Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Le petit lait se fait rare
Zone Membre
Publicités

Annaba. Le petit lait se fait rare

Publié le 23/09/2007

Produit de large consommation, notamment au mois de Ramadhan, le petit lait ou l’ben comme on préfère l’appeler chez nous se fait rare à Annaba.

Dès les premières heures de la journée, les crèmeries sont prises d’assaut par les clients, et à qui pourra décrocher son sachet d’un ou de deux litres de l’ben, mais à quel prix ! En période « normale », ce produit est cédé à 30 DA le litre. En ce mois de Ramadhan, pas moins de 50 DA sont déboursés pour la même quantité. Les malchanceux, n’ayant pas obtenu leur litre de l’ben, ont une autre alternative : les vendeurs à la sauvette qui le cèdent à 60 ou 70 DA la bouteille. Pourtant, cette hausse des prix ne concerne pas seulement ce liquide lacté, tous les produits laitiers lui ont emboîté le pas, comme le lait de vache qui, de 30 DA est passé à 45 DA, et le lait caillé (rayeb), de 30 DA a grimpé à 50 DA. Quant au beurre, il rejoindra le reste, lors de la dernière semaine du Ramadhan, période de préparation des confiseries et autres gâteaux traditionnels de l’Aïd.

M. F. G. [EL WATAN - 23-09-2007]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Football. D1 - 5e J. USM Annaba 2 - JSM Béjaïa 0
Actualité suivante »
Annaba. El Hadjar exporte 100 LSP à Sidi Amar

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires