Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Le groupe du sanguinaire Sellami signalé à Annaba
Zone Membre
Publicités

Annaba. Le groupe du sanguinaire Sellami signalé à Annaba

Publié le 18/03/2008

Le groupe du tristement célèbre terroriste Sellami, reconnu coupable dans plusieurs attentats et assassinats perpétrés à Annaba dans les années 1990 et ayant ciblé plusieurs officiers des services de sécurité, a été signalé à Annaba.

L'auteur de l'assassinat du commandant Chebli, dans la daïra d'El Bouni (Annaba), est revenu au bercail, après avoir été acculé et chassé en 1999 par les services de sécurité. Condamné pour terrorisme à maintes reprises à de lourdes peines par contumace, il est allé se réfugier avec sa horde de criminels dans le massif de Collo (Skikda), puis dans celui de Jijel. Il n'a pas rompu avec sa sale besogne, au contraire il avait multiplié ses actes criminels sous la houlette de l'ex-émir de l'Edough, Mebrek, alias Cheikh Abou Younès. Originaire de Boukhadra (ex-Bouhamra), un quartier populaire du temps du colonialisme où la malvie et tous les maux de la société forment le quotidien de ses habitants, le criminel compte, selon les services de sécurité, « redynamiser » l'activité terroriste dans la wilaya. Une activité qui détournera, toujours selon la même source, l'attention des services de sécurité à l'effet de lever le bouclier dressé autour de ses acolytes du centre, notamment de la Kabylie. L'arrestation, il y a quelques jours, d'un terroriste condamné à perpétuité par contumace en 1996 dans un barrage de contrôle à Berrihane (El Tarf) pourrait confirmer l'hypothèse. Le groupe de 14 terroristes signalé récemment par des habitants près de la commune de Berrahal, distante de 30 km à l'ouest du chef-lieu de wilaya de Annaba, est un autre indice. Ce groupe de criminels a été localisé, selon les mêmes sources, à El Guelta Zerga, une mine abandonnée, gorgée d'eau et enclavée à l'entrée sud de la cité de Berrahal. Informés, les services de sécurité, appuyés par des forces combinées, ont lancé immédiatement une opération de ratissage. Selon les mêmes sources, leur apparition pourrait s'expliquer seulement par une expédition de reconnaissance des lieux et éventuellement d'attaque de la caserne de la BMPG ou l'unité de production du gaz propane de Sonatrach, les seuls importants objectifs qui pourraient intéresser la horde de terroristes signalée. Enfin, en recoupant, le criminel Sellami ne peut être que le chef de la meute.

M. F. Gaïdi [EL WATAN - 18-03-2008]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Université Badji Mokhtar : Trois décennies d'existence
Actualité suivante »
Annaba. Chauffeurs de taxis : La grogne s'installe

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires