Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba - Journée de solidarité
Zone Membre
Publicités

Annaba - Journée de solidarité

Publié le 22/12/2006

AnnabaLe monde a célébré hier la 1re Journée mondiale de solidarité humaine. A Annaba, l’événement est passé presque inaperçu. Il n’y a pas eu de visite de ceux, ils sont de plus en plus nombreux, dans le besoin d’un réconfort dans les centres d’aide aux démunis, les hospices et ceux pour enfants assistés. Cependant, en poursuivant leurs inspections des établissements scolaires, les autorités locales peuvent se dire que cette célébration a bien eu lieu dans les communes d’El Bouni, de Sidi Amar et d’El Hadjar où elles s’étaient rendues. A Boukhadra (El Bouni), Bergouga, Derradji Redjem (Sidi Amar) comme à Horaïcha et El Karma (El Hadjar), le constat est le même : misère et désolation. La question de délabrement avancé des établissements n’était plus à poser. Le constat des classes aux murs et plafonds fissurés, menaçant ruine, sans eau, électricité, chauffage et sanitaires est général. Le wali, chefs de daïra et les élus des communes et de l’APW ont préféré s’intéresser aux élèves des trois paliers : primaire, moyen et secondaire. Sans le savoir, mais par leur simple présence à leurs côtés, ils matérialisaient dans les faits les principes de la Charte de la solidarité humaine élaborée le 20 décembre 2002 par l’Organisation des Nations unies. Dans les salles de classe qu’ils ont visitées, tous ont relevé que la majorité des élèves étudiaient pieds nus et, malgré le froid, portaient des vêtements légers, déchirés, troués ou étiolés. La misère et le désarroi se lisaient sur les visages des chérubins et des adolescents. Ils ne disaient rien mais tout dans leur regard indiquait un appel de détresse. Désarroi aussi dans le comportement des habitants et des jeunes. Les premiers sont confrontés à la malvie, les seconds, au chômage. Bien que dans le lot de tête des 12 communes de la wilaya en matière de recettes fiscales, Sidi Amar paraisse la plus touchée par la misère. « Nous avons alerté le wali sur cette situation de délabrement des établissements scolaires et sur la misère quotidienne que vit la population de ces communes et localités. Nos élus qui ont inspecté les établissements scolaires ont souligné que la situation est dramatique dans le secteur de l’éducation », explique Moussa Merzoug, président de l’APW.

Samy B. [EL WATAN - 21-12-2006]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba - Le wali convoque ses troupes
Actualité suivante »
Annaba - Réalisation des projets à pas lents

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires