Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba Lutte pauvreté Coopération algéro-européenne opérationnell
Zone Membre
Publicités

Annaba Lutte pauvreté Coopération algéro-européenne opérationnell

Publié le 14/04/2008

Un stage de formation, tenu à Annaba, a profité aux représentants d’une cinquantaine d’associations de l’Est.

Trois contrats pour le financement de projets d’investissement entrant dans la lutte contre la pauvreté ont été signés, la semaine écoulée, entre les associations qui en sont bénéficiaires et la cellule de proximité de l’est algérien relevant de l’agence de développement social (ADS), dont le siège régional est implanté à Annaba. Ce financement, qui se fera avec le concours de l’Union européenne (UE), va permettre aux associations ciblées de lancer des activités dans leurs régions, lesquelles ont été longtemps tenues en marge du développement, accusant, de ce fait, des déficits énormes dans tous les domaines socioéconomiques et culturels, d’où le choix porté sur elles par le programme de coopération avec l’UE. Les projets retenus à la faveur de la signature des trois contrats concernent la création d’une école à l’intention des sourds-muets dans la wilaya d’El Oued, et le développement d’activités artisanales (tapisserie, art culinaire et confiserie traditionnels) dans les wilayas de Khenchela et Skikda, où la femme rurale aura ainsi la possibilité de mettre en valeur son savoir-faire, et d’avoir en même temps un revenu durable pour subvenir aux besoins de sa famille. L’UE avait prévu, dans le cadre de son accord avec l’Algérie, 11 millions d’euros pour le financement de la création de microentreprises et de cycles de formation au profit des associations porteuses de projets. A propos de la formation, il convient de rappeler qu’en novembre dernier, des représentants d’une cinquantaine d’associations de 17 wilayas de l’est du pays avaient suivi, pendant cinq jours à Annaba, un stage d’apprentissage consacré à l’explication des méthodes de gestion des projets, sous l’égide de l’agence de développement social (ADS), en coopération et avec l’appui de l’UE. L’objectif du stage, troisième du genre après ceux d’Alger et d’Oran, et avant-dernier de celui de Bejaïa, tenu en décembre dernier, était de préparer les associations à bien élaborer les projets qu’elles souhaitent soumettre à la direction du projet ONG 2 d’appui aux associations algériennes de développement consacré par une convention signée entre le ministère de la solidarité nationale et l’UE. Cette session de formation a pour but justement de renforcer les compétences des membres des associations, et notamment de les aider à élaborer et à formuler leurs projets de développement et à soutenir leurs efforts dans la recherche des sources de financement. Le projet ONG 2, en collaboration avec l’unité d’appui de l’UE, constituée d’experts algériens et étrangers, d’animateurs régionaux dans 48 wilayas, déploie une activité d’information et de sensibilisation en direction des associations de la société civile à travers tout le territoire national, afin de les encourager à initier et à soumettre des projets d’intérêt général et de développement durable, susceptibles de bénéficier de financements qui les aideraient à les lancer.

El Watan > 14/04/08 > T. G.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Social : Catégories vulnérables en chiffres
Actualité suivante »
Annaba. Berrahal : Une rupture de fiançailles tourne au drame

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires