Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 201...
Zone Membre
Publicités

La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 2019 · MIS À JOUR 18 AOÛT 2019 Située sur la

Publié le 07/07/2024
La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 2019 · MIS À JOUR 18 AOÛT 2019 Située sur la plage de Chat El M’rassi actuellement Saint-Cloud, la villa Salvatore Colli fut construite autour de 1850, pour devenir une maison de vacances avec vue sur la mer. Son propriétaire, Salvatore Colli, était un tailleur de vêtements juif d’origine andalouse. La maison est d’un style architectural singulier au regard de celui des autres habitations d’Annaba. Elle disposait même d’un jardin s’étendant jusqu’à la plage de Saint-Cloud. Avant le début de la seconde guerre mondiale, la villa fut vendue à un notable des Chabias, un certain « Abdel Majid ZEMMOURI ». Puis, durant cette même guerre, elle fut réquisitionnée pour servir de maison de repos aux officiers anglais présents dans la région. Aujourd’hui elle appartient au descendants de M. Zemmouri. 1045113_631961176816375_1884173222_n La façade donnant sur la mer s’inspire de la mosquée de Cordoue « جامع قرطبة », plus précisément de ses arcs à cinq lobes (appelés polylobés), au niveau de la « maksourah » (l’enceinte réservée au calife) qui précède le Mihrab. La maison est un exemple unique à Annaba : elle exprime la beauté du style mudejar andalous. Elle reflète aussi très bien le métier de son bâtisseur et son penchant pour la sculpture, avec sa corniche en arcs entrelacés à trois lobes, ses chapiteaux, ses étoiles, etc. arcade maison villa salvatore colli annaba Détail d’arcade de la villa Salvatore Colli mihrab mosquée cordoue polylobés Arcs polylobés de la mosquée de Cordoue La villa Salvatore Colli est orientée vers la mer. Sa terrasse est d’une échelle monumentale contrairement au reste de l’habitation dont l’échelle est plutôt conventionnelle et davantage utilitaire. Pendant les vacances, on ne vit qu’à l’extérieur : la terrasse, le jardin, la mer… villa salvatore colli annaba photo Photo ancienne de la villa Salvatore Colli Autrefois, le jardin arrivait presque jusqu’au sable, seule une rue étroite l’en séparait. La maison est aujourd’hui dépourvue de jardin, tout comme l’ensemble des maisons de ce front de mer, du fait de l’élargissement de cette rue étroite. C’est ce qui explique également le contraste flagrant entre la façade monumentale et les modestes clôtures. A l’intérieur de la maison, le salon est la seule pièce décorée. Il donne sur la grande loggia : ce sont les deux fenêtres à droite. Celles-ci sont très basses pour permettre une vue sur la mer depuis l’intérieur en position assise. Au milieu du salon, on trouve une belle cheminée en marbre italien, de style néo-baroque, très à la mode en 1850. cheminée villa salvatore colli annaba Cheminée de style néo-baroque Le 15 mars 2018 cette belle maison pittoresque a été entièrement rasée par ses propriétaires, après la délivrance d’un permis de démolir par la mairie et devant le silence de la direction de la culture qui n’a pas accompli son devoir de classement en tant que monument historique. Cet acte criminel a suscité la colère des annabis et intellectuels algériens, à l’instar de l’écrivain essayiste Mohamed Chérif Zerguine qui déclare sur les réseaux sociaux : « La villa Salvatore Colli édifiée vers 1850, est en train d’être officiellement rasée, un permis de démolir a été attribué. Comment voulez vous ne pas devenir ermite devant de tels crimes ! Bande d’incultes cultureux !!! MCZ « Le Maire de la ville d’Annaba enfonce le clou en déclarant aux journalistes : « Le bâtiment n’est pas classé monument historique, les propriétaires ont le droit de le démolir. » Le ministre de la culture Azedine Mihoubi s’est limité à exprimer son mécontentement face à la démolition du bâtiment. Silvia Cravero, l’experte coopérante du Programme d’appui à la protection et valorisation du patrimoine culturel en Algérie réagit à la démolition sur les réseaux sociaux : « C’est incroyable… comment est-il possible ? » Teresa Patricio l’autre experte du même programme déclare : » Non ! Elle était magnifique cette maison. J’ai rêvé de l’avoir. Triste bêtise humaine ! » Seul un chapiteau a pu échapper à ce destin tragique, récupéré dans la benne des décombres par une passionnée du patrimoine.
« Actualité précédente
La villa Salvatore Colli PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 2019 · MIS À JOUR 18 AOÛT 2019 Située sur la
Actualité suivante »
La gauche en tête des législatives, défaite du RN : vers une France ingouvernable ? International Par: Samir

Les Commentaires

La villa Salvatore Colli
PAR ANNABA-PATRIMOINE · PUBLIÉ 17 AOÛT 2019 · MIS À JOUR 18 AOÛT 2019

Située sur la plage de Chat El M’rassi actuellement Saint-Cloud, la villa Salvatore Colli fut construite autour de 1850, pour devenir une maison de vacances avec vue sur la mer.

Son propriétaire, Salvatore Colli, était un tailleur de vêtements juif d’origine andalouse. La maison est d’un style architectural singulier au regard de celui des autres habitations d’Annaba. Elle disposait même d’un jardin s’étendant jusqu’à la plage de Saint-Cloud.

Avant le début de la seconde guerre mondiale, la villa fut vendue à un notable des Chabias, un certain « Abdel Majid ZEMMOURI ». Puis, durant cette même guerre, elle fut réquisitionnée pour servir de maison de repos aux officiers anglais présents dans la région. Aujourd’hui elle appartient au descendants de M. Zemmouri.

1045113_631961176816375_1884173222_n
La façade donnant sur la mer s’inspire de la mosquée de Cordoue « جامع قرطبة », plus précisément de ses arcs à cinq lobes (appelés polylobés), au niveau de la « maksourah » (l’enceinte réservée au calife) qui précède le Mihrab. La maison est un exemple unique à Annaba : elle exprime la beauté du style mudejar andalous. Elle reflète aussi très bien le métier de son bâtisseur et son penchant pour la sculpture, avec sa corniche en arcs entrelacés à trois lobes, ses chapiteaux, ses étoiles, etc.

arcade maison villa salvatore colli annaba
Détail d’arcade de la villa Salvatore Colli

mihrab mosquée cordoue polylobés
Arcs polylobés de la mosquée de Cordoue

La villa Salvatore Colli est orientée vers la mer. Sa terrasse est d’une échelle monumentale contrairement au reste de l’habitation dont l’échelle est plutôt conventionnelle et davantage utilitaire. Pendant les vacances, on ne vit qu’à l’extérieur : la terrasse, le jardin, la mer…

villa salvatore colli annaba photo
Photo ancienne de la villa Salvatore Colli

Autrefois, le jardin arrivait presque jusqu’au sable, seule une rue étroite l’en séparait. La maison est aujourd’hui dépourvue de jardin, tout comme l’ensemble des maisons de ce front de mer, du fait de l’élargissement de cette rue étroite. C’est ce qui explique également le contraste flagrant entre la façade monumentale et les modestes clôtures.

A l’intérieur de la maison, le salon est la seule pièce décorée. Il donne sur la grande loggia : ce sont les deux fenêtres à droite. Celles-ci sont très basses pour permettre une vue sur la mer depuis l’intérieur en position assise. Au milieu du salon, on trouve une belle cheminée en marbre italien, de style néo-baroque, très à la mode en 1850.

cheminée villa salvatore colli annaba
Cheminée de style néo-baroque

Le 15 mars 2018 cette belle maison pittoresque a été entièrement rasée par ses propriétaires, après la délivrance d’un permis de démolir par la mairie et devant le silence de la direction de la culture qui n’a pas accompli son devoir de classement en tant que monument historique.



Cet acte criminel a suscité la colère des annabis et intellectuels algériens, à l’instar de l’écrivain essayiste Mohamed Chérif Zerguine qui déclare sur les réseaux sociaux : « La villa Salvatore Colli édifiée vers 1850, est en train d’être officiellement rasée, un permis de démolir a été attribué. Comment voulez vous ne pas devenir ermite devant de tels crimes ! Bande d’incultes cultureux !!! MCZ «

Le Maire de la ville d’Annaba enfonce le clou en déclarant aux journalistes : « Le bâtiment n’est pas classé monument historique, les propriétaires ont le droit de le démolir. »

Le ministre de la culture Azedine Mihoubi s’est limité à exprimer son mécontentement face à la démolition du bâtiment.

Silvia Cravero, l’experte coopérante du Programme d’appui à la protection et valorisation du patrimoine culturel en Algérie réagit à la démolition sur les réseaux sociaux : « C’est incroyable… comment est-il possible ? »

Teresa Patricio l’autre experte du même programme déclare : » Non ! Elle était magnifique cette maison. J’ai rêvé de l’avoir. Triste bêtise humaine ! »

Seul un chapiteau a pu échapper à ce destin tragique, récupéré dans la benne des décombres par une passionnée du patrimoine.

quelques commentaires d'internautes:

Commentaires12
Pings
yazid 16 avril 2017 à 20 h 27 min
la villa de salvatore colli une villa le top sur top rien à dire malgré sa dégradation elle reste la maison la plus mystérieuse à annaba je viendrais la voir inchaallah .


Répondre
RAfik DAOUDI 21 octobre 2017 à 20 h 56 min
Très cher frère yazid tu as mis trop de temps pour décider de venir toute la famille t’attends avec impatience ton frère Rafik


Répondre
khelil 23 novembre 2017 à 1 h 06 min
Salamo aleykom .
Je te connais Messieurs rafik daoudi.
Tu vas bien toi et la famille.


Répondre
yazid 26 décembre 2017 à 23 h 53 min
Bonjour, Mr doudi
je vous écrié quelque petit mot pour vous dire merci pour l’invitation chaleureuse malgré tous je suis touche car je suis déjà passé à côté de la merveilleuse villa salvatore colli cette été en juillet 2017 il y’avais un petit chien au 1er étage de la villa,par contre le red-chaussé il et scoiter par des gens inconnue!!. j’été pas seul mais avec un amis d’enfance, à l’occasion si tous va bien inchaallah je viendrai en 2019 et je me présenterai devant la charment villa de rêve si tous va bien, Mr daoudi je frais confiance à vous si vous habiter l’entourage de la villa salvatore colli. à bientôt .


Répondre
yazid 27 décembre 2017 à 0 h 09 min
Bonjour, Mr daoudi
j’ai oublier de vous poser une question ce qui les scoiteurs qui habite le red-chausser une simple question!.
Je m’excuse pour la faut de l’ortau graphe en haut du premier texte ( au lieux d’écrire Mr daoudi j’ai oublier le A ) . à bientôt .


Répondre
Maya23 12 mars 2018 à 14 h 30 min
Dommage, elle vient d’être démolie…


Répondre
Bouazizi_Manel 12 mars 2018 à 16 h 12 min
On l’a démolie aujourd’hui…


Répondre
Marwa jihen 12 mars 2018 à 22 h 04 min
Vraiment dommage on démoli toujours les jolis choses en Algérie !!!


Répondre
Matallah 11 avril 2018 à 7 h 08 min
Ses maîtres bâtisseurs et financiers ne sont plus de ce monde. Ses propriétaires actuels n’ont rien fait pour la conserver plus longtemps sauf ne pas la détruire et ce pendant très longtemps. Les films et images portent sa mémoire . qui l’aurait démoli? Je n’en sais rien.pourquoi? On le saura certainement. Une faute? Je ne la pense pas gravissime. La culture qui prévaut aujourd’hui dans les lieux est celle qui prévaut. Je ne suis pas responsable . un bien acquit et moneyee a son propriétaire surtout lorsqu’il en a bénéficie de son usurfruit. N’est plus que patrimoine prive. Mais combien de durée faut il protéger un chef d’oeuvre architectural avant de le détruire indépendamment d’une politique culturelle a son profit ou detriment.? Il a en fait subi le sort des bâtisse vénitienne, phrnoméne de l!érosion aidant. L’Italie ne restaure pas c’est leur politique qui aurait certainement été appliquée. Il faut tirer la leçon de sa durée de vie depuis sa construction dans une région humide pour construire plus durable ou pourquoi pas moins durable du fait de sa localisation pied dans l’eau. A toute chose malheur est bon, Rome et Venise déborde d’exemple architecturaux. L’Algérie héritière saura j’espère être a sa hauteur.


Répondre
yazid 12 avril 2018 à 22 h 22 min
j’ai mal au coeur à cause de ce proprietaire mais il va la regretter une villa de rêve unique à annaba elle a tombe dans les mains des gens qui mérite pas je parle de la famille ZIANI ce eux les responsable du cauchemar, Wakilkoum RABI inchaallah wajouh el char vous allez la regretter bonde de naz, vous avais l’argent pour demoliré mais pas pour restauré toute la ville de annaba et sur le choc en commence par moi qui vie en France ça m’a choc ais et blaisser au font de mon coeur je vous une chose vous la famille ziani vous mérite pas cette villa tous simplement elle ne pas fait pour des gens comme vous, les traces salvatore colli reste toujour dans coeur à jamais.


Répondre
NABILA 16 juin 2019 à 14 h 08 min
Bonjour,
Franchement, c’est bien dommage, une maison comme c’elle la il faut la protéger, pour moi c’est parmi l’histoire d’Annaba et presque considérée comme un site archéologique.

Bien cordialement.
Bonne journée.


Répondre
L'exilé 6 novembre 2019 à 20 h 24 min
Pareil que ce qu’ont fait les talibans en démolissant le patrimoine de l’humanité. Un joyau à Annaba possédé par des ignards. C’est le triste sort de ce pays dans lequel les anciens ont érigé ce qu’il ya de plus beau et qui en ont été chassés. Ceci est à l’image de toute cette mentalité qui a démoli le pays et a fait fuir les plus valeureux poussés vers l’exil. L’Algérie ne méritait pas cela, elle vit un triste sort la pauvre. Elle pleure et elle pleurera longtemps et ceux qui s’énivreront de ses larmes iront en enfer.

chargement…

trésor d'Annaba un peu de lecture pour nos visiteurs et vacanciers à bientôt pour d'autres découvertures sur les richesses de notre patrimoines qu'ils faut connaitre car à Annaba il n'y a pas que les plages???????
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires