pièce décorée. Il donne sur la grande loggia : ce sont les deux fenêtres à droite. Celles-ci sont très basses pour permettre une vue sur la mer depuis l’intérieur en position assise. Au milieu du salon, on trouve une belle cheminée en marbre italien, de style néo-baroque, très à la mode en 1850. cheminée villa salvatore colli annaba Cheminée de style néo-baroque Le 15 mars 2018 cette belle maison pittoresque a été entièrement rasée par ses propriétaires, après la délivrance d’un permis de démolir par la mairie et devant le silence de la direction de la culture qui n’a pas accompli son devoir de classement en tant que monument historique. Cet acte criminel a suscité la colère des annabis et intellectuels algériens, à l’instar de l’écrivain essayiste Mohamed Chérif Zerguine qui déclare sur les réseaux sociaux : « La villa Salvatore Colli édifiée vers 1850, est en train d’être officiellement rasée, un permis de démolir a été attribué. Comment voulez vous ne pas devenir ermite devant de tels crimes ! Bande d’incultes cultureux !!! MCZ « Le Maire de la ville d’Annaba enfonce le clou en déclarant aux journalistes : « Le bâtiment n’est pas classé monument historique, les propriétaires ont le droit de le démolir. » Le ministre de la culture Azedine Mihoubi s’est limité à exprimer son mécontentement face à la démolition du bâtiment. Silvia Cravero, l’experte coopérante du Programme d’appui à la protection et valorisation du patrimoine culturel en Algérie réagit à la démolition sur les réseaux sociaux : « C’est incroyable… comment est-il possible ? » Teresa Patricio l’autre experte du même programme déclare : » Non ! Elle était magnifique cette maison. J’ai rêvé de l’avoir. Triste bêtise humaine ! » Seul un chapiteau a pu échapper à ce destin tragique, récupéré dans la benne des décombres par une passionnée du patrimoine.
« Actualité précédente
L’aqueduc romain PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 19 AOÛT 2021 · MIS À JOUR 28 SEPTEMBRE 2022 L’aqueduc d’Hipp
Actualité suivante »
La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 2019 · MIS À JOUR 18 AOÛT 2019 Située sur la

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires