Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. A quand le lancement du projet du tramway ?
Zone Membre
Publicités

Annaba. A quand le lancement du projet du tramway ?

Publié le 08/01/2008

Le projet du tramway de Annaba sera-t-il lancé cette année ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci est mis aux oubliettes depuis la présentation de son étude de faisabilité, qui avait suscité, rappelle-t-on, des réserves formulées par le wali de Annaba, Brahim Bengayou , à propos de son passage par la place emblématique du Cours de la Révolution.

Cette étude, dirigée par l’entreprise Métro d’Alger (ex-Betur), maître d’ouvrage délégué, a été lancée en juin 2007. L’objectif de cette étude, conduite par le groupement Semaly Transurb Technical, est de déterminer, pour la wilaya de Annaba et son périmètre urbain, le premier tracé de la ligne du tramway, qui donnera à la ville un nouveau souffle en matière de transport en commun. Le premier volet de cette étude a porté, principalement, sur la présentation des résultats d’enquête de trafic et l’examen préliminaire des corridors par où doit passer le tramway. Ceux-ci montrent que le centre-ville représente le noyau central de tous les déplacements. Cette convergence vers celui-ci contribue à l’encombrement du trafic et à la saturation de ce dernier, d’où la nécessité d’un tramway, en tant que seul mode de transport en commun, pour prendre en charge la problématique de la circulation. Si le réseau actuel de transport public équilibre la demande en matière de transport, il n’en demeure pas moins, relève l’enquête, que le service rendu à ces usagers est médiocre, irrégulier et très mal organisé, en plus d’être structuré autour de 3 stations d’accueil. Trois corridors vont constituer le tracé du tramway, qui passe par le nord, l’ouest et le sud de la ville de Annaba. Le corridor nord dessert une partie dense de cette zone, jusqu’à Bel Azur, les cités de Kouba, de la Ménadia, de Patrice Lumumba, en empruntant les avenues larges où la circulation se limitera à un sens unique. Celui de l’ouest va, non seulement couvrir la demande des passagers, mais aussi celle des étudiants de l’université de Sidi Achour et du nouveau pôle universitaire de Boukhadra. Le corridor sud présente, quant à lui, l’avantage de desservir les localités de Boukhrada et d’El Bouni, avec des rabattements en bus, prévus à partir des cités Seybouse et Tabacoop. L’étude préconise, par ailleurs, un tramway classique sur rails, doté de locomotives, qui conviendraient mieux aux destinations lointaines de Sidi Amar et El Hadjar. La mise en circulation d’un tramway à Annaba va ouvrir, laisse-t-on entendre, une nouvelle ère pour le transport en commun, à la faveur de la prise en charge d’une demande qui ira crescendo. En outre, le tramway et le métro de surface, en tant que moyens de transport modernes, sont peu polluants par rapport aux bus ou autres engins. Ce nouveau mode va participer, pense-t-on, à la dynamisation de la ville, en rendant le transport public compétitif et attractif, tout en générant une réorganisation du réseau de transport en commun actuel.

El Watan > 08/01/07 Tawfiq G.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba - Cagliari: Journal d’une traversée houleuse »
Actualité suivante »
Annaba. Les chômeurs harcèlent Arcelor-Mittal

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires